Actualité Brève

L’Airbus A321LR décolle du Bourget pour effectuer son premier vol transatlantique !

Publié par Tyler Birth

Arrivé de Toulouse, l’Airbus A321LR avait passé la nuit à Charles de Gaulle hier soir 

 

… avant de rejoindre l’aéroport du Bourget aujourd’hui en début d’après-midi, après un court vol entre les deux plateformes parisiennes.

 

The Travelers Club a été convié par Airbus afin d’assister à ce moment historique pour l’avionneur européen : le décollage du premier vol transatlantique de l’Airbus A321LR, l’appareil le plus récent de la famille A320neo, dont le rayon d’action est le plus important de tous les monocouloirs.

Cet événement était aussi pour nous l’occasion de revenir sur ce nouvel appareil et sur la famille à laquelle il appartient, à savoir « la famille d’avions la plus prisée » des compagnies aériennes traditionnelles, de leurs passagers, et qui constitue, selon Airbus, la futur des compagnies aériennes low cost.

La famille A320.

S’il fallait retenir un chiffre, ce serait celui-ci : 14 000.

En effet, à fin janvier 2018, la famille Airbus A320 avait engrangé plus de 14 000 commandes dont 8 000 appareils environ ont déjà été livrés aux compagnies aériennes opératrices.

Par ailleurs, depuis sa mise en service en 1988, l’Airbus A320 a transporté plus de 11,5 milliards de passagers et a effectué plus de 204 millions d’heures de vol.

L’avionneur européen a décliné cette famille d’appareils en 4 versions : l’Airbus A318, A319, A320 et A321. Leurs configurations respectives permettent d’accueillir entre 100 et 240 passagers (A321 haute densité). Idéal pour les compagnies aériennes, elles peuvent ainsi adapter la capacité d’accueil de leur cabine en fonction de la demande et des routes sur lesquelles ces appareils sont positionnés.

En décembre 2010, Airbus a lancé les versions A319neo, A320neo et A321neo : neo pour new engine option.

Ils constituent la version la plus évoluée de la famille A320 et comportent toutes les dernières innovations technologiques de l’avionneur.

Ainsi, ces appareils représentent la solution la plus avancée d’Airbus dans la famille des appareils monocouloirs et sont surtout plus économiques quant à leur consommation en carburant.

Deux motoristes, au choix des opérateurs, sont disponibles : Pratt & Whitney et CFM International.

Du côté de P&W, c’est le moteur PurePower PW1100G-JM qui est monté. Du côté de CFM, on retrouve le moteur LEAP-1A.

Actuellement, 259 appareils de la famille A320neo ont été livrés aux compagnies aériennes opératrices : 113 neo motorisés par Pratt & Whitney et 146 appareils motorisés par CFM.

Les performances opérationnelles des appareils neo sont indéniables et Airbus promettait, dès sa mise en service, une économie de 15% en consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 20% à l’horizon 2020 lorsque de nouvelles améliorations en cabine auront été introduites et la motorisation optimisée.

Ces excellents résultats sont également permis grâce à la présence des Sharklets (de grands dispositifs d’extrémité de voilure).

Outre ces performances très intéressantes pour les compagnies aériennes, la famille A320neo est également novatrice sur le plan environnemental puisqu’elle permet une réduction de 5 000 tonnes de CO2 par an et par avion, et une réduction de l’emprunte sonore de 50% par rapport aux avions de la génération précédente.

De beaux chiffres !

L’Airbus A321LR.

LR pour Long Range.

En effet, l’Airbus A321LR a le rayon d’action le plus important de tous les monocouloirs.

 

Il répond à un véritable besoin et permettra de créer de nouvelles opportunités de marchés, avec son rayon d’action accru, pouvant atteindre jusqu’à 7 400km.

Pour Airbus, l’appareil est parfaitement adapté aux vols transatlantiques. De nombreuses compagnies aériennes l’ont compris, à l’instar de La Compagnie par exemple qui a passé commande d’Airbus A321neo afin de desservir New York depuis Paris, avec un vol 100% en classe Affaires.

Mais tous les opérateurs – bien au contraire – ne font pas le choix de configurer cet appareil en full Business.

En effet, l’A321LR peut transporter 206 passagers sur 7 400km dans un aménagement bi-classe standard. Il peut également permettre à 240 voyageurs de prendre place à son bord, en configuration mono-classe.

L’avionneur européen estime que le premier appareil pourra traverser l’atlantique sur un vol commercial dès le quatrième trimestre de cette année 2018. La compagnie de lancement n’est autre que Primera Air.

Pour l’heure, l’Airbus A321LR a fait son roll out le 5 janvier 2018. Il a ensuite effectué son premier vol test le 31 janvier 2018 en Allemagne.

Ces réussites d’Airbus assènent un nouveau coup dur à l’avionneur américain sur le marché des avions mono-couloirs où celui-ci est déjà en retard. En effet, depuis 2004 et l’arrêt du B757, Airbus sera le seul présent sur ce marché des avions mono-couloirs de plus de 200 places.

Par ailleurs, les coûts d’exploitation par siège de l’Airbus A321neo sont 30% inférieurs par rapport à son concurrent le plus proche.

De quoi convaincre les compagnies aériennes !

Pour l’heure, l’appareil a déjà engrangé plus de 70 commandes auprès de 9 futurs opérateurs.

Celui-ci a fière allure. Sa livrée d’essai est par ailleurs très réussie. En effet, elle met en avant l’une des caractéristiques de cet appareil déjà évoquée : la possibilité de traverser de l’Atlantique !

Dans l’avion, tout est prêt pour ce sixième vol de test.

Au poste, les dernières vérifications et les derniers réglages sont effectués.

Le confort cabine est sommaire mais tout à fait logique sur cet appareil …

… puisque le centre névralgique des opérations est ici, où toutes les données enregistrées seront décryptées par Airbus pour analyser le comportement de l’appareil.

À n’en pas douter, il s’agit bel et bien d’un avion dédié aux tests.

Bon vol ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

2 Commentaire

Publier un Commentaire

x