Actualité Les Dossiers de Tyler Birth

[LES DOSSIERS DE TYLER BIRTH] Delta Air Lines, l’innovante américaine ! (Première partie)

Publié par Tyler Birth

Première partie – Hubs, réseau et flotte : une compagnie aérienne efficace
Deuxième partie – Rencontre avec Béatrice de Rotalier, Directrice Commerciale de Delta Air Lines France
Troisième partie – Delta One : embarquement à bord d’un Boeing 767 de Delta Air Lines entre Paris et Salt Lake City
Quatrième partie – Découverte du produit transcontinental de Delta Air Lines
Cinquième partie – Airbus A350 et CSeries : de nouveaux appareils au coeur de la stratégie de Delta Air Lines

Hubs, réseau et flotte : une compagnie aérienne efficace

La compagnie aux douze hubs.

Contrairement à la plupart des compagnies dans le monde, Delta Air Lines n’envisage pas uniquement les aéroports de son pays comme ses hubs opérationnels, mais également ceux où elle opère plusieurs routes en propre.

2016-05-19_013243

Le terme de « hub » n’est pas usurpé car Delta opère actuellement pas moins de 13 vols au départ de Paris par exemple (avec de nouvelles routes comme Los Angeles en 2018).

2016-05-19_013500

Même chose d’ailleurs au départ d’Amsterdam où elle opère 9 routes.

2016-05-19_013623

Revenons à Paris avec le détail des liaisons que Delta propose : un nombre qui peut paraître comme impressionnant notamment parce que celui-ci dépasse celui des routes effectuées par Air France, le vrai maître des lieux à Paris Charles de Gaulle !

  • Les vols opérés par Delta – au nombre de 13

2016-05-19_013901

  • Les vols opérés par Air France – au nombre de 11 (hors Canada)

2016-05-19_021343

Mais ce n’est pas tout. Delta Air Line est une compagnie à l’image des Etats-Unis : présente sur tous les continents.

Le Japon comme base et la Corée comme relais.

Il y a quelques mois, Delta décidait d’enterrer la hache de guerre avec la compagnie Korean Air avec qui elle était brouillée depuis plusieurs années. D’aucun arguaient le fait justement du différentiel de confort trop important entre la vieille américaine et la compagnie coréenne dont le slogan laisse peu d’équivoque sur ses ambitions : Excellence in Flight.

Les deux compagnies ont récemment décidé de développer leurs liens, au moyen notamment de partages de codes plus poussés.

Logiquement, on retrouvera donc l’Airbus A350 sur la ligne Detroit-Séoul à partir du 18 novembre 2017Detroit-Pékin sera quant à elle ouverte à partir le 17 janvier 2018.

Par ailleurs, le Japon permet à Delta de desservir, entre autres, pas moins de 4 destinations asiatiques !

Une offre hétérogène.

Delta Air Lines a une flotte immense composée de très nombreux « types avions ».

La desserte de Paris n’échappe pas à la règle puisqu’elle y opère des appareils aussi variés en types qu’en tailles et en produits à bord (nous ne présenterons que les appareils desservant la capitale française). La classe Economy étant similaire d’un avion à l’autre, comparons les différents produits en Business.

Du Boeing 757 – équipés de Parallel Diamond sur la ligne CDG-RDU

2016-05-19_022220

… au Boeing 777 équipé de sièges en épi (face au couloir) – ici sur CDG-JFK

2016-05-19_022505

… en passant par l’A330 et les Cirrus de Zodiac Aerospace – ici sur CDG-ATL …

2016-05-19_022725

… et enfin le Boeing 767 avec les Vantage – ici sur CDG-EWR ou CDG-SLC.

2016-05-19_022638

Tous ont la particularité de s’allonger totalement à plat. Une constante que l’on ne retrouve pas forcément (et c’est le moins que l’on puisse dire) chez ses partenaires de coentreprise transatlantique.

Air France, KLM, Delta et Virgin : un renforcement stratégique inédit !

Le marché transatlantique est l’un des plus compétitifs au monde. Les trois grandes alliances y sont naturellement présentes avec oneworld, Star Alliance ainsi que SkyTeam.

Pour cette dernière les temps sont plutôt rudes et le groupe Air France – KLM, qui fêtait récemment ses dix années de mariage, continue de montrer des signes de faiblesses malgré un redressement qui s’accélère d’années en années comme le confirme les résultat du premier semestre 2017.

C’est dans ce contexte qu’était annoncé à l’été 2017 un regroupement stratégique d’une ampleur inédite.

L’axe Amérique – Europe – Chine.

Trois des compagnie fondatrices de l’alliance, China Eastern, et Virgin Atlantic se rapprochent sur le plan financier d’abord et opérationnel ensuite.

Une ouverture salutaire du capital.

Après des années de rumeurs et d’appels du pied de part et d’autres, le Groupe Air France – KLM a enfin fait le choix d’ouvrir son capital à d’autres compagnies.

C’est ainsi que Delta Air Lines d’une part et China Eastern d’autre part vont acquérir 10% chacune du capital total du groupe franco-néerlandais. Un volume important en proportion mais assez faible en volume, la capitalisation du groupe étant assez faible (4 milliards d’euros contre 9 milliards pour Lufthansa Group et 12 milliards pour IAG).

Les deux compagnies (américaine et chinoise) injectent près de 400 millions d’euros dans le capital de la compagnie binationale européenne !

Le marché transatlantique : de trois à quatre mains.

Du coup, chez Air France, on insiste moins sur le côté capitalistique et davantage sur un aspect plus opérationnel : le renforcement de la coentreprise transatlantique avec l’arrivée de plain pied de l’anglaise Virgin Atlantic qui jusque là travaillait surtout avec Delta Air Lines depuis leur joint-venture créée en 2013.

Ce nouveau quatuor pèse mécaniquement plus lourd dans la balance avec 25% de part de marché sur l’atlantique nord ! 😉

> Deuxième partie – Rencontre avec Béatrice de Rotalier, Directrice Commerciale de Delta Air Lines France

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

4 Commentaire

Publier un Commentaire