Actualité Brève

De belles et méritées couleurs pour l’Airbus A380 !

Publié par Keven

L’année 2018 commence pour Airbus avec le sauvetage, bien mérité, du programme A380.

En effet, l’annonce par Emirates de la commande de 20 nouveaux appareils – plus 16 en option – permet à Airbus d’assurer au Super Jumbo une dizaine d’années de vie supplémentaire. Cette annonce d’achat est associée à une baisse des cadences de production puisque 12 avions devraient sortir des chaînes d’assemblages en 2018 pour diminuer à 6 A380 par an en 2020.

Ce cap des 10 ans de vie permet de laisser du temps au programme pour peut-être envisager une nouvelle motorisation à cette échéance. En effet, on suppose que des avancés technologiques majeures dans ce domaine auront été faites d’ici 2025.

Ce sauvetage est important à la fois pour Airbus, qui assure ainsi une production industrielle, mais également pour Emirates. La compagnie du Golfe a mis le quadrimoteur au coeur de sa stratégie et disposera de plus de 50% des A380 mondiaux (178 avions reçus ou commandés sur 353 commandes actuelles).

Pour décrocher cette signature supplémentaire, déjà attendue lors du Dubai Air Show 2017Airbus a dû garantir à Emirates une production de l’appareil pendant 10 ans. C’est désormais chose faite !

Une autre rumeur court actuellement, sur l’achat d’Airbus A380 neufs par la compagnie British Airways. La compagnie britannique dispose déjà de 12 appareils en flotte. Selon l’agence Bloomberg, reprise déjà par un grand nombre de médias, la compagnie souhaiterait acquérir des avions neufs auprès de l’avionneur européen.

Le bruit avait déjà circulé en 2007 lorsque le Président-directeur général du Groupe IAG, Willie Walsh, indiquant être intéressé par le marché de seconde main de cet appareil.

Mais le coût de la remise à niveau des appareils arrivant sur le marché de l’occasion serait trop élevé. Ces modèles d’occasion auraient des performances inférieures à ceux qui pourraient être livrés par Airbus actuellement. Ces problèmes de performances s’expliqueraient par une différence de masse entre les premiers A380 livrés et ceux produits aujourd’hui.

La compagnie britannique est sans doute intéressée par l’A380, car elle sait que sa plateforme principale, Londres Heathrow, est saturée, et cela tant que l’aéroport ne se dote pas d’une troisième piste. Il ne faut pas oublier que, pour Airbus, cet appareil est la réponse évidente au problème d’engorgement des grands aéroports mondiaux.

Conclusion.

Airbus espère également des commandes chinoises. Et selon l’avionneur cela pourrait arriver en 2018 …

Le marché de l’occasion sera aussi à examiner pour connaître le futur de l’avion.

Il se murmure que des sites de réservation ou des compagnies pourraient en acheter quelques exemplaires pour certaines destinations nécessitant des densités très élevées.

Toutes ces avancés sont évidemment à suivre de près … pour un avion incontestablement plébiscité par les passagers ! 😉

Keven.

A propos de l'auteur

Keven

Publier un Commentaire

x