Reportages

[REPORTAGE] Qatar Airways – Business – DOH/BKK – Airbus A380

Publié par Tyler Birth

Introduction
Qatar Airways – First – CAI/DOH – A330
Qatar Airways Al Mourjan Lounge – Hamad International
Qatar Airways – Business – DOH/BKK – A380
Hotel Pullman Phuket Arcadia Naithon Beach – Ocean Grand
Thaï Airways – Business – HKT/BKK – Boeing 777-200
Conrad Bangkok – King bedroom Executive Level
Air France – Business – BKK/CDG – Boeing 777-300ER – COI
Alitalia – Business – CDG/FCO – A318
________________________________________________________

Qatar Airways
QR836 – Airbus A380
Doha (DOH) / Bangkok (BKK)
Cabine Business – Siège 17K
Jeudi 9 avril 2015

L’embarquement du vol QR836 à destination de Bangkok est appelé en porte B1. Si elle n’est pas éloignée outre mesure du salon Qatar Airways Al Mourjan Business Lounge, une dizaine de minutes de marche est néanmoins nécessaire pour rejoindre la porte d’embarquement depuis celui-ci. Deux accès distincts en porte permettent de diviser l’embarquement entre les passagers Premium – obligatoirement au pont supérieur – et les passagers Economie.

1

L’embarquement débute avec quelques minutes de retard, à 1H30, pour un décollage prévu 45 minutes plus tard, à 2H15 du matin. Un contrôle est tout d’abord effectué en porte, les passagers étant ensuite invités à s’installer dans une salle fermée en attendant de pouvoir pénétrer à bord de l’appareil.

2

Afin d’accéder à la zone d’embarquement réservée au pont supérieur un ascenseur est laissé à disposition des passagers. La très grande qualité des infrastructures de l’aéroport international Hamad ne laisse aucun doute quant à la date de construction de ce terminal.

3

L’appareil est finalement prêt pour l’embarquement véritable 30 minutes avant l’heure initialement prévue pour le décollage de ce vol à destination de Bangkok.

4

J’embarque à bord du A380 immatriculé A7-APB. Il a effectué son premier vol en novembre 2013.

Le pont principal de l’Airbus A380 de la compagnie qatarie est réservé aux passagers Economie. Avec 405 sièges, c’est plus de 80% de cette classe de voyage qui est située à ce niveau. Seuls 56 sièges Economie sont disposés à l’arrière du pont supérieur offrant ainsi aux passagers le calme d’une cabine de seulement 8 rangs.

Le pont supérieur est, quant à lui, l’apanage des classes Premium. Cet appareil offre aux passagers une cabine Business d’une capacité de 48 sièges, configurée en 1-2-1 sur 12 rangs et une cabine First de 8 sièges également configurée en 1-2-1 sur deux rangées. Cette configuration permet un accès au couloir à chaque siège offrant ainsi une libre circulation des passagers dans la cabine.

5

Le moodlighting – orangé – est activé pendant l’embarquement. Il confère à la cabine une ambiance apaisante. Les premières impressions sont très positives malgré la très grande capacité de cette cabine Business.

10

Le siège Super Diamond – en épi inversé – est de conception B/E Aerospace et équipe également les nouveaux Airbus A350 et Boeing 787 de la flotte. Les couleurs choisies sont douces et harmonieuses.

11

16

14

Sont d’ores et déjà disposés sur les sièges un oreiller, une couette présentée sous blister et la trousse de confort Business.

7

Je prends place en 17K.

21

26

L’écran fabriqué par Thales Avant System entertainment est de taille raisonnable et la définition est excellente.

9

Les menus Business sont distribués. À noter que la carte des vins fait l’objet d’un menu indépendant.

23

Un oshibori est également proposé dès l’embarquement à bord de l’appareil et avant la proposition du verre d’accueil.

25

Le champagne n’étant pas encore frais en raison de son arrivée tardive à bord, un verre d’eau gazeuse, avec glaçons et citron, me sera apporté conformément à ma demande.

