Actualité Brève

La famille CSeries pourrait être renommée A200 par Airbus et Bombardier !

Publié par Tyler Birth

Hasard du calendrier (ou presque …), nous vous faisions redécouvrir hier le CS100 aux couleurs de SWISS entre Paris et Zurich. Bombardier propose avec la famille CSeries de beaux avions, de dernière génération, efficaces et plébiscités par les compagnies aériennes opératrices ainsi que leurs clients.

Long à démarrer, le programme s’est sorti de la tourmente des débuts grâce notamment à ses premiers clients (à l’instar de SWISS), au soutien du gouvernement canadien et à la commande emblématique de l’américaine Delta Air Lines.

Mais ce n’est pas tout.

En octobre 2017, le canadien Bombardier s’est entendu avec Airbus pour une prise de participation majoritaire dans le programme CSeries. L’avionneur européen, en vertu de cette entente, s’est vu octroyer 50,01% des parts dans le programme, tandis que Bombardier en conservait environ 31% et 19% pour le gouvernement du Québec qui avait massivement apporté son aide.

Le compte est bon.

Le but de cette opération est simple : effectuer des économies d’échelle importantes (et surtout nécessaires lorsque l’on sait que, par exemple, le budget – plus que dépassé – du CSeries s’élevait à 5 milliards de dollars en 2016) en misant sur le savoir-faire d’Airbus en matière d’approvisionnement et d’assemblage, notamment.

« Ce n’est pas un secret que le programme (CSeries, ndlr) n’est pas rentable aujourd’hui ; l’avion est trop cher. Nous aurons (Airbus, ndlr) une discussion avec les fournisseurs car cela fait une grande différence si vous avez 300 ou 1500 appareils dans votre carnet de commandes. » – Klaus Richter, en charge de l’approvisionnement chez l’avionneur européen.

De plus, l’avionneur européen entendrait ouvrir une nouvelle chaine d’assemblage dédiée au CSeries aux États-Unis.

Mais ce n’est pas le seul changement majeur pour la famille CSeries.

Selon nos confrères de Bloomberg, renommer le projet serait la prochaine étape. À l’étude, la dénomination « A2XX » !

Ainsi, les CSeries CS100 et CS300 pourraient être rebaptisé respectivement A210 et A230.

On note qu’Airbus s’éloignerait de sa tradition d’appeler ses appareils selon la formule « A3XX » à l’instar de l’Airbus A300, A310, A320, A330, A340, A350 et A380. Certains de nos confrères entendent rappeler la logique de la démarche en précisant que :

  • Le CSeries n’est pas un avion de la famille Airbus
  • La capacité des CS100 et CS300 est inférieure aux appareils produits par Airbus

De plus, la famille CSeries ainsi renommée profiterait de la notoriété d’Airbus, désormais actionnaire majoritaire, afin de vendre plus d’appareil. C’est un fait, reconnu et accepté par le canadien.

« Tout à coup, avec Airbus, nous avons accès à presque toutes les compagnies aériennes : des clients partout dans le monde » – Alain Bellemare, Directeur général de Bombardier

Attendons donc des nouvelles ! 😉

Conclusion.

Finalement, ce nouveau baptême semble logique.

Outre les raisons évoquées, l’arrivée d’Airbus dans le programme CSeries est salutaire pour Bombardier.

Il faudra très certainement patienter jusqu’à juillet 2018 afin d’assister à la confirmation (ou non) des supputations de Bloomberg. Mais, il est rare que le média soit mal informé ! 😉

Tyler.

(Tip : OMAAT / Boarding Area)

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x