Ce n’est pas évident d’obtenir le fin mot de cette histoire tant les réponses divergent selon les interlocuteurs. Air France a, pendant plusieurs mois, soutenu que le rétrofit des Airbus A380 de la flotte était bien engagé (du moins, pour ceux voués à y demeurer) en allant jusqu’à préciser une date de commencement. Mais Benjamin Smith semble être plus nuancé à ce sujet. À l’occasion de l’une des rares prises de parole publique depuis son arrivée à la tête du groupe franco-néerlandais, le patron a indiqué que la faisabilité du projet était toujours à l’étude.

Crédit : Internet

Rétrofitera ou ne rétrofitera pas ?

Au détour d’un point sur le rétrofit de la flotte, Benjamin Smith a déclaré que ses équipes et lui étudiaient encore la nécessité d’un réaménagement du Super Jumbo d’Airbus.

Pour mémoire, la flotte d’Air France compte actuellement 10 Airbus A380, dont 3 appareils qui ont officiellement vocation à la quitter sous peu (entre 2020 et 2022).

« Les sept autres (A380, ndlr) ont des sièges plus anciens et nous sommes en train de décider combien de temps ces A380 resteront dans la flotte d’Air France et si nous devrions investir entre 30 et 40 millions d’euros par avion pour améliorer ces sièges. » – Benjamin Smith, Président-directeur général d’Air France – KLM

Ainsi, selon Smith, le rétrofit pour cette sous flotte est estimé entre 210 et 280 millions d’euros. Cet investissement, certes colossal lorsque l’on connait les finances de la compagnie, n’aura de sens que si et seulement si Air France prévoit d’opérer l’Airbus A380 pendant plusieurs années encore après ce réaménagement.

La flotte tricolore de Super Jumbo est âgée d’un peu plus de 8 ans. Air France a reçu son premier appareil en 2009 et son dernier en 2014.

Crédit : AirFleet

Certaines compagnies aériennes à l’instar de Qatar Airways ou Emirates ont d’ores et déjà programmé l’arrêt des opérations de l’A380. L’avionneur lui même a prévu de stopper la production du Super Jumbo en 2021.

Nous le savons, s’il est à regretter que la compagnie tricolore n’ait jamais vraiment souhaité faire de cet appareil un avion flagshippourtant plébiscité par les utilisateurs à travers le monde, elle traîne également des pieds depuis longtemps pour les réaménager.

Jusqu’à présent, les équipes d’Air France indiquaient un rétrofit à partir d’octobre 2022.

Nous verrons si celui-ci a bien lieu.

En revanche, et nous l’avions déjà annoncé en novembre 2018, contrairement à ce qui avait pu être indiqué par les différents acteurs concernés, rien n’était vraiment décidé.

En effet, l’étude sur les aménagements n’a jamais été lancée en 2018 et aucun appels d’offres n’a été fait par Air France auprès des différents équipementiers tels que Zodiac Aerospace (dont le siège Cirrus est déjà à bord des Boeing 777 de la flotte en Business) ou encore Rockwell Collins (anciennement B/E Aerospace, dont la Première classe équipe également les Boeing 777 de la flotte).

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

15 ans : un triste anniversaire.

Chez Air France, le siège La Première qui équipe (en deux versions) la flotte de Super Jumbo a un design vieux de 15 ans maintenant. En effet, celui-ci a été lancé en mai 2004 en Première classe sur les Boeing 777 avant le retrofit et l’apparition des superbes suites privatives.

Sur des destinations comme Los Angeles par exemple où l’Airbus A380 fait fréquemment le plein dans cette classe de voyage, le maintien de ce siège encore pendant plusieurs années est tout simplement inadmissible.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Là aussi, on ne peut que regretter la présence de sièges dépassés, dans toutes les classes de voyage, à bord d’un avion si moderne …

Conclusion.

Si les équipes de Ben Smith ne prennent finalement pas la décision de réaménager l’Airbus A380 d’Air France, il faudra inévitablement considérer que le Super Jumbo vit ses dernières années sous pavillon tricolore.

En effet, sur le terrain de l’expérience client, cet affront fait au confort à bord devra prendre fin rapidement.

Mon avis sur la question est simple : la compagnie aérienne ne rétrofitera jamais ses A380. C’est trop tard désormais. Les avions vieillissent, ne répondent pas ou plus aux besoins d’Air France, et il serait incohérent de conserver une sous flotte de 5 à 7 appareils qui auront déjà 10 ans au moment du réaménagement annoncé. Si l’on considère le coût que cela engendrerait, il apparaît maintenant évident que la compagnie aérienne se séparera de ces avions, en tout ou (très grande) partie.

Décidément, Air France semble avoir, à tort, toujours vécu ce très gros porteur comme une épine dans son pied …

Et vous, que penseriez-vous de la décision de ne pas rétrofiter l’Airbus A380 d’Air France ?

Tyler.

x
BoardingArea