Actualité Les Dossiers de Tyler Birth - Archives

[LES DOSSIERS DE TYLER BIRTH] OpenSkies, le « Paris – New York » Premium à l’anglaise ! (Première partie)

Publié par Tyler Birth

Les Dossiers de Tyler Birth : OpenSkies, le « Paris – New York » Premium à l’anglaise !

Première partie – OpenSkies, un transatlantique aux allures Premium
Deuxième partie – Rencontre avec Patrick Malval, Directeur Général d’OpenSkies
Troisième partie – Voyage à bord du Boeing 757 d’OpenSkies entre Paris Orly et New-York
Quatrième partie – Le Sleeper Service : un sommeil First en classe Affaires !

OpenSkies, un transatlantique aux allures Premium

Le « Paris – New York » : une liaison historique

OpenSkies a effectué son vol inaugural entre Paris Orly et New York le 19 juin 2008, soit quelques jours avant l’acquisition par British Airways de la compagnie française L’Avion. Fondée par Frantz Yvelin, celle-ci desservait les Etats-Unis depuis l’aéroport du Sud de Paris exclusivement en classe Affaires à prix réduits, avant de fusionner avec OpenSkies moins d’un an après.

La filiale « premium » de British Airways relie Paris à New York, aéroports de JFK et de Newark, depuis ses débuts en 2008.

map

Copyright © 1996-2016 Karl L. Swartz. All rights reserved.

OpenSkies opère généralement deux vols par jours depuis Paris avec toutefois des ajustements en fonction de la demande en période creuse, ou un renforcement des fréquences jusqu’à trois vols quotidiens en période de pointe comme les périodes de fêtes et les vacances scolaires.

Les vols au départ de la capitale française sont les suivants :

  • BA8005 entre Orly (ORY) et New York JFK (JFK)
  • BA8003 entre Orly (ORY) et New York Newark (EWR)
  • BA8001 entre Orly (ORY) et New York Newark (EWR)

Au départ de New York, les vols disponibles sont :

  • BA8006 depuis New York JFK (JFK)
  • BA8004 depuis Newark (EWR)
  • BA8002 depuis Newark (EWR)

ba1

Au départ de la France, les trois vols OpenSkies sont des vols de jour (qui arrivent au plus tôt dans l’après-midi à New York et au plus tard en début de soirée), tandis que depuis la capitale économique des Etats-Unis ce sont logiquement des vols de nuit comme tous les retours de « côte-Est » ou presque. Les passagers arrivent ainsi à Paris Orly au plus tard en fin de matinée.

Afin de permettre aux voyageurs de se reposer efficacement sur ces vols de type red-eye (courts vols de nuit), OpenSkies a mis en place, à l’instar de sa maison-mère, un Sleeper Service (amélioré cependant), que nous découvrirons dans la quatrième partie de ce dossier à bord du quatrième appareil de la flotte, un Boeing 767-300.

ba

Salon British Airways à Newark – zone réservée aux passagers First

En fusionnant avec L’Avion, Openskies a récupéré les deux Boeing 757-200 immatriculés F-HAVI et F-HAVN.

757

Actuellement sa flotte est composée de quatres avions dont trois appareils de ce type.

flotte

L’ensemble de la flotte est configurée tri-classes : Biz Bed (cabine Business), Prem Plus (Premium) et Eco (Economy). La compagnie aérienne a d’ailleurs conçu cette vidéo de présentation – au style quelque peu daté …

Les Boeing 757 de la flotte peuvent accueillir jusqu’à 114 passagers.

757pc

En classe Biz Bed, ce sont 20 sièges full-flat qui sont commercialisés par la compagnie aérienne.

dsc00624

En Prem Plus, l’appareil d’OpenSkies peut recevoir 28 voyageurs.

dsc00596

En classe Eco, l’avion compte 66 sièges.

Mais la compagnie aérienne a encore un autre avantage de poids.

OpenSkies a intégré le 1er décembre 2012 l’alliance oneworld, un an après avoir rejoint l’Accord Commercial Transatlantique unissant British Airways, American Airlines et Iberia.

paint

Grâce à l’intégration de la compagnie aérienne au sein cet Accord Commercial Transatlantique et de l’alliance oneworld, les passagers d’OpenSkies profitent de plus de flexibilité pour leurs voyages avec un nombre accru de destinations et des connections facilitées sur ces trois compagnies.

Les réservations pour des vols avec OpenSkies peuvent de surcroît être effectuées sur les trois sites des compagnies membres de l’Accord Commercial Transatlantique.

Enfin, il possible de cumuler des points de fidélité (Avios et Tier Points) pour tous les vols effectués avec OpenSkies, sur les comptes du British Airways Executive Club.

Le « 212 Orly West » : un salon aux couleurs d’OpenSkies

Le 30 juin 2015, OpenSkies inaugurait le premier salon à son nom, à Paris Orly Hall 3. Cet espace, réservé aux passagers voyageant en cabine Biz Bed sur la ligne « Paris – New York » de la compagnie française, accueille également les passagers de British Airways qui se rendent à Londres ainsi que les membres Sapphire et Emerald de l’alliance oneworld.

