Actualité Reportages

Cathay Pacific – First – Chicago (ORD) / Hong Kong (HKG) – Boeing 777-300ER

Publié par Tyler Birth

Air France – La Première – Paris/Los Angeles – Boeing 777-300ER
Cathay Pacific – First – Chicago/Hong Kong – Boeing 777-300ER
Air France – Business – Hong Kong/Paris – Boeing 777-200

Cathay Pacific
CX807 – Boeing 777-300ER
Chicago (ORD) / Hong Kong (HKG)
First class – Siège 1A
Lundi 26 mars 2018

_______________________________

Nous avions eu l’occasion d’évoquer cette série de vols anniversaire sur The Travelers Club. Outre son caractère particulier, ce tour du monde a le mérite de redécouvrir le produit Air France La Première à bord des Boeing 777-300ER et la First de Cathay Pacific qui, bien que passablement surannée, n’a jamais déçu.

Copyright © 1996-2018 Karl L. Swartz. All rights reserved.

Le voyage se poursuit à Chicago, lundi 26 mars 2018, destination Hong Kong.

Depuis l’espace First du salon British Airways que Cathay Pacific utilise à Chicago pour ses passagers de Première classe, on aperçoit l’arrivée de notre appareil en provenance de Hong Kong.

Il s’agit de l’avion immatriculé B-KPJ. Avec 4 classes de voyage à son bord (First, Business, Premium et Economy), celui-ci a intégré la flotte de la compagnie aérienne en décembre 2008 soit un peu moins de 10 ans le jour du voyage.

Les priorités sont respectées pour l’embarquement. En effet, les passagers Emerald oneworld peuvent embarquer en même temps que les passagers First

Je redécouvre cette cabine que j’affectionne. La First est déployée sur deux rangs, après la porte 1. Configurée en 1 – 1 – 1, elle peut accueillir jusqu’à 6 passagers à son bord.

Copyright : SeatGuru

L’équipage m’informe que je suis le seul passager de Première classe sur ce long vol à destination de Hong Kong. La cabine m’est donc entièrement dédiée, ainsi que l’équipage (hôtesse et chef de cabine principale).

Je prends place au siège 1A.

Celle-ci est appelée Suite 1A par Cathay Pacific.

L’assise est très large. C’est agréable pour se contorsionner dans toutes les positions (et pour dormir). Dès l’embarquement, un coussin est disposé sur celle-ci.

Un verre d’accueil m’est proposé. Je profite d’une première flute de Krug Grande Cuvée.

Elle est servie avec des noix chaudes.

Deux oshibori disposés sur une réglette : un chaud et un froid.

Je reçois également un pyjama et une paire de pantoufles (disposées dans un sac), ainsi qu’un kit de confort. Le casque de la marque Bose est également distribué.

Trousse de confort dédiée aux hommes en partenariat avec Aesop.

Celle-ci contient un kit dentaire (une brosse à dents, un généreux tube de dentifrice Colgate et un bain de bouche), un peigne, deux crèmes Aesop, une paire de bouchons d’oreilles et une lingette microfibres.

Une trousse pour les femmes est également disponible.

Le contenu diffère peu si ce n’est un produit Aesop supplémentaire et un brosse pour remplacer le peigne.

Pyjama, pantoufles et masque occultant.

La console latérale, très étendue, est pratique. Elle permet d’y déposer de nombreux effets personnels mais également une partie de l’offre de restauration.

Une orchidée vient orner la « suite ».

Face au siège, un ottoman. Celui-ci permet de se restaurer à deux (une ceinture de sécurité est prévue) et permet de finir le lit une fois déplié pour lui offrir toute la longueur nécessaire. Dès l’embarquement un coussin y est également disposé.

L’IFE, encastré dans la structure du siège, est fixé sur la géovision. Nous nous préparons à une traversée des États-Unis avant de survoler en partie le Pacifique et rejoindre l’Asie.

Les consignes de sécurité sont ensuite diffusées sur l’IFE.

En vidéo.

Nous quittons notre point de stationnement pour rejoindre les pistes.

Alignement.

Rotation.

À l’altitude de croisière, l’équipage me propose un apéritif. Je poursuis au champagne, que j’accompagne d’un verre d’eau gazeuse et de noix chaudes.

Il est temps de consulter le menu du déjeuner.

L’équipage m’informe que l’intégralité du service se fera à mon rythme : un standard en Première classe, facilité par le fait que je suis le seul passager à bord en First.

La table est dressée à ma demande.

Je débute par le traditionnel service de caviar et champagne de Cathay Pacific.

Caviar et champagne servi avec sa garniture traditionnelle de blinis, ciboulette, crème fraiche, et oeufs hachés.

