Actualité Brève

Les CSeries de Delta seront basés à New York et Los Angeles !

Publié par Tyler Birth

La compagnie Delta Air Lines faisait discrètement part à ses employés il y a quelques jours de son plan stratégique concernant les Bombardier CSeries qui intégreront sa flotte au début de l’année 2018.

Avec une commande de 75 appareils, la compagnie frappait un grand coup en devenant la deuxième compagnie nord-américaine – après Air Canada – à signer avec Bombardier à un moment où ce dernier était en très grande difficulté (son appareil ne trouvant que difficilement preneur).

Des bases stratégiques.

La compagnie américaine indiquait à ses pilotes dans un mémo interne que les deux hubs concernés par l’introduction du CSeries seront New York – JFK et Los Angeles – LAX. Si Delta est historiquement basée à Atlanta – ATL, JFK et LAX sont des marchés très puissants et des hubs de premiers rangs, à l’image de Detroit – DTW qui accueillera prochainement son nouvel A350.

New York permet de rallier l’Europe et les Caraïbes ainsi qu’une dizaines de destinations sur la côte Ouest.

Los Angeles est davantage tourné vers le Pacifique ainsi que les principales métropoles de la côte Est.

Avec un rayon d’action de quelques 6 000 km, la CSeries serait a priori largement capable de traverser l’Atlantique, une partie du Pacifique, ou le continent nord-américain pour des vols transcontinentaux.

Copyright © 1996-2017 Karl L. Swartz. All rights reserved.

Mais la compagnie semblent avoir fait un choix différent puisqu’elle compte centraliser les opérations du Bombardier sur certaines lignes domestiques où la compétition est vive. C’est pourquoi Dallas Fort Worth a été choisi, avec pour objectif premier de proposer un appareil plus moderne et attractif face à la concurrence d’American Airlines dont DFW est un des principaux hubs.

La métropole texane est bien entendu reliée à JFK et LAX, laissant donc la possibilité d’y transiter lors d’un voyage transcontinental. Un itinéraire qu’il est assez facile de construire et qu’on retrouvera ici.

Un avion moderne dans une flotte vieillissante.

Le CSeries aura le grand avantage de rajeunir la flotte de Delta Air Lines, souvent pointée du doigt comme étant trop âgée : 17 ans en moyenne.

Source : Airfleet

En plus de rajeunir la flotte, les CSeries devraient également permettre d’accroître les capacités puisque Delta envisage en fait de remplacer les Embraer qui opèrent, trop inefficacement, sur certaines liaisons comme… LAX-DFW :

Entraînant des déconvenues dont on aimerait se passer ! 😉

Si les CSeries permettent de gagner en fiabilité, le choix aura été salutaire.

Les Embraer devraient quant à eux remplacer les CRJ100 et 200, offrant une capacité de seulement 50 sièges, inférieure aux 76 sièges de l’ERJ-175.

Conclusion.

Delta Air Lines se rajeunit et il était temps.

De son côté, Bombardier espère toujours signer de nouveaux contrats avec son CSeries qui reste, avec moins de dix clients dans le monde, un avion encore trop peu désirable malgré de très belles performances comme le rapportent les clients SWISS et Air Baltic eux-mêmes.

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire