Actualité Brève

AURA, la promesse d’un vol 5 étoiles !

Publié par Tyler Birth

La promesse est puissante. En effet, la start-up AURA envisage de réinventer les déplacements aux États-Unis et d’offrir, les premiers, une expérience en vol 5 étoiles sur le territoire. Il faut dire qu’aucune compagnie aérienne nord-américaine n’est récompensée par la consécration maximale au controversé classement Skytrax. Mais AURA se présente comme étant à mi-chemin entre la compagnie aérienne traditionnelle et l’offre commerciale de jet privé sur le marché. Elle affirme, non sans vergogne, qu’elle répond à un besoin existant de la clientèle qu’elle se propose bien volontiers de satisfaire. Nous vous proposons un tour d’horizon sur ce qui semble être la future offre de la start-up qui, pour l’heure, n’a pas encore quitté le planché des vaches.

AURA.

À mi-chemin entre compagnie aérienne traditionnelle et aviation d’affaires ; le concept d’AURA est alléchant. Si l’on devait dessiner les traits de l’offre sur le papier, on obtiendrait sans doute ceci : un tarif accessible pour un produit haut de gamme à bord, des avions avec une capacité restreinte et surtout un sens aigüe du détail et de la relation client. Le bonheur aérien de tous, en somme.

Et, en effet, AURA semble vouloir relever le défis à compter de 2019 (demain, donc).

Avec une flotte qui sera composée de CRJ700 (pourquoi pas), la compagnie aérienne proposera à son bord 29 sièges uniquement, répartis en deux classes de voyage.

Par ailleurs, AURA n’invitera pas ses passagers à suivre le parcours traditionnel. Elle embarquera ses clients depuis les Terminaux dédiés à l’aviation d’affaires afin de gagner en temps et … en contre-temps. Excellent point ! Cette possibilité améliore incontestablement, dès le sol, l’expérience de voyage puisque seules 20 minutes seront nécessaires au total.

WAVE.

La première cabine, dénommée WAVE, sera configurée en 1-1 et composée de 8 sièges.

L’espace individuel des voyageurs est superbe.

Force est de constater que le siège proposé dans cette classe de voyage n’est pas full flat (mais presque). En revanche, celui-ci est conçu « zéro gravité » afin de favoriser le confort du voyageur. Et surtout, AURA précise que ce siège a été conçu pour offrir aux passagers un confort optimal lui permettant de dormir efficacement.

Le siège sera conçu par l’équipementier Yasava Solutions. Il se nomme Aïanawave.

L’ambiance en cabine est promise révolutionnaire. Pour améliorer le traditionnel moodlighting, AURA collabore avec OLED pour proposer un plafonnier augmenté de la réalité virtuelle. Des nuages en cabine : féérique !

FIRST.

La seconde cabine, dénommée FIRST, sera configurée en 1 – 2 (à l’instar de la Domestic First américaine) et composée de 21 sièges. Bien entendu, on rêve tout de suite beaucoup moins. Néanmoins envisage de se différencier par la qualité des prestations proposées.

Avec un pitch de 44 pouces, la compagnie aérienne se démarque du produit commercialisé sur le marché.

Les harmonies cabines sont belles (on aime tout particulièrement le pourpre) et le siège semble large et confortable : un très bon point !

La restauration semble être de haut vol également.

Si les passagers WAVE pourront commander un plat du « Chef à la demande », les clients FIRST pourront également profiter d’un repas gratuit. Là aussi, la compagnie souhaite mettre en avant la cuisine artisanale puisqu’elle promet (espérons que ce ne soit pas que des paroles) une restauration jamais congelée et préparée à bord. Pour mémoire, il s’agit d’un CRJ700 ! 😉

Sushis au menu.

Le réseau.

Nous l’avons dit, AURA n’est qu’un projet. Mais bien avancé.

La compagnie a d’ores et déjà publié sur son site internet les routes qu’elle entend opérer. Ainsi, on retrouvera les CRJ700 d’AURA sur les lignes suivantes :

  • Atlanta – Miami
  • Atlanta – New York
  • Chicago – Atlanta
  • Chicago – Miami
  • Chicago – New York
  • Los Angeles – Chicago
  • Los Angeles – Denver
  • New York – Miami

AURA ne s’interdit pas de faire évoluer son réseau, notamment en fonction des différents événements présents sur le sol américain.

Les tarifs.

Autre promesse d’AURA sur le papier : proposer des vols à un tarif accessible.

La compagnie aérienne va offrir (… vendre, disons les choses) à ses clients la possibilité d’acheter un abonnement. Une carte de membres. Cette adhésion n’est pas donnée puisqu’AURA la commercialisera 250 USD par mois, soit 3 000 USD par an. En revanche, pour tous ceux qui croient au projet dès maintenant, la compagnie propose une réduction significative puisqu’elle offre l’adhésion au tarif de 100 USD par mois soit 1 200 USD par an.

Si j’avais été résident américain, j’aurais sans doute réfléchi à deux fois avant de décliner cette offre « promotionnelle ». En revanche, même si je suis fréquemment aux États-Unis, je ne suis pas certain (pour l’heure) que le jeu en vaille la chandelle.

Voici la liste tarifaire, en fonction des destinations.

Assez onéreux.

Conclusion.

Quel beau projet !

AURA semble avoir une envie réelle de conquérir un secteur où finalement aucune compagnie traditionnelle ne s’est vraiment pressée de s’installer.

Espérons que ces projets se concrétisent afin d’offrir aux clients américains (et aux autres) un produit digne de celui d’une compagnie 5 étoiles sur le réseau domestique ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x