Bonnes affaires

[BON PLAN] Comment payer moins cher l’aller – simple entre la France et Tahiti ?

Publié par Tyler Birth

Anthony, fondateur et auteur de la page Facebook Aviation Geeks Tahiti, nous fait le plaisir de nous faire partager son expérience et ses connaissances en matière d’aérien. Il nous livre de manière ponctuelle ses impressions et ses analyses axées sur le marché polynésien. En intégrant l’équipe, Anthony est le quatrième contributeur nous permettant ainsi de vous proposer une actualité aérienne et hôtelière complète et francophone.

Comment payer moins cher l’aller – simple entre la France et Tahiti ?

C’est une question qui revient régulièrement, nous avons parfois besoin d’acheter un billet d’avion en aller simple, et nous découvrons alors que la tarification de ce billet n’est pas toujours aussi simple que l’on peut le penser de prime abord, et la facture réserve de bien mauvaises surprises.
Il est toutefois possible de contourner ce désagrément. Changer d’itinéraire, de point de départ ou d’arrivée, monter un billet un peu plus complexe… voyons les solutions disponibles entre la France et Tahiti. Cet article et tous les tarifs cités concernent un voyage en classe économique.

Etat des lieux : combien coûte cet aller simple ?

La liaison aérienne “directe” vers Tahiti depuis la France (ou inversement), via Los Angeles est opérée par un duopole : Air Tahiti Nui et Air France. La politique tarifaire de ces 2 compagnies est très proche.

Dans le sens France – Tahiti, l’aller simple est tout simplement hors de prix !

Air France le facture un peu moins de 4500 € (540 000 XPF) !

01 AS CDG PPT AF

Air Tahiti Nui est à peine moins cher, un peu moins de 4000 € (475 000 XPF) !

02 AS CDG PPT TN

Dans tous les cas ce tarif est très excessif, largement plus cher que le prix d’un aller retour que l’on peut trouver autour de 2000 € (240 000 XPF), et donc beaucoup de personnes ayant besoin d’un aller simple achètent un aller retour en ne faisant pas le retour. Mais cette somme de 2000 € reste tout de même bien trop élevée pour ce voyage, en classe économique.

Dans le sens Tahiti – France, l’aller simple revient à des tarifs un peu plus raisonnables.

Dans ce sens il est possible de trouver un billet aller simple moins cher que le tarif aller retour. Et là aussi la politique tarifaire des 2 compagnies sur cette ligne est très proche.

Nous pouvons trouver ce billet aux environs de 147 000 XPF (1230 €).
03 AS PPT CDG AF
04 AS PPT CDG TN

Sachant que l’aller retour se vend en basse saison à partir de 185 000 XPF (1550 €), ce tarif aller simple est donc moins cher que l’aller retour (ce qui est déjà une bonne chose) mais reste bien plus cher que la moitié du prix de cet aller retour, donc encore excessif.

Quelles solutions pour réduire la facture ?

Le billet prime.

C’est la solution la plus simple, mais pas forcément accessible à tout le monde. Il faut bien sur avoir suffisamment de miles sur son compte Flying Blue ou Club Tiare, et aussi trouver de la disponibilité aux dates souhaitées.

Concernant un billet prime, l’aller simple coûte la moitié du tarif aller retour, tout simplement.

On peut donc trouver par exemple un billet aller simple France Tahiti auprès de Air France pour 40 000 miles et un peu plus de 100 € (12 000 XPF) de taxes.

05 AS CDG PPT Prime AF

Pas d’exemple illustré pour Air Tahiti Nui (car il n’est pas possible de faire de simulation en ligne de billet prime) mais le principe est le même et ce billet aller simple revient à 45 000 miles et environ 30 000 XPF (250 €) de taxes.

Trouver un itinéraire alternatif au départ de Paris.

Les solutions ne sont pas légions, on a beau étudier les tarifs sur de longues périodes au départ de Paris CDG à destination de Tahiti, il est très très rare de trouver un tarif à moins de 2000 €.

A signaler tout de même ce billet combinant China Eastern et Air Tahiti Nui pour un trajet Paris – Shanghai – Tokyo – Papeete que l’on trouve sur très peu de dates à un peu plus de 1500 € (180 000 XPF).

06 AS CDG PPT MU TN

Changer de point de départ (ou d’arrivée) en Europe.

Avec cette solution nous commençons à trouver un billet facilement accessible pour tout le monde avec de nombreuses disponibilités de dates.

Le plus simple est de remplacer Paris CDG par Londres Heathrow (LHR) comme point de départ (ou d’arrivée selon le sens de l’aller simple que l’on souhaite). Ceci permet de profiter par exemple de billets Air New Zealand qui pratique un politique tarifaire raisonnable en aller simple correspondant à peu près à la moitié du tarif aller retour. Air New Zealand opère en propre le vol LHR – LAX (en Boeing 777-300ER) et bénéficie des accords de code share avec Air Tahiti Nui sur le vol LAX – PPT.