45

46

La trousse de confort est signée par Giorgio Armani.

27

Cette trousse contient une crème et un échantillon de parfum de la gamme Acqua di Gio, un baume à lèvres, une paire de bouchons d’oreilles, une paire de chaussettes et un masque de qualité très moyenne.

52

À noter que cette présentation est la version masculine de la trousse de confort. Elle existe également avec un contenu spécifiquement féminin. Les trousses de confort sont disposées avant l’embarquement au niveau des sièges conformément au genre des passagers.

Il est temps de découvrir le bar de l’Airbus A380 de la compagnie à l’Oryx. Les prestations ne sont proposées qu’après le décollage, une fois l’altitude de croisière atteinte.

34

39

31

Focus sur les détails. 

108

33

42

Véritable espace de convivialité, des banquettes sont aménagées de chaque côté de l’îlot central, permettant ainsi aux passagers d’échanger entre eux pendant le vol. Des ceintures de sécurité équipent également les banquettes en cas de turbulences.

28

36

Des lampes de chevet sont disposées de part et d’autre des fauteuils tamisant ainsi l’ambiance du lieu.

35

Un présentoir met à disposition des passagers des revues et des mensuels anglophones.

40

L’embarquement se poursuit retardant le décollage de l’appareil. Je suis convié à visiter la cabine First située à l’avant du pont supérieur.

41

Cet espace privatif dédié au passager First est également conçu par B/E Aerospace. Ce large fauteuil équipe, en outre, la nouvelle suite La Première Air France. Les tons utilisés sont chaleureux et le fauteuil est d’aspect extrêmement confortable. Si la présence d’une paroi est à considérer ce siège semble cependant manquer d’intimité.

43

44

La clôture de l’embarquement est annoncée, je retourne à mon siège. Une flûte de champagne m’y attend, l’hôtesse en charge de mon siège ayant vérifié la température de la boisson en attendant mon retour. Attitude proactive.

Le champagne proposé en cabine affaire est du Billecart-Salmon Brut.

50

Un pyjama sera également apporté.

47

Un rangement latéral est disponible. Ce coffre, assez profond, permet de contenir divers objets encombrant notamment pendant les phases de décollage, roulage et atterrissage.

48

L’accoudoir électrique, ici en position basse, renferme une bouteille d’eau Evian et le casque anti-bruit présenté sous blister afin d’attester de sa stérilisation.

67

Les sièges sont également équipés d’une prise internationale et de différentes connectiques dont un port USB.

49

Le pitch est confortable. Il permet au siège, en position allongée, d’être d’une longueur de deux mètres et full-flat.

51

La télécommande permettant le contrôle de l’IFE est tactile. Celle-ci comporte, entre autre, la possibilité de déporter l’airshow.

55

Son utilisation est expliquée sur l’IFE.

53

La tablette latérale dispose d’une commande de siège complète.

54

Le casque anti-bruit.

86

Le système de divertissement chargé sur les IFE de la compagnie aérienne est le système Oryx entertainment. Il est, en théorie, utilisable au sol.

56

Le commandant de bord prend la parole. Il annonce un départ retardé mais une arrivée à l’heure à Bangkok. La durée de vol estimée est de 5H45. L’annonce du commandant sera faite en langue arabe puis en langue anglaise. Le départ est désormais imminent.

Qatar Airways, comme de nombreuses compagnies ces derniers mois, a changé sa vidéo présentant les consignes de sécurité. C’est cette nouvelle safety video qui est diffusée pendant le roulage de l’appareil vers la piste.

57

58

La cabine est maintenant prête pour le décollage …

60

… et moi aussi.

63

L’Airbus A380 de la compagnie qatarie s’apprête à quitter Doha pour vol finalement assez court. Nous approchons de la piste.

64

Il fait nuit noire à l’extérieur de l’appareil. Nous progressons vers notre altitude de croisière dans un silence si caractéristique du pont supérieur de l’Airbus A380.

