Brève

Ce que la défaillance informatique de Delta Air Lines a permis de dissimuler !

Publié par Tyler Birth

Delta Air Lines a vécu un début de semaine bien compliqué …

La compagnie aérienne au triangle rouge a subi une coupure de son système informatique ayant impacté très lourdement son programme des vols depuis maintenant plus de 48 heures. Le Président-directeur général de Delta est par ailleurs intervenu au cours d’un message filmé et diffusé sur les réseaux sociaux de la compagnie afin de présenter ses excuses pour les désagréments engendrés par cette défaillance.

Aujourd’hui, l’américaine annonce avoir résorbé une bonne part de son problème avec plus de 80% des vols affichant un retard de seulement 30 minutes au départ de ses principaux hubs.

« Ce n’est pas qui nous sommes », mantra déjà prononcé par le passé par une autre compagnie aérienne membre de la même alliance, sonne ici pourtant beaucoup plus juste aux oreilles des auditeurs et Ed Bastian se sort de l’exercice avec brio. La compagnie aérienne américaine rappelle par ailleurs que les passagers impactés par un retard de plus de 3 heure se verront remettre un avoir de 200 USD quelque soit leur classe de voyage.

Mais visiblement le fait de nager en eaux troubles n’empêche pas la compagnie aérienne d’annoncer des fermetures de lignes.

DL7 DL8

Delta Air Lines, considérée comme la compagnie aérienne américaine au 12 hubs, a su faire de Tokyo un pont aérien entre les Etats-Unis et l’Asie.

En effet, depuis Tokyo, Delta opère en cinquième liberté vers :

  • Shanghai 
  • Taipei 
  • Bangkok
  • Manille
  • Singapour
  • Palau/Korror
  • Guam
  • Saipan

DL1

L’appareil quitte Tokyo à 16h25 et arrive à 21h25 à Bangkok.

DL3

Depuis Bangkok, le Boeing 767-300 de Delta Air Lines met 6h35 pour rejoindre la capitale nippone. Le vol décolle à 5h55 et se pose à 14h30.

DL2Le vol Los AngelesBangkok, vol direct avec un stop à Tokyo, reste 8h40 à l’aéroport international de Suvarnabhumi.

Delta Air Lines commercialise distinctement ses vols entre Bangkok et Tokyo de ses vols Los Angeles / Bangkok pourtant sous le même numéro de vol.

Mais hier, la compagnie aérienne américaine a annoncé l’arrêt de sa cinquième liberté entre Tokyo et Bangkok à compter du 30 octobre 2016. 

Pour le moment, Delta commercialise encore ses vols directs entre la capitale nippone et la thaïlandaise après cette date.

DL4

L’américaine sera donc amenée à reprotéger les passagers ayant réservé ces vols sur d’autres compagnies aériennes pour leur permettre de rejoindre leur destination.

Enfin, Delta Air Lines annonce également la fin de sa route entre Tokyo Narita et Osaka en continuation du New York JFK – Tokyo qui lui même prendra fin le 3 octobre 2016.

Particularités intéressantes :  le vol TokyoOsaka étant un vol domestique dans un pays étranger, il s’agit donc d’un vol de de Huitième liberté. Par ailleurs, il était opéré par un Boeing 757-200 qui continuait vers Guam où il est basé. Le vol DL473 JFK – NRT – KIX – GUM était une rareté mélangeant Cinquième et Huitième libertés ; il n’en restera plus que des souvenirs dans quelques mois …

DL12

DL9

DL11

Conclusion.

Il est toujours dommage d’assister à la fin de ces vols en cinquième liberté.

Si l’horaire est en effet atroce au départ de Bangkok, ces vols ont généralement le mérite de proposer des tarifs intéressants.

Derrière tout cela, c’est surtout la capitale thaïlandaise qui ne sera plus reliée aux Etats-Unis depuis Los Angeles via Narita par la compagnie aérienne américaine. Car ces vols sont bien directs, indépendamment de l’utilisation de Tokyo comme station service.

Ce sont les Thompson Vantage qui équipent les Boeing 767-300 de Delta Air Lines en cabine Affaires.

Si les passagers sont reprotégés sur Thai Airways, ANA ou Japan Airlines … gagneront-ils au change ?

DL6

Rien n’est moins sur ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

Publier un Commentaire