Actualité Bonnes affaires

Irma : ce qu’il faut comprendre avant de réserver des aller-simples PTP-ORY

Publié par Tyler Birth

L’actualité météorologiques des derniers jours sur le continent américain et dans les caraïbes est dramatique en termes de dégâts humains et matériels. Face à cette situation de crise humanitaire, la compagnie Air France a fait le choix, assez rapidement, de mettre en place des tarifs spéciaux très bon marché pour les ultra-marins souhaitant regagner la métropole.

Ces derniers sont disponibles tous les jours à venir du mois de septembre.

Au départ de Pointe-à-Pitre, il existe la possibilité de voler directement vers Orly.

Ou bien de passer par Fort-de-France.

Évidemment, tout ceci dans la limite des places disponibles. Au début de la crise, tout l’inventaire disponible n’était pas ouvert ce qui a créé un emballement incontrôlable sur les réseaux sociaux.

Or, la compagnie a réagit de manière très intelligente puisque tous les avions semblent dorénavant ouverts en une classe unique en Economy : la classe B, habituellement réservée aux billets pleins tarifs. Au départ de Fort-de-France, c’est même la classe de réservation A qui est normalement celle dévolue à la Premium Economy !

Si le voyage inclut un vol via Cayenne, il sera même possible de voyager en Business sur les vols de préacheminement. Un billet qu’il est cependant plus facile de sortir au départ de FDF que de PTP.

En termes d’accumulation de miles, l’affaire est belle puisque ces classes de réservation permettent un gain de 100% et même 125% pour la classe D !

Cela étant, avec un catering similaire et un siège pas forcément plus confortable le surcoût n’est pas nécessaire, même s’il est appréciable de pouvoir choisir un siège à l’avant de la cabine.

Le tarif spécial.

Air France a mis en place, un peu dans l’urgence, ces tarifs très particuliers BPRWGP pour la classe Eco en direct au départ de PTP, et APRWGP pour la Premium via FDF. Ces deux bases tarifaires sont construites avec les mêmes contraintes.

Tous deux en fait sont facturés 115 EUR de base, à quoi s’ajoute une surcharge carburant qu’Air France a fixé, sans la modifier, à 100 EUR, ainsi que les diverses taxes.

Les dates de voyage s’étendent jusqu’au 30 septembre pour des billets qui doivent être réservés au plus tard dans 4 jours, le 14 septembre.

Malgré des classes de réservations habituellement réservées pour le plein tarif flexible, les billets ne sont pas remboursables.

Les modifications sont facturées 100 EUR, soit près d’un tiers du prix d’achat. N’y serait appliqué aucun réajustement tarifaire puisque tout l’avion semble ouvert dans la même classe B ou A.

Pour réserver ce tarif, le site d’Air France Guadeloupe est sans doute l’outil le plus pratique. Il permet notamment de choisir facilement son siège et ses repas spéciaux.

Sinon, Momondo est un bon choix car il permet de varier davantage les possibilités, ainsi que de profiter d’agents de voyage pratiquant des tarifs plus faibles et n’appliquant pas les 10 EUR de frais de dossier qu’impose en sus le site d’Air France.

C’est le cas notamment de Travelgenio par exemple, qui en plus de facture aucun frais lié à l’utilisation de certaines cartes bancaires.

Les autres compagnies aériennes.

Air France est la compagnie dont on a beaucoup parlé ces derniers jours, certains l’accusant d’avoir sciemment relevé les tarifs. Cependant, la compagnie Air Caraïbes, filiale du Groupe Dubreuil, a activé la même stratégie de tarifs bas en aller-simples.

Corsair de son côté n’a pas mis en place de tarifs plus bas. Ses aller-simples sont facturés invariablement 476 EUR, y compris si réservés via le code-share d’Air Caraïbes.

XL Airways propose un tarif très faible, à moins de 190 EUR ! Malheureusement, ses vols ne débuteront que le 20 octobre prochain.

Conclusion.

Les mesures commerciales d’Air France et Air Caraïbes étaient indispensables. Malgré les médisances de certains observateurs, les compagnies ont fait très vite le choix d’offrir tarifs bas et flexibilité à leurs clients.

Pour les résidents antillais qui profiteront de ces tarifs, la question suivante sera celle du retour, lorsque la crise sera définitivement passée ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire