Actualité Brève

Collision entre Asiana (encore) et Turkish Airlines (encore) à l’aéroport d’Istanbul (encore) !

Publié par Tyler Birth

Décidément, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! L’aéroport international d’Istanbul (Atatürk) a aujourd’hui encore été le théâtre d’une collision entre deux appareils. En cause cette fois ci, un Airbus A330 d’Asiana et un Airbus A321 de Turkish Airlines. Les deux compagnies, indépendamment de leurs qualités et leurs défauts, font fréquemment parler d’elles pour des événements de ce type.

 

La collision.

Une vidéo est plus parlante que mille mots. Le choc entre les deux compagnies aériennes a été filmé et posté sur YouTube quelques minutes après.

C’est l’affaire d’une petite dizaine de secondes. L’Airbus A330-300 de la compagnie aérienne coréenne était en direction de la piste lorsqu’il a heurté un Airbus A321 de Turkish Airlines. L’avion de la compagnie turque n’avait visiblement aucune raison d’être aussi éloigné de son point de stationnement.

À constater les dégâts sur le monocouloir de Turkish Airlines, le choc a été assez violent. C’est l’empennage qui a été touché par l’aile de l’A330 au point d’être littéralement replié sur lui même.

Crédit : Twitter @JacdecNews

Crédit : Twitter @JacdecNews

Si l’Airbus A321 de Turkish Airlines ne reprendra pas aujourd’hui les airs, l’Airbus A330-300 d’Asiana a également été immobilisé et le vol OZ552 à destination de Seoul a quant à lui été annulé.

Crédit : FlightRadar24

Quid du contrôle de la circulation aérienne ? On en vient à se demander si l’aéroport d’Atatürk est vraiment sur.

Heureusement l’incident n’a fait aucun blessé.

On prend les mêmes et on recommence ?

Il faut croire que oui.

Déjà, en juillet 2017, un avion de SCAT Airlines avait heurté au roulage un avion de Turkish Airlines sur l’aéroport international d’Istanbul. En effet, un Boeing 737-700 de la compagnie aérienne kazakhe, qui devait rejoindre l’aéroport international de Aktau au Kazakhstan, était au roulage, lorsqu’il a heurté un Triple 7 de la compagnie aérienne turque sur le départ pour l’aéroport international de Taipei.

L’accident n’avait pas fait de victime heureusement.

Quant à Asiana, on se souvient tous de son atterrissage raté à San Francisco ayant coûté la vie à trois personnes.

Conclusion.

On se demande comment ce type d’accident peut encore arriver aujourd’hui.

Si aucun passager n’a eu souffrir de ce choc brutal (il suffit de voir comment l’Airbus A321 de Turkish Airlines a été déplacé vers la gauche), les dégâts matériels sont conséquents.

Quid de l’ATC ? Quid des pilotes à bord de l’Airbus A330-300 d’Asiana ? Pourquoi le monocouloir de la compagnie aérienne turque était si loin de son point de stationnement pendant le roulage d’un autre appareil ? Des questions pour l’heure sans réponse.

Pour citer une connaissance, « il s’agit encore une fois de l’aéroport d’Istanbul, il s’agit encore une fois de Turkish Airlines, désolé de le rappeler ! »

Tyler.

(Tip : Flavien)

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x