Le caviar est élégamment présenté.

Mon hôtesse m’informe que le chargement de caviar a été fait pour une cabine complète et que peux décider de me faire servir les 6 portions individuelles pendant le vol.

Un plaisir.

Je poursuis avec la salade composée.

Salade, concombres, tomates et magret de canard.

La corbeille de pains est très élégante.

Beurrier, salière, poivrier, et vinaigrette en portion individuelle.

Là aussi, la présentation est au niveau.

Soupe.

Crème de palourdes de Nouvelle-Angleterre.

Délicieuse.

La vaisselle en Première classe de Cathay Pacific est superbe. Moderne mais conforme à la tradition.

Plat chaud.

Joue de bœuf braisé, purée de céleri-rave et petite carotte caramélisée.

Mon hôtesse a absolument souhaité me faire découvrir le plat de poisson.

Morue noire aux épices, lentilles de noix de coco, pommes de terre nouvelles au citron et sauce tomate cerise rôtie lentement.

Bien que très bons, il n’était pas possible de manger les deux plats chauds entièrement.

Fromage.

L’assiette est composée de trois fromages, de noix, de fruits frais et de crackers.

J’accompagne le fromage d’un verre de vin rouge.

Saint Julien – Château Branaire – Ducru 2006

Une bouteille de prestige commercialisée aux environs de 70 EUR en prix public.

Dessert.

Tarte aux noix de pécan et à l’érable avec sauce au caramel.

Excellent dessert.

Pour mémoire, celui-ci était à la carte de la prestation du dîner.

Thé vert à la menthe.

Le service a thé est présenté sur un plateau séparé. Là encore, Cathay Pacific offre un service signature très élégant.

Une boîte de deux pralines est offerte pour clôturer la première prestation de ce vol de près de 16 heures.

Après ce fantastique repas, mon hôtesse me propose de faire mon lit au 2A pour que je puisse aisément alterner entre mon siège et mon espace de repos.

Un surmatelas est installé sur le siège déplié. Une couette vient compléter l’oreiller et le coussin déjà présents sur celui-ci.

Le lit est confortable. Suffisamment pour y dormir 6 heures d’un trait.

Malgré un service de la première prestation de 2 heures couplé à mon repos, nous ne sommes qu’à la moitié du vol. Il reste près de 7 heures avant d’atteindre Hong Kong.

Je profite de ce temps pour regarder un film sur l’IFE.

La télécommande de l’IFE est située à proximité de la console latérale.

Celle-ci prouve qu’il s’agit d’un système de divertissement signé Panasonic (modèle eX2).

Le siège se contrôle à l’aide de cet écran tactile. Celui-ci est bien pensé et très simple d’utilisation. Le passager peut ainsi agir sur la position du siège, la fonction massage mais également l’éclairage individuel de la suite.

Massage.

Position du siège.

Ici en position full flat.

Le siège se contrôle également manuellement grâce aux trois boutons disposés sur la structure du siège : position dédiée au décollage, full flat et éclairage de l’ottoman.

Menu de la collation.

Je commande tout d’abord du caviar.

Plus tard, je demande à découvrir le burger.

Cheesburger au boeuf grillé, oignons confits.

Ravioli à la mozzarella di buffala, sauce à la tomate cerise.

Excellentes.

Le vol est suffisamment long pour profiter de plusieurs films.

Cathay Pacific propose à ses passagers son interface de divertissement Studio CX, disponible en plusieurs langues dont le français. Les films dans la langue de Molière sont nombreux et récents. Un véritable plus sur ce type de vol.

Nous sommes en Asie, et la nuit est tombée. Compte tenu du décalage horaire, nous atterrissons le jour du départ.

Le moodlighting mauve apaise la cabine.

La table pour travailler et se restaurer est encastrée sous la console latérale.

Les connectiques en cabine (prise internationale et prise USB) permettent aux passagers de recharger leurs appareils énergivores.

Quelques minutes avant le début de descente, mon hôtesse me propose un dessert.

Soufflé à l’orange sucré, glace dolce de leche.

Pralines et oshibori.

Mais le menu du dîner était plus fourni.

Nous approchons de Hong Kong.

Dernière vue sur le siège depuis l’ottoman avant l’atterrissage.

Hong Kong.

Conclusion.

Un excellent vol avec Cathay Pacific en Première classe.

Avec certitude, la compagnie aérienne de Hong Kong propose un soft product de grande qualité.

La compagnie aérienne proposera son nouveau produit First à bord des Boeing 777X. Pour l’heure, bien que suranné, il demeure très confortable.

Notamment lorsque l’on est seul dans une cabine de 6 places assises ! 😉

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x