Actualité Brève

Exclusivité : Les nouvelles cabines à bord des Boeing 777-300ER « COI » d’Air France !

Publié par Tyler Birth

Les chantiers de rénovation des cabines Air France battent leur plein.

Du moins sur le papier puisque comme on l’a déjà vu les B777-200 de la compagnie ont tous été rénovés, tous comme les 777-300 devenus « BEST ». Quant aux -300, affectés au réseau « Loisir » (n’ayant pas vocation à être modifiés), ils ne sont pas concernés par la deuxième vague de nouveauté qui doit arriver dans les prochaines années.

Le réseau COI.

Air France est connue pour segmenter son réseau long-courrier. Un format assez unique où certains avions sont affectés à des destinations particulières tout en arborant une configuration différenciée.

Le réseau COI, pour Caraïbes-Océan Indien, concerne historiquement les lignes vers les départements d’Outre-Mer : Martinique (FDF), Guadeloupe (PTP) et l’île de la Réunion (RUN). À cela s’ajoutent également des destinations comme Maurice (MRU), Antananarivo (TNR), La Havane (HAV), Saint-Domingue/Punta Cana (SDQ, PUJ).

De façon bien plus surprenante, on y trouve aussi la destination nord-américaine très fréquentée de Montréal (YUL) ainsi qu’une des destinations asiatiques les plus courues : Bangkok (BKK).

Ce réseau actuel, qui n’a plus vraiment de lien avec son appellation d’origine, utilise des Boeing 777-300 à haute densité. À bord, on retrouve :

  • 14 sièges Business,
  • 32 sièges Premium,
  • 422 sièges Economy.

En Business, on retrouve les NEV4 comme sur les Boeing 777-300 Loisirs et quatre des 10 Airbus A380. Cette cabine a la particularité d’être configurée à sept sièges de front ; sièges qui ne se déploient pas totalement à plat – ce qui est relativement anachronique en 2017.

En effet, la plupart des concurrents d’Air France sur les lignes COI proposent des produits bien plus modernes.

Le projet d’amélioration COI.

Si l’annonce n’a pas encore été officialisée par la compagnie aérienne, Air France devrait installer à bord des 777 COI les sièges Optima de Zodiac Aerospace. Ces derniers ont été dévoilés en fanfare par la compagnie United, pourtant loin d’être leader de l’industrie en matière de confort passagers.

Le siège de la compagnie américaine semble pourtant très séduisant.

A tel point d’ailleurs qu’Air France a sélectionné ce siège pour les Airbus A350 de sa future filiale Boost.

La nouvelle cabine.

En Business, la cabine actuelle comporte 14 sièges NEV4 : deux rangées de sept sièges répartis en 2 – 3 – 2.

A l’avenir, c’est le même nombre de sièges (soit 14 !) mais avec la double particularité d’être également full flat et full access qui seront installés dans cette cabine.

La configuration des sièges Optima empêchera mécaniquement d’avoir « deux rangées de sièges » puisque cette configuration impose quatre sièges de front – bien que ceux-ci soient imbriqués les uns dans les autres. On pourrait donc obtenir quelque chose ressemblant au schéma ci-dessous, avec une rangée en moins au milieu.

Evidemment si tel était le cas, l’agencement serait vu de telle sorte qu’il n’y ait aucun vide, ou bien que l’espace récupéré soit utilisé pour un galley ou des sièges de la cabine Premium qui seraient intelligemment avancés.

En Premium justement, on devrait malheureusement retrouver des sièges à coques (qui pourtant, ont fini par disparaitre dans l’aménagement de l’Airbus A350). Le visuel que nous avons obtenu (et présenté ci-dessous) n’est pas cohérent puisqu’il montre une configuration en 2 – 3 – 2 qui n’existe pas en Premium sur Boeing 777.

Par ailleurs, les sièges que l’on distingue ici semblent être des hybrides recliners dans une coque : un système assez intelligent que l’on retrouve chez China Airlines et Japan Airlines et …

… chez Air France à bord du Dreamliner.

Dans cette cabine on devrait retrouver 28 sièges, soit quatre de moins que la configuration actuelle qui affiche quatre rangées de huit sièges.

Là encore, si on s’en tient à une configuration en 2 – 4 – 2, une demie rangée isolée devrait voir le jour, 28 n’étant pas un multiple de 8.

En Economy, la compagnie tricolore prévoit 426 sièges soit quatre de plus que la configuration actuelle. Ce sont les sièges BEST qui équipent toutes les nouvelles cabines Economy d’Air France qui y seront installés.

Difficile en l’état de comprendre où serait récupérée la place pour les positionner, à moins d’une réduction de l’espace pour les jambes, d’une compression des cabines Premium et Business, ou d’une reconfiguration de certains galley et postes de repos équipages.

Attendons le LOPA (Layout of Passenger Accommodations) pour en avoir le coeur net ! 😉

Conclusion.

La démarche d’Air France est assez difficile à suivre notamment en terme de calendrier puisqu’il n’y aura, a priori, aucune modification de cabine d’avion avant deux années.

À terme, la compagnie pourrait se retrouver avec une diversité ahurissante de configurations en cabine Business entre :

  • les NEV3 des Airbus A380
  • les NEV4 des Airbus A380 et Boeing 777 loisirs
  • la BEST (avec le siège Cirrus de Zodiac Aerospace) sur B777-200, B777-300 et B787-9 Dreamliner,
  • les Equinox 2D sur Airbus A330
  • les Optima sur les 777 COI

A quoi s’ajouteront les cabines des Airbus A340 et A350 de Boost.

Une telle diversité n’a aucun sens pour une compagnie aussi uniforme qu’Air France et ce changement de cap est assez incompréhensible.

Lorsque l’on observe chez American Airlines ou chez Delta, le prisme des nombreuses fusions et acquisitions ainsi que les faillites évitées de justesses permettent d’expliquer les errements, mais chez cette compagnie où le projet BEST et ses Cirrus rencontrent un indéniable succès, ces choix peuvent surprendre.

Pendant combien de temps encore ?

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

4 Commentaire

  • Sans parler du « hard product », il faut aussi compter avec des prestations différentes en classes C ou J selon 3 critères :
    Ligne (destinations COI)
    Appareil
    Compo Peq (ex : 772 28J)
    En termes de visibilité « marketing », c’est complexe à appréhender !!

  • Il faut vraiment que Air France se pose des questions sur les vols COI !
    Ayant pris plusieurs fois le 777 pour Maurice (hélas en éco, en payant relativement cher par rapport aux concurrents, Air Mauritius par exemple et avec un service à la limite d’un vol lowcost….) je ne conçois pas de partir en Business dans des conditions de confort plus que médiocres (pas de full flat par exemple) en payant le prix fort.

  • Je trouve le produit actuel d’Air France très confortable aujourd’hui en business bien qu’ un peu vieillissant (notamment la video) et le projet pas adapté pour les destinations COI à vocation touristique où le voyage se fait souvent en couple. Il y a juste deux places vraiment cote à cote au milieu de la cabine business sans grande visibilité extérieure.

Publier un Commentaire