Sur le terrain de l’expérience client, British Airways a décidément le vent en poupe ces derniers mois et ce malgré la crise provoquée par la pandémie de coronavirus. Après l’intégration, il y a tout juste un an, de ses premiers Airbus A350-1000, la compagnie aérienne basée outre-Manche vient enfin de recevoir son premier Boeing 787-10 après plusieurs mois de retard sur le calendrier initial. Si le Dreamliner n’est pas nouveau chez British Airways (puisqu’elle dispose déjà de Boeing 787-8 et 787-9), la version la plus longue de cette avion de dernière génération offrira aux passagers de la compagnie aérienne anglaise le plus haut niveau de confort qu’elle est actuellement en mesure de fournir, notamment en Business. De quoi distancer ses concurrents européens !

Un premier -10 s’ajoute aux deux autres versions du Dreamliner chez British Airways.

Si la compagnie anglaise a reçu l’an dernier ses premiers Airbus A350-1000, elle n’en demeure pas moins une fidèle cliente de Boeing. À ce titre, British Airways a passé commande auprès de l’avionneur américain des trois versions de son Dreamliner : 787-8787-9 et 787-10.

Ainsi, jusqu’à présent, on dénombrait en flotte :

  • 12 Boeing 787-8
  • 18 Boeing 787-9

Afin de compléter cette sous flotte, British Airways avait commandé 12 Boeing 787-10 dont le premier exemplaire devait être livré en janvier 2020. Par ailleurs, la compagnie aérienne entendait, jusqu’à la pandémie qui touche le monde entier, réceptionner la moitié de sa commande globale cette année, soit 6 appareils de ce type au total.

Il faut surtout savoir que l’intégration de ces appareils de dernière génération permet à la compagnie aérienne basée outre-Manche de rajeunir sa flotte existante avec des avions plus performants, plus économiques, plus efficients. Ces commandes s’intègrent des un vaste projet d’amélioration de son offre globale. Par ailleurs, si le Boeing 787-10 est l’appareil de la famille Dreamliner qui a le rayon d’action le moins important, British Airways ne pâtira pas de cette limitation technique puisque les très longues routes demeurent en quantité très restreinte au sein du réseau de la compagnie aérienne.

Après plusieurs mois de retard, le premier Boeing 787-10 a donc réalisé dans la nuit de samedi à dimanche son vol de convoyage entre les usines de l’avionneur à Charleston et Londres Heathrow. L’appareil, immatriculé G-ZBLA, a parcouru la distance qui sépare les deux plateformes aéroportuaires en à peine plus de 7 heures.

Crédit : FlightRadar24

 

Le deuxième avion, immatriculé quant à lui G-ZBLB, finalise actuellement ses premiers vols avant d’être livré à British Airways début juillet 2020.

Crédit : FlightRadar24

Les cabines.

Début novembre 2019, British Airways révélait l’aménagement intérieur de ses Boeing 787-10.

Ainsi, la version la plus longue du Dreamliner doit permettre à la compagnie aérienne d’accueillir jusqu’à 256 passagers à son bord, répartis en 4 classes de voyage :

  • 8 en First
  • 48 en Business
  • 35 en Premium Economy
  • 165 en Economy

Crédit : British Airways

Il suffit de regarder le plan cabine pour comprendre que British Airways a fait de son Boeing 787-10 un appareil très premium. En considérant seulement la First et la Business, ces deux classes de voyage occupent la moitié de la surface de l’appareil. En considérant la First, la Business, et la Premium Economy, ce sont les deux tiers de l’avion qui seront occupés par des passagers haute contribution, la classe Economy étant reléguée entre les portes 3 et 4 de l’avion.

Du côté de la First, aucune modification n’est à noter.

On retrouve le même siège qui équipe les Boeing 787-9 de la flotte anglaise avec une configuration en 1 – 2 – 1.

Crédit : British Airways

A contrario, en Business, British Airways a fait le choix logique de déployer son nouveau produit : la Club Suites. On retrouve ainsi le même siège que celui qui a fait récemment son apparition sur l’Airbus A350-1000, à savoir un superbe Super Diamond de Collins Aerospace, équipé d’une porte afin de maximiser le confort du passager ainsi que son intimité.

Vous pouvez redécouvrir en image ce superbe nouveau produit à bord du dernier né d’Airbus.

Première route.

Atlanta.

Dans un premier temps, seule une destination avait été annoncée par British Airways pour le déploiement de son premier Boeing 787-10. Ainsi, la compagnie aérienne d’outre-Manche avait retenu la ville américaine d’Atlanta.

En choisissant cette destination, British Airways décidait d’une augmentation de sa capacité sur cet axe depuis et vers Londres Heathrow. Pour mémoire, Atlanta était jusqu’à présent desservie par un Boeing 787-9 qui offrait un total de 216 sièges.

Si le produit First demeure à l’identique (8 sièges), la Business gagne 6 sièges (et en qualité), la Premium Economy perd 4 sièges et la classe Economy gagne 38 places assises.

Depuis Londres Heathrow et à destination d’Atlanta, le vol BA227 décolle à 16h pour se poser le jour même à 20h15. Depuis Atlanta et à destination de Londres Heathrow, le vol BA226 décolle à 22h20 pour se poser le lendemain à 11h30.

La première rotation est prévue pour le 1er août 2020.

Seattle.

La compagnie aérienne a également annoncé la desserte de Seattle avec ce nouvel avion.

Là encore, la date de lancement de la rotation avec le Boeing 787-10 est prévue pour le 1er août 2020.

Depuis Londres Heathrow et à destination de Seattle, le vol BA49 décolle à 15h25 pour se poser le jour même à 17h10. Depuis Seattle et à destination de Londres Heathrow, le vol BA48 décolle à 19h15 pour se poser le lendemain à 12h35.

Conclusion.

British Airways avance à grand pas vers la modernisation de sa flotte et de son offre globale malgré les quelques mois de retard accumulés en raison de la crise sanitaire que nous traversons.

Nous n’avons jamais été tendre avec la compagnie anglaise par le passé mais il faut savoir reconnaître les nettes améliorations lorsque d’autres compagnies stagnent voir régressent sur le terrain de l’expérience client.

Rendez-vous dans quelques jours pour la livraison d’un deuxième Boeing 787-10 ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea