Actualité Brève

Emirates et Etihad ouvrent l’accès à leurs salons à tous leurs passagers !

Publié par Tyler Birth

Les deux compagnies emblématiques du Golfe Persique ont fait évoluer assez rapidement leurs politiques d’accès aux salons Business et First. Pour Etihad, cela s’est fait en deux temps avec une modification des bénéfices accordés aux membres Silver de son programme de fidélité ; quant à Emirates, l’ouverture de ses salons ne connait presque pas de restrictions si ce n’est celle du tarif – particulièrement élevé.

Etihad : fin des privilèges pour les membres Silver.

Rares sont les compagnies à proposer de réels avantages aux membres ayant atteint le premier palier de leur programme de fidélité. Pourtant c’était le cas d’Etihad qui ouvrait généreusement ses salons Business aux membres Silver de son programme Etihad Guest.

Il faut souligner qu’avec 25 000 miles requis pour atteindre ce niveau, le seuil se situe dans la moyenne des autres programmes de fidélité des grandes compagnies.

LoungeGC1

Mais cette générosité d’Etihad est arrivée à son terme, comme en son temps les taux d’utilisation des miles devenus proches de l’indécent.

Aujourd’hui, les seuls salons auxquels accède le client fréquent d’Etihad sont les salons Al Reem à Abu Dhabi – connu pour son manque de place -, le salon Air Serbia de Belgrade et celui d’Air Seychelles à Mahé.

LoungeGC2

Accès ouvert à tous, mais payant.

La nouveauté qui a suivi cette annonce est la possibilité, pour quiconque voyage avec Etihad, de franchir le seuil des salons, y compris les passagers sans statut voyageant en classe Economy.

Les salons concernés sont nombreux :

  • Les salons Business à Abu Dhabi aux Terminaux 1 et 3 ;
  • Les salons des escales de Dublin, Londres, Melbourne, Manchester, New York, Paris, Sydney et Washington.

Gallery-image-newsletter-Melbourne-Premium-Lounge

En revanche, les portes des salons First resteront closes.

Les tarifs.

Le seul critère d’éligibilité pour entrer dans ces salons est la capacité à s’acquitter des frais d’accès. Etihad ne donne pas dans le détail les tarifs, mais on sait par exemple que celui de Londres est facturé 45 GBP pour les adultes, avec une réduction de 50% pour les enfants de moins de 12 ans.

Bien entendu, aucune réservation n’est possible à l’avance puisque l’accès aux salons est soumis aux disponibilités le jour J. Par ailleurs, Etihad ne semble pas imposer de limite de temps – un aspect positif qui la démarque de l’offre d’Emirates.

LoungeGC3

Emirates, ouverture tous azimuts !

La compagnie la plus ambitieuse de la planète n’est pas en reste vis-à-vis de sa concurrente émiratie. Cette dernière annonçait dès janvier qu’elle comptait ouvrir ses salons à tous ses passagers.

LoungeGC6

Seule contrainte : être membre du programme de fidélité Skywards – ce qui, de facto, réduit le champs à ceux qui cumulent les miles chez Alaska Airlines. Sauf dans le cas où le voyageur est invité par un membre Silver, Gold, ou Platinum, auquel cas il n’est nul besoin d’être affilié au programme.

En matière tarifaire, Emirates est un peu moins intéressante que Etihad, mais a la mérite de proposer une offre très claire.

  • Accès salon Business : 100 USD ;
  • Accès salon First : 200 USD.
  • Les membres Silver et Gold du programme Skywards bénéficiant déjà de l’accès aux salons Business, peuvent s’offrir un accès au salon First pour 100 USD.

LoungeGC4-

  • Les membres Platinum ayant déjà accès au salon First avec un invité pourront faire profiter du salon à d’autres invités en les invitant monnayant paiement.

LoungeGC5

Des sommes importantes, mais qui pourront intéresser les clients ayant de longues escales à l’aéroport international de Dubai. Tout en gardant en mémoire que l’accès se fait uniquement sur disponibilité, et sur une durée maximale de quatre heures. Au delà, la compagnie se réserve le droit de facturer 100 ou 200 USD supplémentaires pour une autre tranche de quatre heures.

De Dubai au reste du monde.

Depuis quelques jours, l’ouverture des salon Emirates a franchi un pas supplémentaires. En plus de l’aéroport international de Dubai, la compagnie annonce qu’elle accepte les accès payants dans la quasi-totalité des salons qu’elle opère en propre de par le monde (Paris, Londres, New York, Los Angeles, San Francisco, Tokyo, Kuala Lumpur, Auckland, Syndey, Melbourne etc.).

france_roissy_cdg_salon_emirates_fr

Sont exclus de cette liste des salons notoires comme ceux de Hong Kong et Bangkok, ce qui est dommage compte tenu du vol en cinquième liberté que propose Emirates entre ces deux destinations asiatiques.

Conclusion.

Ouvrir les salons à tous les passagers résonne comme une bonne nouvelle. Cela permet à tous de profiter d’un lieu calme, où il est possible de se restaurer et profiter d’un accès wifi simple.

Plat_250x210_tcm605-1127168

Ce changement de stratégie de la part d’Etihad et d’Emirates contraste fortement avec le troisième acteur clé de la région, Qatar Airways, qui a fait un choix inverse : celui de fermer totalement ses salons Business et First aux voyageurs n’ayant pas de billet dans l’une de ces classes de voyage.

Les clients Sapphire, Emerald, et même Gold et Platinum du programme Qatar Airways Privilege Club n’y ont pas accès s’il voyagent en classe Economy !

Cela dit, les expériences en salon d’aéroport ne sont pas toutes synonymes de luxe, calme et volupté. Et c’est précisément le cas… de l’aéroport international de Dubai, où j’expliquai il y a quelques mois que le salon Business était particulièrement bruyant tant il était déjà bondé de passagers.

Qu’en serait-il aujourd’hui puisqu’ouvert à tous, il y a le risque de dégrader l’expérience de tous

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire