Actualité

[ACTUALITÉ] Une cinquième alliance de compagnies aériennes !

Publié par Tyler Birth

La fin années 1990 avait été le théâtre d’un mouvement inédit de concentration horizontale de l’activité de compagnie aérienne. Pour ces entreprises qui font le même métier avec des moyens de production identiques – pas seulement les machines, mais les process de maintenance, les qualifications des PN, les systèmes de réservation et d’enregistrement … -, il apparaissait indispensable de se rassembler en groupe de coopération.

  • C’est ainsi qu’a été créée Star Alliance en 1997 autour entre autres de Lufthansa, United Airlines et SAS.
  • Arrivait ensuite oneworld avec American Airlines, British Airways, Cathay Pacific et Qantas, en 1999.
  • Enfin, Skyteam était créée à l’aube de XXIème siècle par Air France, Delta, Aeromexico et Korean Air.

Chacun connait la suite de l’histoire avec les différentes phases d’expansion, de faillites de certains membres, et changements d’alliance au gré des fusions-acquisitions.

En 2014, soit près de 15 ans après l’instauration pérenne de ces alliances dans le paysage aéronautique mondial, la compagnie Etihad décidait de bousculer cet ordre établi en créant Etihad Partners, sa propre alliance.

EY partners

Bien sûr l’histoire n’est pas la même puisque Etihad investit – jusqu’à 49%! – dans les compagnies qui la rejoignent, et certaines font toujours parties de leur alliance historique.

Avec cette alliance, Etihad changeait la donne en démontrant que le principe d’alliance n’était pas figé, et pouvait varier en fonction des stratégies mises en place.

Value Alliance.

VA

Une nouvelle alliance de compagnies aériennes a été révélée hier à Singapour : Value Alliance. Fait totalement novateur, celle-ci regroupe exclusivement des compagnies aériennes low cost.

Value-Aliance-5245

De surcroît elle est – pour le moment – centrée sur l’Orient avec un total de huit compagnies asiatiques.

2016-05-17_150812

Une main-mise de Star Alliance ?

Dans le détail, on s’aperçoit que le Tiger Group est représentée deux fois avec :

  • Tigerair Australia – détenue par Virgin Australia Holdings,
  • Tigerair Singapore – filiale de Singapore Airlines.

Même chose avec trois autres low cost du Sud-Est asiatique déjà très proches :

  • Scoot – filiale de Singapore Airlines,
  • Nok Air – filiale de Thai Airways,
  • Nokscoot – joint-venture entre Nok Air et Scoot.

Par ailleurs il faut aussi souligner que la japonaise Vanilla Air est une filiale de All Nippon Airways.

Cebu Pacific et Jeju Air sont en revanche des compagnies philippines et coréennes indépendantes.

Evidemment les membres de cette nouvelle alliance suscitent l’interrogation. D’une part, la présence de cinq compagnies filiales de compagnies Star Alliance puisque Tigerair Singapore, Scoot, Nok Air, Nokscoot, et Vanilla Air sont d’une certaine manière dans ce giron via Singapore Airlines, Thai Airways et ANA.

Si ce n’est via les maisons-mères que s’est négocié ce rapprochement, qui en a eu l’initiative ? Les compagnies concernées sont somme toute assez disparates en terme de taille avec Jeju et Vanilla qui sont de petites compagnies alors que Scoot et a fortiori Cebu Pacific sont de taille bien plus importante !

On peut également soulever l’absence d’une low cost majeur en Asie : Air Asia qui est, avec ses huit filiales, un acteur de poids !

2016-05-17_171515

Même chose pour JetStar – affiliée à oneworld via Qantas -, oubliée volontaire de cette alliance car directement en concurrence avec Tigerair à Singapour et en Australie.

Les marchés chinois, indien et indonésien sont également mis à part : quid de Spring Airlines, HK ExpressLion Air, et IndiGo … Une question de temps ?

Quoi qu’il en soit compte tenu du réseau que couvrent ces compagnies, du marché potentiel, et de la concentration de trafic que cela pour générer, nul doute que Value Alliance fera parler d’elle à l’avenir. En renforcement comme en élargissement.

value

Les défis de Value Alliance.

Le réseau.

Unifier un tel réseau est le premier défi de cette alliance. Ce qu’on attend de ce type de regroupement c’est avant tout de permettre des plages de correspondances simplifiées pour accroître l’étendu du réseau des différentes parties prenantes. Avec des compagnies implantées depuis longtemps et si disparates en terme de taille, de flotte, de localisation, et d’implantation, cela parait un chantier difficile à court et moyen-terme !

FFP.

Il y a en outre la question des programmes de fidélité. Les low cost ne sont généralement pas utilisatrices récurrentes de ce type d’outil, mais certaines parmi Value Alliance en proposent comme Cebu Pacific (Getgo), Nok (Nok Fan Club) ou encore Jeju Air (Join & Joy Club). Il n’a pas été précisé pour l’heure si ces programme convergeront, au moins dans le calcul des points gagnés et dans leurs utilisation à travers les compagnies de l’alliance.

Système de réservation.

Une alliance signifie aussi que les systèmes de réservation doivent être synchronisés pour permettre de constituer des billets couvrant plusieurs compagnies.

Sur ce point Value Alliance annonce la création d’un outil totalement nouveau, crée par la société anglaise Air Black Box.

ABB

L’outil Air Connection Engine qu’elle a développé devrait permettre de connecter entre eux tous les canaux de vente des compagnies de l’alliance. En effet contrairement aux compagnies aériennes « legacy« , les compagnies low cost vendent des options au moment de l’achat de billets. Avec ce système, il sera possible d’acheter un itinéraire couvrant plusieurs compagnies et plusieurs escales, tout en préservant efficacement les choix d’options comme les bagages, le catering, les sièges préférentiels etc.

2016-05-17_151242

 Conclusion.

Après s’être implantées durablement dans le paysage aérien mondial, les low cost décident partout de passer à l’attaque. Après avoir pu récupérer de nombreux marchés en Amérique, en Europe et en Asie, une nouvelle phase semble se dessiner.

Des rapprochements qui intriguent entre compagnies low cost et compagnies legacy avaient déjà été observés :

  • Emirates et easyJet
  • Emirates et JetBlue
  • Etihad et airberlin

Mais aussi un système de filiale :

  • Singapore et Tigerair
  • Thai Airways et Thai Smile
  • IAG et Vueling
  • Air France-KLM et Transavia

Cette alliance est un fait notable dont il sera intéressant de mesurer l’évolution et l’impact à long-terme. Réussiront-elle à gagner en performance ? Ce serait d’autant plus marquant qu’avec Value Alliance, un système de hubs et d’escales serait mis en place et assumé.

Une petite révolution.

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

5 Commentaire

Publier un Commentaire