Actualité

[ACTUALITÉ] Les compagnies américaines arrivent à Cuba !

Publié par Tyler Birth

La normalisation des relations diplomatiques restera probablement comme la plus grande victoire des deux mandats de Barack Obama. L’ouverture de cet Etat communiste s’accompagne d’énormes bouleversements économiques dans la région du sud-est des Etats-Unis. Parmi les changements, le régulateur américain a démarré il y a quelques mois un processus d’ouvertures de lignes américaines. Pour ce faire et comme dans n’importe quelle situation de ce type, c’est le Department of Transportation qui émet les autorisations de vol.

Dans le cas cubain et comme on pouvait s’y attendre, toutes les compagnies américaines ont postulé à l’attribution de ces lots. Le but évidemment : tirer un maximum de profit de l’appel d’air énorme que constitue cet ouverture de marché.

Comme toute attribution de lot, il y a des plus favorisés et plus défavorisés.

En tout, ce sont onze compagnies américaines qui ont pu obtenir les droits de trafic pour opérer des vols entre le continent américain et l’île jadis ennemie. En plus d’autoriser ces compagnies, le DoT a distribué des droits au départ de neuf aéroports, eux-aussi méticuleusement choisis afin de garder la main sur l’expansion de trafic.

Quant aux compagnies aériennes sélectionnées, elle sont les plus importantes et les plus connues :

  • Alaska Airlines,
  • American Airlines,
  • Delta Air Lines,
  • Frontier,
  • JetBlue,
  • Southwest,
  • Spirit,
  • United.

Parmi les grandes compagnies dont on remarque l’absence, on compte :

  • Allegiant Air,
  • Hawaiian,
  • Sun Country Airlines,
  • Virigin America.

En outre il y a quelques mois l’ex-défunte Eastern Air avait opéré le premier vol entre les deux ex-pays ennemis entre Miami et La Havane. Les vols de ce type qu’elle effectue depuis, en Boeing 737, sont des charters pour le compte de la compagnie Havana Air.

Ce n’était pas la seule à faire voler des avions entre les deux anciens pays ennemis puisque d’autres compagnies à l’image de Delta ou American avaient également opéré des vols charters ad hoc pour des événements ponctuels.

Des inégalités et des incongruités.

Chaque compagnie se voit attribuer le droit de voler au départ d’un ou plusieurs aéroports, avec des fréquences bien définies. En tout il y aura donc 20 vols effectués chaque semaine, répartis entre tous les candidats retenus. A quelques exceptions près, tous les vols seront opérés une seule fois par jour.

Trois compagnies surclassent les autres en terme d’attribution de droits de trafic : American, Delta, et Jetblue.

  • American : Miami et Charlotte

La compagnie pourra opérer au départ de deux de ses hubs de la côte Est. Assez logiquement Miami-La Havane sera opéré en Boeing 737. C’est de surcroît le seul vol qui pourra être opéré quatre fois par jour.

Charlotte-La Havane sera en Airbus A319 de l’ancienne US Airways.

  • Delta Air Lines : New York, Atlanta, Miami

Très bien lotie aussi, Delta pourra voler au départ de ses deux grands hubs ainsi que de Miami. Cette dernière est plus surprenante puisqu’il s’agit d’un hub historique d’American Airlines et que Delta n’y opère aucun vol et n’y base aucun avion. Il s’agira donc probablement d’un vol en continuation de Detroit, New York, ou Atlanta.

  • Jetblue : New York, Fort Lauderdale, Orlando

La compagnie new-yorkaise pourra opérer depuis son hub originel ainsi que deux routes au départ de la Floride. Le vol Fort Lauderdale-La Havane aura la particularité d’être opéré deux fois pas jour tous les jours… sauf le samedi où il n’y aura qu’un seul vol.

Deux autres compagnies sortent du lot : Alaska Airlines et United.

  • Alaska Airlines : Los Angeles

La compagnie originaire de Seattle sera la seule à pouvoir exploiter un vol depuis la côte Ouest des Etats-Unis. Celui-ci sera effectué en Boeing 737-900. A l’image de Delta, on retiendra que Alaska opérera au départ d’un aéroport qui n’est pas un hub historique.

  • United : Newark et Houston

Pas de surprise chez United qui effectuera des vols au départ de Newark, un de ses hubs principaux, et Houston, l’ancien hub de Continental – ce qui rappelle American avec Charlotte.

Houston-La Havane sera, avec Los Angeles-La Havane, un des deux seuls aéroports situé à l’ouest du Mississippi et reliés à Cuba. Mais ce vol restera anecdotique et assimilable à du charter puisque sa fréquence sera d’un seul vol par semaine : il remplace, le samedi, un des deux vols Fort Lauderdale-La Havane de Jetblue afin de respecter strictement la limite des 20 vols hebdomadaires.

Cuba1

Les low-cost.

Les trois low-cost qui ont été validées par le DoT sont SouthwestSpirit et Frontier. Elles n’effectueront que des vols au départ de Floride. Fort Lauderdale pour les deux premières à raison de deux vols par jour chacune,  à quoi s’ajoutent Tampa pour Southwest, et Miami pour Frontier.

Il est assez étonnant de retrouver cette dernière sur la côte Est, mais cela s’explique par le fait qu’elle a été déboutée de sa demande de faire des vols au départ de son hub de Denver. Mais la compagnie Frontier n’a pas obtenue que ce vol au départ de Miami puisqu’elle pourra aussi affréter des vols au départ de Chicago et Philadelphie vers des destinations cubaines secondaires telles que Camaguey, Matanzas, Santa Clara et Santiago de Cuba.

Conclusion.

Au global, c’est donc essentiellement la côte Est qui est concernée par Cuba, et surtout la Floride. Cela s’explique bien entendu par des raisons historiques et géographiques : la Floride, qui fait face à l’île communiste, est le lieu où arrivent tous les cubains qui fuient le régime Castro. Pour le reste du réseau c’est le tourisme qui est le moteur de toutes ces ouvertures de lignes, Cuba devenant en quelques sortes la nouvelle Bahamas, à un jet de pierre des côtes américaines.

Le développement de ces vols se fait dans le cadre d’un réchauffement des relations diplomatiques entre Etats-Unis et Cuba, mais également pour des raisons économiques puisque nombreux sont les voyageurs potentiels à vouloir se rendre à Cuba pour des raisons touristiques, familiales, humanitaires, industrielles, etc.

C’est enfin sans surprise qu’on retrouve Miami comme base principale pour se rendre à Cuba puisque entre American, Delta, et Frontier, ce sont pas moins de six vols qui sont opérés par jour. Par extension, Fort Lauderdale arrive juste derrière avec Jetblue, Southwest et Spirit qui offriront jusqu’à six vols par jour (41 par semaine).

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire