Brussels airport : un aéroport au coeur de l’Europe.

Première partie – Un aéroport incontournable stratégiquement situé
Deuxième partie – L’expérience client au coeur des ambitions de brussels airport
Troisième partie – Quel futur pour brussels airport (interview) ?

Un aéroport incontournable stratégiquement situé.

L’aéroport de Bruxelles-National est un aéroport belge situé à douze kilomètres au nord-est de Bruxelles, la capitale belge, dans la commune de Zaventem, dans la province du Brabant flamand. Depuis octobre 2006, il est plus connu sous sa dénomination brussels airport. Du fait de sa position géographique, l’aéroport est également fréquemment surnommé « Zaventem » ou « aéroport de Zaventem« . Mais Brussels Airport est avant tout le premier aéroport de Belgique, devançant la plateforme de Charleroi-Bruxelles Sud.

The Travelers Club a été convié par brussels airport à venir découvrir la plateforme, ses installations, et à en apprendre davantage sur l’offre globale proposée à la fois aux voyageurs loisirs (qui représentent 70% de la fréquentation) et à la clientèle affaires. Aisément accessible depuis la France (Paris notamment mais depuis la région des Hauts-de-France également), moderne et surtout bien pensé, brussels airport se positionne comme une alternative à taille humaine à nos aéroports français avec, à n’en pas douter, une offre de vols aussi riche que variée. 

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Brussels airport en bref : quelques chiffres.

Nous le verrons au cours des différents développements de ce reportage mais 248 destinations ont été desservies au départ de brussels airport en 2018. La plateforme aéroportuaire accueille, en fonction des années, 80 compagnies aériennes sur son sol et héberge, bien entendu, deux des compagnies aériennes de nationalité belge : Brussels Airlines et TUI fly Belgium.

Crédit : brussels airport

L’an passé, brussels airport a enregistré une fréquentation record de 25,7 million de passagers, au départ et à l’arrivée. Chiffre en constante évolution depuis près de 30 ans, la plateforme belge se prépare, une fois encore, a dépasser ses prévisions de fréquentation en 2019.

D’ici les 20 prochaines années, en 2040, brussels airport s’attend à accueillir jusqu’à 40 millions de voyageurs par an (soit une augmentation de 60% de sa fréquentation actuelle). La plateforme aéroportuaire s’y prépare et adapte dès maintenant ses infrastructures (jetée A ouest en prévision pour 2023, jetée C pour 2035, …).

Crédit : brussels airport

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Par ailleurs, elle entend, à terme, faciliter la circulation des passagers au sein même de la plateforme aéroportuaire.

Outre le trafic de passagers, brussels airport est également une plateforme idéale pour le transport de marchandises. Ainsi, l’an passé, 732 000 tonnes de fret ont transité par l’aéroport. Là encore, le volume cargo est en constante évolution. Pour mémoire, en 2009, il y a tout juste 10 ans, le volume de fret qui transitait par brussels airport était évalué à moins de 450 000 tonnes.

Brussels airport est un acteur économique incontournable en Belgique. Géré par la société Brussels Airport Company, 60 000 employés (directs et indirects) oeuvrent au quotidien au confort des voyageurs et au bon fonctionnement de la plateforme aéroportuaire (comprise au sens large). Par ailleurs, en 2018, 317 compagnies gravitaient au tour de brussels airport (sa situation géographique en fait un lieu privilégié pour s’y installer), représentant ainsi 2% du PIB belge.

Compagnies aériennes et dessertes.

Nombreuses sont les compagnies aériennes à se poser à brussels airport. Nous l’avons vu, elles étaient pas moins de 67 en 2017, et près de 80 en 2018.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Parmi celles-ci, on retrouve des compagnies internationales de premier plan, à l’instar de Qatar Airways, Delta Air Lines ou encore Cathay Pacific. Ces compagnies proposent aux clients un vaste réseau de destinations de type long-courrier, en correspondance ou en point à point.

Par ailleurs, brussels airport est également le théâtre d’opérations aériennes européennes d’envergure puisque l’on retrouve la très grande majorité des compagnies traditionnelles sur son sol. On peut par exemple citer Aegean, Aeroflot, British Airways, Finnair ou encore Swiss.

Crédit : Brussels Airport

Mais brussels airport n’est pas hermétique aux compagnies aériennes low cost. On retrouve ainsi easyJet, bien entendu, mais également Ryanair, qui détient son espace privilégié au sein du terminal (Hall A) afin d’optimiser les opérations d’embarquement et de débarquement des passagers. Comme quoi, les vols à petit budget ne sont pas réservés à Charleroi.

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Si l’aéroport de Bruxelles est au coeur de l’Europe, les compagnies qui s’y posent desservent le monde entier. Ainsi, en 2018, en vols directs, l’Amérique du nord, l’Afrique, le Moyen-Orient, et l’Asie étaient desservis depuis brussels airport. En tout, ce sont plus de 85 pays qui sont directement reliés à la Belgique depuis la plateforme aéroportuaire de Zaventem.

Crédit : brussels airport

Si Air Canada, air transat, brussels airlines, Delta Air Lines, TUI ou United sont présentes sur le marché nord-américain, on retrouve Emirates, Etihad et Qatar Airways vers le Moyen-Orient, brussels airlines, Ethiopian, RwandAir vers l’Afrique et ANA, Cathay Pacific, Hainan Airlines, et Thai Airways vers l’Asie.

Mais il ne faut pas oublier que ces compagnies aériennes, que ce soit par le jeu des alliances ou grâce à leur réseau étendu depuis leur propre hub, offrent des possibilités quasi-infinies de vols avec correspondance(s).

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Brussels airport : pour qui ?

Brussels airport est idéalement situé et touche une très large communauté de potentiels voyageurs aux alentours.

Ainsi, plus de 7 millions et demi de personnes vivent à moins de 60 minutes en voiture de la plateforme aéroportuaire belge, ce qui la classe en troisième position dans la région (derrière Düsseldorf et Paris Charles de Gaulle). En revanche, ce sont plus de 15 millions de personnes qui sont domiciliées à moins de 90 minutes en voiture de brussels airport. Là, l’aéroport belge se classe à la deuxième position, derrière Düsseldorf. Enfin, ce sont près de 25 millions et demi de passagers potentiels qui sont basés à moins de 2 heures en voiture de brussels airport.

Autant de personnes qui pourraient être susceptibles de décoller depuis l’aéroport belge.

Crédit : brussels airport

Ces chiffres sont intéressants puisqu’on constate également que le nord-est de la France est situé, au plus près, à moins de 60 minutes en voiture de l’aéroport belge. Lille et son agglomération en sont les parfaits exemples.

Aujourd’hui, plusieurs choix s’offrent aux habitants des Hauts-de-France (ex-Nord-Pas-de-Calais et ex-Picardie) lorsqu’ils souhaitent prendre l’avion :

  • Voyager au départ de l’aéroport de Lille
  • Rejoindre Paris Charles de Gaulle (ou Paris Orly) en voiture ou TGV
  • Rejoindre brussels airport en voiture ou en train (par exemple)

Si les départs de Lille restreignent, du fait des caractéristiques de l’aéroport et de sa fréquentation, le champ des possibles, l’aéroport de Bruxelles devient une alternative de choix par rapport à Paris Charles de Gaulle ou Paris Orly.

En effet, brussels airport a ses avantages :

  • une proximité et une accessibilité indéniable (en voiture entre 60 et 90 minutes depuis le lieu de résidence du voyageur, en train en moins de 70 minutes avec une fréquence d’un train toutes les heures, en bus, …)
  • un large choix de destinations et de compagnies aériennes (248 destinations et 80 compagnies aériennes en 2018)
  • un panel de compagnies aériennes à des prix attractifs (produits low cost avec easyJet ou Ryanair mais aussi Vueling, Air Arabia, …)
  • un personnel francophone facilitant les échanges avec les voyageurs venus de France

Crédit : brussels airport

Crédit : brussels airport

Tout a été réuni au sein de la plateforme aéroportuaire afin de rendre le cheminement du voyageur le plus simple possible lorsqu’il vient notamment en transports en commun (train, bus).

Crédit : The Travelers Club – Do not use without our consent

Brussels airport ne se cache pas de vouloir offrir au français une alternative à leurs aéroports habituels. Ainsi, à l’horizon 2021, l’aéroport belge ambitionne une fréquentation de 475 000 passagers français sur son sol, contre 330 000 passagers français en 2015 et 365 000 en 2018.

Aujourd’hui, un tiers des français de la région des Hauts-de-France choisissent déjà un aéroport belge pour leur voyage en avion et 15% de ces français retiennent brussels airport comme solution (contre 27% pour Paris Charles de Gaulle et 24% pour Lille).

Situé sensiblement à la même distance, facilement accessible et attractif, la marge de progression de brussels airport est réelle, d’autant plus que, selon l’aéroport, 60% des français de la région sont prêts à s’envoler depuis ce dernier.

Crédit : brussels airport

Pour l’anecdote, en 2018, les 3 destinations préférées des français (des Hauts-de-France) depuis brussels airport n’étaient autre que :

  • Agadir (Maroc)
  • Barcelone (Espagne)
  • Antalya (Turquie)

Pas forcément du long-courrier ! 😉

À suivre > L’expérience client au coeur des ambitions de brussels airport

x
BoardingArea