Jusqu’à cette date les passagers en classe Affaires (Biz Bed mais également Biz Seat à une époque devenue Prem Plus aujourd’hui) avaient accès au salon Iberia VIP Lounge, situé en zone publique, au Hall 1.

La compagnie aérienne a souhaité proposer à ses voyageurs un salon très qualitatif dans l’esprit résolument loft new-yorkais tant pour le choix du mobilier que dans son design. Son nom lui même est une ode à la Grosse Pomme puisque l’appellation « 212 » correspond à l’indicatif téléphonique de la ville américaine. Il fallait y penser !

Par ailleurs, OpenSkies fait débuter l’expérience Premium au sol puisque son salon est l’un des rares lounge d’Orly à proposer, outre un catering suffisant, du champagne entre ses murs.

212

Nous vous avions présenté le salon en détail lors d’un article dédié cet été.

OpenSkies et Uber s’associent, au service du client Biz Bed

« OpenSkies réinvente la classe Affaires pour simplifier l’expérience utilisateur ». Telle est la promesse de la compagnie française.

A ce titre, la compagnie aérienne s’est associée avec Uber et a introduit, depuis le 22 juin 2016, un service de transfert gratuit en VTC.

Cette prestation offre aux passagers OpenSkies ayant réservé un aller-retour en cabine Affaires (exclusivement Biz Bed) le transfert entre leur domicile (des deux côtés de l’Atlantique, que ce soit à Paris ou à New York) et l’aéroport, au départ comme au retour.

Par ailleurs, les passagers n’ayant réservé qu’un aller simple en classe Biz Bed bénéficient eux aussi d’un transfert sur le réseau Uber, sans frais, au départ ou à l’arrivée.

uber

Pour les clients voyageant depuis Paris, la prise en charge intégrale de la course est assurée à condition de sélectionner la catégorie UberX au départ de la capitale, et sa proche banlieue (Boulogne, Neuilly, Levallois et La Défense). Pour des zones extérieures à celles-ci, le partenariat entre la compagnie aérienne et la société de VTC prévoit des réductions sur le tarif de la course.

uber3

Une fois la réservation effectuée en Biz Bed, les passagers reçoivent un mail avec un code promotionnel à enregistrer dans l’application Uber.

uber2

La facture est adressée en fin de course au voyageur qui pourra constater que le montant facturé par l’entreprise de VTC est bel et bien égal à 0 EUR.

uber1

L’économie réalisée par le client est de l’ordre de 70 à 80 EUR aller – retour (soit 35 à 40 EUR par trajet). Pour le voyageur d’Affaires (une des cibles priviligiées d’OpenSkies) où le transfert entre le domicile et l’aéroport est généralement supporté par son employeur, les entreprises évitent ici une dépense complémentaire, néanmoins obligatoire. A tarif comparable, l’économie est substantielle !

uber4

Un partenariat, au bénéfice des passagers, qui s’inscrira dans la durée !

OpenSkies diversifie sa flotte

Le 18 août 2016, OpenSkies intégrait au sein de sa flotte son quatrième appareil : un Boeing 767-300.

767f

Cet appareil immatriculé F-HILU, précédemment dans les rangs de la maison-mère British Airways, a effectué son premier vol le 19 novembre 1990, il y aura 27 ans dans quelques jours !

767

L’appareil est configuré tri-classes et peut accueillir 189 passages soit 24 passagers en Biz Bed, 24 passagers en Prem Plus et 144 en Eco.

767mapLa cabine Biz Bed est configurée en 2 – 2 – 2 à l’instar de la cabine Prem Plus. La classe Eco est, quant à elle, en 2 – 3 – 2.

Les trois cabines en images.

bizbed

Cabine Biz Bed OpenSkies à bord du Boeing 767

bizbed2

Siège Biz Bed OpenSkies à bord du Boeing 767

premplus

Cabine Prem Plus OpenSkies à bord du Boeing 767

eco

Cabine Eco OpenSkies à bord du Boeing 767

Pourquoi un Boeing 767 chez OpenSkies ?

Le marché du transatlantique se renforce et a grandement évolué côté parisien récemment. On retrouve notamment Norwegian – qui a ouvert des vols entre la France et les Etats-Unis (dont New York) opérés en Dreamliner – ou La Compagnie, compagnie aérienne pour laquelle nous consacrions cette année un Dossier de Tyler Birth exclusif.

Orly n’est pas en reste. Air France a fait le choix de déplacer un vol depuis Charles de Gaulle vers la plateforme du Sud de Paris afin de répondre à une demande croissante.

Fort de ce constat, OpenSkies a logiquement décidé de ne pas laisser partir vers ces nouveaux acteurs les clients qui ne cessent d’affluer. Elle a donc décidé d’augmenter ses capacités en jouant à la fois sur la fréquence et sur le type d’appareil opéré.

> A suivre : Rencontre avec Patrick Malval, Directeur Général d’OpenSkies

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

2 Commentaire

Publier un Commentaire