65

Une fois notre altitude de croisière atteinte, très rapidement, l’équipage débutera la préparation du service du dîner. Pour ma part, ayant projeté de profiter du bar de l’appareil pour la très grande qualité de son offre en boissons premium, je patiente pendant la préparation de l’office en tentant désespérément de faire fonctionner l’airshow sur mon IFE. Celui-ci sera rebooté une première fois avant mon départ pour l’arrière de l’appareil.

À mon arrivée, le bar est toujours en préparation. Je patiente quelques instants en discutant avec les personnes présentes. La population est composée de 70% de passagers First contre 30% de passagers Business. Nous ne sommes en définitive que 8 passagers ici.

68

Si l’offre liquide est de qualité, l’offre solide est moins consistante.

69

Les passagers First ayant naturellement l’accès à ce bar, le champagne proposé par la compagnie aérienne est celle de l’ultime classe avant.

Champagne.
Krug Grande Cuvée.

73

75

Service du champagne par l’hôtesse Qatar Airways d’une gentillesse et d’un professionnalisme à toute épreuve.

76

78

En définitive, c’est plus de deux heures que j’ai eu l’occasion de passer dans cet espace de convivialité, très chaleureux. Le jour se lève à l’horizon et il est temps pour moi de retourner en 17K afin de faire débuter mon service du dîner.

79

En effet, si certaines compagnies n’offrent pas la possibilité de différer le service en Business, il me sera immédiatement demandé, par l’hôtesse en charge de ma rangée et une fois de retour à mon siège, si je souhaitais prendre mon dîner.

Au menu.

66

La table est dressée conformément au protocole Business Qatar Airways avec la mise en place de la nappe dans un premier temps.

80 Bis

Sont ensuite apportés sur un plateau la corbeille de pains et son assiette, le beurrier et son couteau, salière et poivrière ainsi qu’un verre à eau.

81

Soupe.
Traditionnelle « Egg Drop Soup » asiatique au tofu, à la ciboulette et aux champignons noirs.

82

Sans doute adaptée à des palais connaisseurs, cette soupe n’était définitivement pas faite pour moi. L’impression désagréable de déguster des oeufs crus est une expérience que je ne retenterai pas à l’avenir.

Entrée.
Salade de thon fumé, crème aigre, sumac et oignon rouge.

83

84

L’entrée est fraiche et appétissante. Le thon rouge fumé de qualité. Déposé sur un lit de crème aigre, l’ensemble est savoureux.

Plat chaud.
Blanc de poulet grillé, crème de tomate et sauce à l’olive, écrasé de pommes de terre au persil et citrouille sautée. 

87

88

Si le plat n’est pas original, il a cependant le mérite d’être très bien exécuté. Avec une présentation améliorée permettant de le rendre aussi beau que bon, ce plat serait sans nul doute une réussite.

J’accompagne le restant du dîner d’une flûte de Krug du bar.

Après quatre tentatives de reboot, mon IFE considère enfin le fait de fonctionner à la condition cependant de diffuser le film de la sélection du mois de Qatar Airways : le Hobbit.

89

Plateau de fromage.
Sélection de fromages, crackers, grains de raisins et chutney.

90

92

Une assiette composée de trois fromages aux pâtes différentes est proposée. Seul le service du fromage avec des crackers, à l’américaine, est décevant. Néanmoins, du pain est disponible sur demande et sera apporté chaud avec le sourire.

Dessert.
Plaisir gourmand Ladurée, pâte à choux, crème à la vanille légère, crème chantilly et framboises. 

93

94

J’ai eu l’occasion de déguster le même dessert Ladurée sur le vol en Regional First entre Le Caire et Doha. Ce dessert est savoureux et léger. Il n’en demeure pas moins une pâtisserie congelée. Le service amélioré à l’assiette carrée accompagnée d’un coulis de fruits rouges est cependant à noter.

