Que de chemin parcouru depuis que le Boeing 737 MAX a été cloué au sol consécutivement aux deux accidents mortels d’octobre 2018 et mars 2019. Si nous évoquions déjà une possible sortie de crise pour le monocouloir remotorisé de l’avionneur américain dès mai 2019, ce n’est qu’en novembre dernier que la FAA l’a autorisé à reprendre les airs. Cependant, depuis quelques jours maintenant, American Airlines a remis en service ses premiers Boeing 737 MAX sans toutefois l’imposer à ses clients les plus réticents.

Crédit : USA Today

La reprise.

Après des mois d’enquêtes et d’analyses, indépendamment de l’obtention de toutes les autorisations nécessaires et comme prévu par les analystes du secteur, le Boeing 737 MAX traverse une grave crise de confiance. Pourtant, depuis le 29 décembre 2020, les premiers monocouloirs remotorisés de l’avionneur américain aux couleurs d’American Airlines ont repris du service.

La compagnie aérienne qui possède 24 Boeing 737 MAX 8 en flotte vient d’en sortir 8 d’un sommeil prolongé :

  • N329SL
  • N327SK
  • N326SJ
  • N324SH
  • N324RN
  • N316RK
  • N314RH
  • N308RD

Pour l’heure, peu de routes sont concernées par cette reprise progressive de l’exploitation du MAX. Ainsi, fin décembre 2020 et jusqu’au 4 janvier 2020, ces avions sont positionnés entre New York Laguardia et Miami à raison d’une rotation quotidienne.

Crédit : FlightRadar24

À compter de ce mois-ci, American Airlines positionnera ses Boeing 737 MAX 8 sur pas moins de 36 routes domestiques au départ de Miami.

La compagnie aérienne précise qu’elle a travaillé avec la FAA et l’avionneur américain, ainsi qu’avec ses responsables syndicaux, ses pilotes, ses équipes de sécurité et de maintenance pour permettre le retour en service du MAX. Tous les pilotes de ce type avion suivront une nouvelle formation approuvée par la FAA. Celle-ci comprend notamment une formation assistée par ordinateur, des exposés ainsi qu’une formation rigoureuse sur simulateur du 737 MAX.

De plus, American Airlines a constamment entretenu ses Boeing 737 MAX pendant la période d’immobilisation afin de leur permettre une reprise immédiate :

  • faire fonctionner les moteurs et les unités de puissance auxiliaires (APU)
  • vérifier le fonctionnement des commandes de vol
  • vérifier les pneus et des réservoirs de carburant
  • faire fonctionner les différents systèmes clefs
  • surveiller l’état général des avions

Par ailleurs, et à toutes fins utiles, American Airlines a assuré qu’elle répondra à toutes les exigences en terme de maintenance, y compris la mise à jour du logiciel défaillant. Les techniciens de maintenance approuvés par la FAA vérifieront chaque avion avant leur retour dans les airs.

Crédit : American Airlines

Avoir le choix de l’éviter.

Malgré toutes les précautions prises par American Airlines, la compagnie aérienne entend bien ne pas brusquer ses clients dans un contexte où le secteur du transport aérien est déjà en grande souffrance. Ainsi, cette dernière met en place de nouvelles procédures commerciales afin de permettre aux plus inquiets d’éviter le Boeing 737 MAX sans pour autant se priver de voyager avec American Airlines.

Pour ceux qui souhaiteraient attendre avant de reprendre le monocouloir remotorisé de Boeing, la compagnie aérienne met à disposition de nouveaux outils permettant :

  • d’identifier les vols en 737 MAX lors de la réservation en ligne ou sur l’application AA
  • de notifier le passager s’il y a un changement d’avion en raison, par exemple, d’un changement d’horaire
  • de modifier une réservation en ligne lorsque l’avion devient un 737 MAX sur un axe réservé différemment

Désormais, en cas de Boeing 737 MAX sur une réservation, la procédure commerciale permet quant à elle aux passagers de :

  • réservez gratuitement un siège sur le prochain vol disponible, dans la même cabine de voyage
  • d’annuler afin d’obtenir un crédit de voyage utilisable pour un futur vol
  • de modifier le trajet dans un rayon de 500 miles sans frais supplémentaires afin d’éviter l’appareil

Crédit : American Airlines

Conclusion.

Rien n’est gagné pour le Boeing 737 MAX.

S’il est désormais autorisé à voler, le gros du travail de séduction commence maintenant.

Les compagnies aériennes clientes de l’avionneur américain ont leur rôle à jouer afin de rassurer autant que possible les voyageurs de demain. American Airlines semble s’y prendre de la bonne manière en réintroduisant progressivement le MAX tout en permettant à ses passagers de l’éviter facilement.

Une chose est certaine : la survie de cet avion dans le paysage aéronautique international ne supportera plus aucun dysfonctionnement !

Et vous, seriez-vous prêts à voyager avec le Boeing 737 MAX  ou préfèreriez-vous l’éviter ?

Tyler.

x
BoardingArea