Mi-août dernier, les Émirats Arabes Unis et Israël signaient un accord de normalisation des relations entre les deux pays. Pour l’occasion, les fenêtres de la mairie de Tel Aviv avaient même été allumées aux couleurs des drapeaux d’Israël et des Emirats Arabes Unis afin de célébrer cet accord historique. Si El Al se pose désormais à Dubaï et que FlyDubai rejoint Tel Aviv depuis son hub émiratie, Emirates demeurait, jusqu’à présente, encore absente de la desserte.

Crédit : AirlineGeeks – Katie Bailey

Emirates reliera Dubai et Tel Aviv le mois prochain.

C’est le média israélien Globes qui a communiqué en premier l’information.

Ainsi, si la compagnie aérienne basée à Dubaï n’a pas encore confirmé ces ambitions, le site internet de l’aéroport international de Tel Aviv indique bien la présence du premier vol d’Emirates planifié au 15 février 2021.

La compagnie aérienne de Dubaï aurait d’ores et déjà reçu des créneaux de la part de l’Autorité Aéroportuaire Israélienne.

En effet, le site internet de l’aéroport Ben Gurion indique clairement le nom de la compagnie aérienne sur son tableau des arrivées et des départs à partir de cette date et précise les numéros et les horaires de vols.

  • Le vol EK931 atterrira en Israël tous les jours à 16h25
  • Le vol EK932 partira de Tel Aviv tous les jours à 18h25

Les vols entre les deux pays seront autorisés à utiliser l’espace aérien de l’Arabie Saoudite et du Bahreïn, ce qui réduira considérablement le temps de trajet par rapport aux itinéraires alternatifs qui seraient autrement nécessaires sans cet accord.

Pour mémoire, FlyDubai effectue plusieurs rotations quotidiennes entre les aéroports de Dubaï et de Tel Aviv, et appartient également au gouvernement de Dubaï à l’instar d’Emirates. Eu égard à l’étroite coopération des deux compagnies aériennes entre elles, et compte tenu de la taille réduite du marché, la présence d’Emirates sur l’axe était encore, jusqu’à maintenant, incertaine.

Conclusion.

Avec la fin imminente du blocage illégal du Qatar notifié hier par l’Arabie Saoudite, une coopération normalisée entre les Émirats Arabes Unis et Israël et l’autorisation de survol de l’Arabie Saoudite et du Bahrein par les compagnies de ces deux pays, la situation aéronautique au Moyen-Orient se stabilise.

Sans compter qu’Emirates a signé un accord avec Kosher Arabia en septembre dernier afin d’alimenter les passagers avec des produits kasher directement assemblés chez eux, finalement, la région fait preuve d’une véritable ouverture.

Et vous, que pensez-vous de ces nouvelles relations entre les Émirats Arabes Unis et Tel Aviv ? 

Tyler.

x
BoardingArea