À la fin de ce – très copieux – repas sans réelle fausse note, nous sommes à mi-chemin entre Doha et Bangkok et l’atterrissage est prévu trois heures plus tard. Je me dirige de nouveau vers le bar situé à l’arrière de la cabine Business et avant la petite cabine Economie afin de profiter pleinement de ce vol.

109

Fonctionnement automatisé des caches-hublots.

95

97

96

L’équipage, très sympathique, souriant et professionnel assure la rotation au bar. Nous discutons des points forts de la compagnie qatarie et de son positionnement avec d’autres passagers et l’équipage présent.

99

Après un aperçu de la cabine First avant le décollage, je suis convié à découvrir le reste de cette zone réservée. À l’avant du pont supérieur, Qatar Airways a prévu un véritable espace pour que les passagers puissent se changer et se rafraichir. Ce salon comprend également les commodités.

102

104

107

Les produits de la marque Rituals sont disposés dans ce salon.

106

À mon retour en 17K, un oshibori m’est apporté. Le service de la seconde prestation va débuter, moins de deux heures avant l’atterrissage.

110

La nappe est dressée sur la tablette.

111

Comme pour la première prestation, les éléments du dressage de la table sont apportés au individuellement au plateau. On retrouve une corbeille de viennoiserie et son assiette, un pot individuel de confiture, un beurrier et et son couteau.

Je commande, en outre, un smoothie à la mangue et au citron.

Je sollicite un cinquième reboot de mon IFE qui se refuse, une fois de plus, à afficher l’airshow. Cette tentative sera la bonne !

112

Plat chaud.
Oeufs brouillés crémeux, pomme de terre rösti, tomate rôtie, boeuf grillé et champignons.

J’accompagne l’ensemble d’un thé à la feuille de menthe.

113

114

Ce plat chaud est très bien exécuté et parfaitement adapté à un service de petit-déjeuner. Je fais l’impasse sur le reste du petit-déjeuner, la prestation précédente s’étant achevée à peine une heure auparavant.

Je profite du temps de vol restant pour – enfin – tester le siège en position full-flat et me reposer au dessus du Golfe du Bengale.

115

Je suis réveillé par mon hôtesse en début de descente. Le repos aura été de très courte durée.

116

Vue de l’extérieur.

117

Vue depuis l’airshow. Celui-ci a pour fonctionnalité la possibilité d’afficher une vue depuis le poste de pilotage.

118

La cabine est préparée à l’atterrissage.

119

120

121

122

Bangkok, aéroport Suvarnabhumi.

123

La nouvelle livrée KLM est ici à l’honneur avec ce Boeing 773.

125

Nous arrivons à notre point de stationnement à l’heure malgré le départ retardé. L’équipage se tient en porte afin de saluer les passagers. Un fast-track est distribué individuellement par l’équipe au sol pour les passagers First et Business.

126

 

Conclusion

Il n’y a pas de doute à avoir, c’était un excellent vol en Business avec Qatar Airways. Le siège Super Diamond, de conception B/E Aerospace équipe les cabines affaires des trois types d’appareils les plus récents de la flotte : Airbus A380, A350 et Boeing 787. Optimal en terme de confort, les tons adoptés pour la cabine rendent l’ensemble très chaleureux et visuellement agréable.

Le bar est le véritable point fort de cet appareil. Véritable espace de convivialité, il permet les échanges entre les passagers. Dédié aux passagers Premium, l’offre liquide est celle de la carte First.

Le service individualisé permet d’organiser le vol à la convenance du passager. Sur un vol de moins de 6H, l’effort est, a minima, louable. Ce service est rendu possible en raison du nombre important de personnel navigant commercial. En outre, le professionnalisme sans faille du personnel navigant est à souligner.

En définitive, un produit de très bon niveau, au rapport qualité/prix très intéressant, il est certain que la compagnie à l’Oryx évolue dans des sphères très étoilées.

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

3 Commentaire

Publier un Commentaire