Actualité Reportages

Paris – New York : le meilleur d’Air France est au départ d’Orly !

Publié par Tyler Birth

Air France a célébré l’an passé les 70 ans de sa ligne reliant Paris à New York. On s’en souvient (du moins pour certains), en 1946, un DC-4 opérait sur cette ligne et permettait à 33 passagers privilégiés de rejoindre la ville américaine en seulement … 23 heures et 45 minutes. Compte tenu de l’histoire de la plateforme aéroportuaire parisienne, la ligne OrlyNew York est mythique pour la compagnie aérienne et Air France a tourné en 2016 une page de son histoire en redonnant vie à cette aventure.

La ligne.

Il ne s’agit cependant pas d’un ajout de fréquence entre les deux villes. En effet, la compagnie tricolore a déplacé un vol au départ de Charles de Gaulle (la AF12 s’est en effet arrêtée le 5 juin 2016) vers Paris – Orly afin de répondre à un besoin spécifique : les connexions avec la province !

Depuis l’aéroport d’Orly, le vol AF32 quitte le sol français à 14h20 pour se poser à l’aéroport de JFK à 16h30.

Initialement (lors de la réouverture de la ligne en 2016), le départ de ce vol était programmé à 11h20 avec une arrivée à New York à 13h25.

Ainsi, Air France propose à ses passagers 4 fréquences quotidiennes au départ de Charles de Gaulle

… et une au départ d’Orly.

Les vols au départ de la province n’ont pas tous une arrivée possible sur l’aéroport de Charles de Gaulle. De plus, certains de ces vols « Province » arrivent au Terminal 2G, isolé à l’est de la plateforme aéroportuaire. Ce vol permet donc aux passagers arrivant à Orly de se rendre aux États-Unis sans avoir à changer d’aéroport.

Pour comprendre les intentions d’Air France, il faut remonter aux origines de la réouverture de la ligne. Frédéric Gagey, ex-Directeur Général de la compagnie tricolore nous rappelait l’an passé que cette ligne avait pour dessein de « simplifier le voyage des clients au départ et vers les régions françaises ».

C’est pourquoi, les horaires des vols été judicieusement pensés. Ils permettent notamment aux clients Navette de la compagnie aérienne d’arriver à Paris dans les temps pour un départ sur l’AF32.

De plus, la taille modeste de l’aéroport d’Orly permet à Air France de proposer un temps minium de connexion de seulement 60 minutes, autorisant ainsi des arrivées jusqu’à 13h20 afin de pouvoir embarquer sur ce vol. Pratique !

Enfin, la compagnie française du Groupe a pensé à tous les détails afin d’améliorer l’expérience globale de ses voyageurs au départ d’Orly. Ainsi, au sol, un nouveau salon Business (accessible bien entendu aux passagers à statuts) a également été introduit l’an passé. C’est pour Air France l’occasion de se montrer sous son meilleur jour : buffet, dégustations ponctuelles (en partenariat, par exemple, avec Michel et Augustin), champagne, mobilier revisité, … !

La cabine.

Si pour Air France, seule une rotation est aujourd’hui nécessaire depuis Orly pour répondre aux besoins générés par la clientèle ciblée, il n’en demeure pas moins que la compagnie aérienne a souhaité leur offrir le meilleur de son offre.

Exit donc les anciennes cabines, équipées des NEV4 et sa configuration en 2-3-2 en classe Affaires : la compagnie tricolore propose désormais son produit BEST sur la ligne OrlyNew York !

NEV 4 – Configuration en 2-3- 2 – Ancienne cabine Business Air France

NEV 4 – Configuration en 2-3-2 – Ancienne cabine Business Air France

NEV 4 – Configuration en 2-3-2 – Ancienne cabine Business Air France

Les passagers pourront apprécier le confort d’une cabine configurée en 1-2-1 où tous les sièges disposent d’un accès direct à l’allée.

Siège Cirrus – Cabine BEST configurée en 1-2-1 – Air France

Siège Cirrus – Cabine BEST configurée en 1-2-1 – Air France

Siège Cirrus – Cabine BEST configurée en 1-2-1 – Air France

Siège Cirrus – Cabine BEST configurée en 1-2-1 – Air France

Siège Cirrus – Cabine BEST configurée en 1-2-1 – Air France

Pour mémoire, c’est le siège Cirrus de Zodiac Aerospace qui a été sélectionné par Air France lors de sa montée en gamme. Ce siège offre tous les avantages d’un produit de classe Affaires.

Ainsi, en Business, les clients de la compagnie tricolore bénéficient d’un véritable siège-lit (full flat) leur permettant de maximiser leur repos à bord.

Si le wifi est encore à l’étude chez Air France, le nouveau système de divertissement est optimisé et offre une interface agréable. Le chargement est appréciable … et apprécié.

Le système de divertissement est conçu par Panasonic. La télécommande permet notamment d’accéder aux différentes fonctionnalités de l’IFE.

L’écran est de bonne taille et s’encastre dans l’habitacle du fauteuil.

La montée en gamme est donc assurée pour les vols au départ et à destination d’Orly et Air France offre à ses passagers une cabine élégante, épurée et fonctionnelle, équipée d’un siège de classe Affaires qualitatif.

Le service.

Mais la petite révolution d’Air France se déroule actuellement dans les assiettes et dans l’exécution du service à bord.

La compagnie aérienne a introduit récemment le service à l’assiette. Il s’agit de proposer aux passagers un service de type « restaurant » où l’accent est mis sur l’élégance.

Nom de code : Ultra Business.

On apprécie notamment la disparition des plateaux en cabine et un dressage des assiettes au galley par les équipages.

Le résultat escompté est au rendez-vous : Air France fait belle impression !

Nous aurons l’occasion de vous présenter en détail ce nouveau service à bord dans un article dédié très prochainement. D’ici là, vous pouvez (re)voir notre vidéo à bord du Boeing 777 d’Air France, au départ d’Orly et à destination de New York !

Conclusion.

Air France tient compte des attentes de ses clients au départ d’Orly !

S’envoler depuis la seconde plateforme parisienne ne signifie pas pour autant que les passagers auront accès à un service moins qualitatif : salon plaisant, produit BEST, service Ultra Business

… actuellement, le meilleur de la compagnie tricolore ! 😉

Tyler.

 

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

Publier un Commentaire