Tandis que l’édition 2019 du Dubai Air Show bat son plein, Airbus a aujourd’hui marqué les esprits en annonçant deux commandes d’envergure pour un montant global avoisinant les 30 milliards de dollars – au prix catalogue. Ce salon aéronautique permet incontestablement à l’avionneur européen de s’imposer face à son concurrent américain, Boeing.

Airbus vend ses A350 à Emirates.

Emirates opère actuellement une flotte uniforme composée d’Airbus A380 et de Boeing 777.

Jusqu’à présent, la compagnie aérienne de Dubai s’est révélée être une fervente supportrice du Super Jumbo de l’avionneur européen. Mais récemment, Emirates a décidé de mettre fin à cette aventure après la réception des derniers appareils encore en commande à l’horizon 2021.

À cette date, la compagnie aérienne disposera donc de 125 Airbus A380 en flotte.

Par ailleurs, Emirates a reçu l’intégralité des Boeing 777 qu’elle a commandé.

Aujourd’hui, outre les derniers A380 en attente, la compagnie détient 260 avions dans les carnets de commande des deux  grands avionneurs.

  • 40 Airbus A330-900
  • 30 Airbus A350-900
  • 35 Boeing 777-8X
  • 115 Boeing 777-9X
  • 40 Boeing 787-10

Les 70 Airbus commandés se justifient par l’annulation des Airbus A80 tandis que 150 Boeing 777X permettront à Emirates de maintenir une flotte de Triple 7 jeune.

Aujourd’hui, lors de la deuxième journée de l’édition 2019 du Dubai Air Show, la compagnie aérienne maîtresse en ses lieux a signé avec l’avionneur européen un contrat portant sur l’acquisition de 20 Airbus A350-900 supplémentaires portant ainsi la quantité d’avions commandés à 50 unités (et 90 au total, en incluant les Airbus A330neo).

Au prix catalogue, cette commande est globalement évaluée à 16 milliards de dollars. Les livraisons s’étaleront entre 2023 et 2028.

 

 

Avec cette annonce, Emirates se positionne ainsi sur la troisième marche du podium des compagnies aériennes les plus gourmandes en A350, derrière sa rivale Qatar Airways (première avec 76 unités, toutes versions confondues) et la compagnie de Singapour (deuxième avec 67 unités, toutes versions confondues).

Airbus marque une nouvelle belle victoire malgré le fait qu’Emirates ne commandera pas les A330-900 promis !

Commande pantagruélique pour Air Arabia.

Quelques heures après l’annonce d’Emirates, Air Arabia a également fait les affaires d’Airbus en commandant à son tour pas moins de 120 appareils de la famille A320.

Cette dernière est évaluée à 14 milliards de dollars au prix catalogue.

Ainsi, cette commande ferme comprend :

 

 

Au 30 septembre 2019, l’avionneur européen pouvait se targuer d’avoir enregistré 6 660 avions de la famille A320neo en commande (dont 5 660 sont encore au moins présents dans son backlog).

Airbus produit les appareils de la famille A320neo sur pas moins de quatre sites dans le monde : à Toulouse (France) et à Hambourg (Allemagne) bien entendu, mais aussi à Mobile (aux Etats-Unis) et à Tianjin (en Chine).

Le premier A320neo a été livré en janvier 2016. Depuis cette date, année après année, le programme a connu des étapes importantes comme la livraison du premier A321neo en 2017, celle du premier A321LR en 2018 et l’A321XLR en 2019

Les appareils de cette famille de dernière génération sont de véritables atouts pour les compagnies aériennes clientes qui bénéficient notamment d’une réduction de 20% de la consommation en carburant et une baisse de 50% du bruit (par rapport aux avions de la génération précédente).

La famille A320neo a déjà séduit près de 110 compagnies aériennes clientes depuis le lancement du programme et demeure la favorite des compagnie à bas coûts qui préfèrent opérer avec des appareils neufs, à l’instar d’Indigo, la low cost indienne et ses quelques 300 Airbus A320 commandés en octobre dernier.

Conclusion.

L’avionneur européen a assurément remporté les faveurs des compagnies aériennes lors de cette deuxième journée du Dubai Air Show contrairement à Boeing qui n’a engrangé, au prix catalogue, qu’une commande avoisinant les 1,2 milliards de dollars. En effet, l’avionneur américain n’est parvenu à écouler aujourd’hui que 10 Boeing 737 MAX, avion phare pourtant toujours cloué au sol.

Si le Dubai Air Show est le salon aéronautique majeur au Moyen-Orient, Qatar Airways demeure la grande absente, compte tenu du maintien du blocage de la péninsule par la coalition de pays alliés.

Tyler.

 

x
BoardingArea