Les Dossiers de Tyler Birth

[LES DOSSIERS DE TYLER BIRTH] Delta Air Lines, l’innovante américaine ! (Cinquième partie)

Publié par Tyler Birth

Première partie – Hubs, réseau et flotte : une compagnie aérienne efficace
Deuxième partie – Rencontre avec Béatrice de Rotalier, Directrice Commerciale de Delta Air Lines France
Troisième partie – Delta One : embarquement à bord d’un Boeing 767 de Delta Air Lines entre Paris et Salt Lake City
Quatrième partie – Découverte du produit transcontinental de Delta Air Lines
Cinquième partie – Airbus A350 et CSeries : de nouveaux appareils au coeur de la stratégie de Delta Air Lines

Airbus A350 et CSeries : de nouveaux appareils au coeur de la stratégie de Delta Air Lines

Delta Air Lines s’est taillée une réputation aussi étonnante qu’entièrement assumée : la flotte qu’elle exploite est composée d’appareils anciens mais fiables qu’elle conserve grâce à une maintenance efficace.

C’est la raison pour laquelle la compagnie aérienne américaine maintient une grande flotte de Boeing 757 (soit 126 appareils), Boeing 767 (soit 82 appareils), ainsi que côté moyen-courrier des MD-80 (soit 116 appareils) et -90 (soit 64 appareils) sans oublier les Boeing 717 (soit 91 appareils) rachetés à airTran

Source Airlines.net

Dans le même temps, American Airlines et United ont fait des choix diamétralement opposés en intégrant dans leurs flottes des avions de nouvelle génération comme des Airbus A321 et des Boeing 787 chez American, et des Boeing 777-300ER pour United.

Pendant ce temps là, Delta préférait moderniser ses antiquités avec notamment de nouvelles cabines sur ses Boeing 757, et des nouveautés en matière de service à bord, et bien sûr une connectivité wifi exemplaire.

L’Airbus A350.

La compagnie Delta Air Lines devenait le 13 juillet 2017 la première compagnie aérienne d’Amérique du Nord à prendre livraison d’un Airbus A350-900 XWB. L’arrivée de ce nouvel appareil chez Delta n’est pas un non-évènement.

L’avion en lui-même : le tropisme de la compagnie américaine pour l’avionneur européen était quelque chose de connu depuis longtemps, l’Airbus A330 étant une pièce maîtresse de la flotte et les monocouloirs étant actuellement au nombre de 144 !

Choisir l’Airbus A350 plutôt que le Boeing 777-300ER ou même le Dreamliner est un signe fort, Delta étant la seule compagnie américaine à n’opérer aucun de ces deux appareils alors que American Airlines et United en exploitent toutes les versions depuis plusieurs mois !

En cabine.

C’est ce qui importe le plus les passages et qui est incontestablement l’aspect le plus remarquable de cette nouveauté.

Trois semaines après la mise en circulation de la Qsuite de Qatar AirwaysDelta prend livraison d’un appareil dont la cabine Business est forgée sur le même principe : des portes coulissantes qui isolent parfaitement les passagers du reste de la cabine.

Cette nouveauté, dorénavant présente chez Qatar Airways et Delta en classe Affaires, était totalement inédite (si l’on excepte JetBlue qui n’opère que des moyens-courriers) il y a encore 1 an lorsque l’américaine présentait ce produit, bien avant la compagnie à l’Oryx.

La cabine Delta One de cet Airbus A350 sera composée de 32 suites.

Contrairement à se grande concurrente du Golfe, la cabine de Delta ne proposera pas d’option famille/amis/collègues au milieu de la cabine puisque la totalité des sièges sera organisée en quinconce, à l’image de ses Boeing 767 aujourd’hui équipés de sièges Vantage de l’équipementier Thompson Aero.

Derrière cette cabine Delta One, se trouvera une cabine Premium que Delta surnomme Premium Select et où pas moins de 48 sièges seront installés. La compagnie aérienne a heureusement fait un choix salutaire en choisissant des sièges inclinables plutôt que des sièges à coque limitant cet aspect.

Le réseau où sera déployé l’Airbus A350.