Dans le sens Europe – Tahiti, on peut trouver un tarif aux environs de 1100 € soit 132 000 XPF (auquel il faudra bien sur rajouter un pré acheminement de la France vers Londres LHR sur un billet d’avion séparé, ou bien par un autre moyen de transport).

07 AS LHR PPT NZ

Dans le sens Tahiti – Europe, il est possible de trouver un tarif encore plus avantageux à un peu plus de 113 000 XPF soit environ 950 € (auquel il faudra aussi rajouter un post acheminement vers la France sur un billet d’avion séparé, ou bien par un autre moyen de transport).

08 AS PPT LHR NZ

La solution plus technique, mais efficace : le billet Open Jaw avec Air France.

Nous l’avons vu, il est parfois moins cher de prendre un aller retour plutôt qu’un aller simple, et tant pis pour le vol retour qui n’est pas réalisé et donc perdu. Et s’il était possible d’abaisser le coût de ce vol retour au minimum pour réduire la facture ?

Le terme Open Jaw signifie “mâchoire ouverte” et désigne un routing dans lequel le point de départ et le point d’arrivée sont différents : au lieu de voler d’un point A à un point B, puis retour du point B au point A, le premier vol part du point A vers le point B, mais au retour repart du point B en direction d’un point C. Ou alors le point d’arrivée du vol aller et le point de départ du vol retour sont différents : le premier vol part du point A vers le point B, mais le retour se fait en partant d’un point C vers le point A d’origine.

09 Open Jaw

Sur le plan tarifaire, en respectant certaines règles, ce billet sera facturé comme un aller retour (ou plutôt comme la somme de 2 demi aller retour puisqu’il s’agit de points différents). Dans le cas contraire, cette somme de vols sera facturée comme une succession d’aller simples, donc très cher.

Vous l’aurez compris, le but du jeu va être de trouver le point C qui respecte les règles tarifaires pour entraîner une facturation en “aller retour”, mais aussi permet d’obtenir le tarif le plus bas possible pour ce vol retour (qui ne sera pas volé de toutes façons).

Concernant Tahiti, aucun montage de billet ne permet d’obtenir de résultat avec Air Tahiti Nui, mais par contre avec Air France et son très vaste réseau et ses partenaires, il est possible de trouver un tel billet dans le sens France – Tahiti (ça tombe bien, c’est le plus cher !). Le point C en question se situe au Japon (Tokyo Narita NRT, Tokyo Haneda HND, Osaka Kansai KIX) ou en Corée du Sud (Séoul Inchéon ICN).

En voici un exemple avec une simulation faite sur le site Air France, permettant de trouver un tarif autour de 1260 € (150 000 XPF) avec un plan de vol permettant de se rendre de Paris CDG à Tahiti avec le vol Air France AF76, et le “vol retour” qui ne sera pas volé sera dans cet exemple un trajet Tokyo NRT à Paris CDG via Amsterdam avec KLM.

10 MD CDG PPT NRT CDG AF KL

On peut trouver encore moins cher autour de 1100 € (un peu plus de 130 000 XPF) en prenant un “vol retour” avec Alitalia Tokyo NRT vers Paris CDG via Rome, mais ce billet n’est pas proposé sur le site Air France, il faut passer par un voyagiste.

11 MD CDG PPT NRT CDG AF AZ

L’avantage de ce billet est de faire le vol Paris – Tahiti d’une seule traite avec le même avion, sans soucis de transit avec les bagages à LAX, et même si besoin de demander à profiter de certains services payants sur le trajet Paris – Tahiti, comme le service UM (mineurs non accompagnés) qui ne sera par exemple pas possible sur le billet aller simple au départ de Londres avec Air New Zealand.

Pour être complet concernant ce billet Open Jaw (et tout type de billet d’une manière générale, y compris le billet aller retour classique), lorsque vous ne volez pas les derniers vols, la compagnie pourrait en théorie retarifer votre billet en aller simple et vous demander de payer la différence, mais en pratique cela n’arrive jamais. J’ai déjà utilisé cette technique sans soucis (ce n’était pas un vol concernant Tahiti). Enfin le segment non volé doit obligatoirement être à la fin du parcours car tout segment non volé entraîne la perte des vols suivants.

Conclusion.

 

Payer une fortune pour un aller simple n’est pas une fatalité, vous voyez qu’il existe des solutions pour payer un tarif raisonnable (par rapport au tarif d’un aller retour). C’est surtout dans le sens France – Tahiti qu’il y a le plus à gagner, notamment avec le billet aller simple au départ de Londres, ou le billet Open Jaw Air France.

Anthony.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire