Actualité Brève

Les pilotes Air France en grève le 11 janvier 2018 ?

Publié par Augustin

Les trois syndicats de pilotes Air France ont déposé un préavis de grève pour le jeudi 11 janvier 2018. Ils reprochent à la direction son attitude envers un commandant de bord de la compagnie qui a refusé de décoller faute d’un chef de cabine « compétent ».

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, le SNPL, Spaf et Alter dénoncent le débarquement mardi à l’aéroport d’Orly d’un Commandant de Bord par la Direction d’Air France. Celui-ci avait refusé d’effectuer un vol « avec une composition équipage dégradée » pour « des raisons de sécurité »

En effet, en l’absence d’un Chef de Cabine qualifié pour ledit vol au départ d’Orly, la direction de la compagnie tricolore a voulu désigner un steward pour exercer la fonction de chef de cabine, c’est-à-dire quelqu’un qui, selon le communiqué de presse des trois syndicats de pilote, « n’a pas l’étoffe pour ce rôle capital en cas d’incident, d’évacuation ».

Ils précisent également que le Commandant de Bord débarqué avait au préalable demandé un Chef de Cabine compétent à sa Direction et a proposé d’attendre qu’il y en ait un de réserve disponible.

La Direction a cependant pris la décision de le débarquer.

Les syndicats dénoncent le fait que la Direction a délibérément choisi de bafouer les règles de sécurité en remettant en cause directement l’autorité du Commandant de Bord.

Elle « bafoue les dispositions du Code des transports et du Code de l’aviation civile relatives aux prérogatives des commandants de bord », comme l’estiment les syndicats.

Ils demandent que la direction reconnaisse que cette décision n’était pas conforme au respect des prérogatives des commandants de bord. Ils souhaitent également une modification du manuel d’exploitation de la compagnie.

La réponse d’Air France.

La direction d’Air France a déclaré se tenir à la disposition des syndicats de pilotes pour échanger et répondre aux questions sur cette situation et a également publié un communiqué tout en précisant qu’elle s’assure en permanence que la composition des équipages soit réglementaire et conforme au manuel d’exploitation de la compagnie approuvé par la DGAC.

Elle ajoute que ce dispositif est totalement conforme à la réglementation.

En effet, celui-ci est « mis en œuvre dans des situations d’aléas d’exploitation exceptionnels comme l’absence pour maladie et afin d’éviter l’annulation d’un vol à chaud et les désagréments pour les clients ».

Air France déplore la réaction des trois syndicats de pilote à une situation qui n’a, selon elle, « en aucun cas remis en cause les prérogatives du Commandant de Bord ou la sécurité des vols ». 

Conclusion.

L’adage veut que le véritable Maître à bord soit le Commandant de Bord.

Il est toujours regrettable de constater une grève chez Air France (ou toute autre compagnie aérienne) puisque les vrais paralysés sont et demeurent les passagers.

Si les circonstances du refus du pilote sont justifiées, le fait de remplacer un Chef de Cabine par un steward est courant. Paralyser un grand nombre de passagers sur une journée entière par une grève est cependant dommageable.

Y compris pour l’image de la compagnie 😉 !

Augustin

A propos de l'auteur

Augustin

Publier un Commentaire

x