Delta prend officiellement possession de son avion où il s’est posé outre-Atlantique que le 4 août 2017 puisqu’il devait entre temps recevoir une toute nouvelle antenne 2Ku afin de permettre des records de débit internet grâce aux services de Gogo.

Mais ce sera le 30 octobre 2017 que l’Airbus A350 devait prendre pour la première fois les airs avec des passagers à bord.

Origine : Detroit – destination :  Tokyo.

Un choix qui répond à une logique implacable mais illustre bien le petit virage stratégique qu’a décidé d’emprunter la compagnie.

  • Ces avions doivent remplacer les Boeing 747 : il est donc normal de les retrouver affectés au réseau transpacifique puisque c’est là que sont actuellement déployés les quadri-réacteurs.
  • Les nouveautés cabine s’annoncent comme étant de très haut de gamme. À ce titre, il est clair que l’offre trancherait très nettement avec celle de ses partenaires européens au sein de la coentreprise transatlantique, les produits BESTNew World Business Class, et Upper Class étant de bonne facture mais en-dessous de ce nouveau standard de l’aérien que Qatar Airways a judicieusement surnommé « First in Business ».

CSeries.

Avec une commande de 75 appareils, la compagnie frappait un grand coup en devenant la deuxième compagnie nord-américaine (après Air Canada) à signer avec Bombardier à un moment où ce dernier était en très grande difficulté.

Des bases stratégiques.

Les deux hubs concernés par l’introduction du CSeries seront New York – JFK et Los Angeles – LAX.

Si Delta est historiquement basée à Atlanta – ATL, New York et Los Angeles sont des marchés très puissants et des hubs de premiers rangs, à l’image de Detroit – DTW qui accueillera prochainement son nouvel A350.

New York permet de rallier l’Europe et les Caraïbes ainsi qu’une dizaines de destinations sur la côte Ouest.

Los Angeles est davantage tourné vers le Pacifique ainsi que les principales métropoles de la côte Est.

Avec un rayon d’action de quelques 6 000 km, le CSeries serait a priori largement capable de traverser l’Atlantique, une partie du Pacifique, ou le continent nord-américain pour des vols transcontinentaux.

Copyright © 1996-2017 Karl L. Swartz. All rights reserved.

Mais la compagnie semble avoir fait un choix différent puisqu’elle compte centraliser les opérations du Bombardier sur certaines lignes domestiques où la compétition est vive. C’est pourquoi Dallas Fort Worth a été choisie, avec pour objectif premier de proposer un appareil plus moderne et attractif face à la concurrence d’American Airlines dont DFW est un des principaux hubs.

La métropole texane est bien entendu reliée à JFK et LAX, laissant donc la possibilité d’y transiter lors d’un voyage transcontinental.

Un avion moderne dans une flotte vieillissante.

Le CSeries aura le grand avantage de rajeunir la flotte de Delta Air Linessouvent pointée du doigt comme étant trop âgée : 17 ans en moyenne.

En plus de rajeunir la flotte, les CSeries devraient également permettre d’accroître les capacités puisque Delta envisage en fait de remplacer les Embraer qui opèrent sur certaines liaisons comme LAX-DFW. Les Embraer devraient quant à eux remplacer les CRJ100 et 200, offrant une capacité de seulement 50 sièges, inférieure aux 76 sièges de l’ERJ-175.

Conclusion générale.

Delta Air Lines offre à ses voyageurs un produit d’excellente facture.

La compagnie aérienne se démarque de ses consoeurs américaines en proposant notamment de nouveaux produits innovants (produit Business réinventé à bord des Airbus A350), des appareils de dernière génération (A350 et CSeries), et des attentions toutes particulières à sa clientèle (partenariats globaux).

Son produit Delta One est indéniablement solide. En tant que membre de l’alliance SkyTeam, Delta a su s’imposer avec ses partenaires Air France, KLM, et Virgin Atlantique sur l’axe transatlantique.

Une alternative confortable, en somme ! 😉

 

Dossier réalisé en collaboration avec Delta Air Lines.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

Publier un Commentaire