Depuis la propagation du coronavirus sur la surface du globe, les compagnies aériennes ont été confrontées à une baisse significative de la demande et aux nombreuses interdictions gouvernementales de déplacements des population. Ces deux facteurs ont entraîné très rapidement un arrêt partiel ou total des activités de ces dernières. Ainsi, rares sont les compagnies à avoir pu poursuivre les opérations, à l’instar de Qatar Airways qui maintien encore aujourd’hui un réseau de 75 destinations à travers le monde. Compte tenu de l’arrêt des activités aériennes, on assiste désormais à des scènes impressionnantes : des avions immobilisés aux quatre coins du monde et un ciel déserté.

 

 

En France.

La principale compagnie aérienne tricolore a fortement limité ses opérations. Aujourd’hui, outre les vols de rapatriements des français restés à l’étranger (en collaboration avec l’État français) et quelques lignes majeures (dont l’objectif premier est également de rapatrier les ressortissants tricolores), les avions d’Air France ne prennent que très peu les airs.

 

 

Aux États-Unis.

Pour ne citer qu’elles, Delta Air Lines, American Airlines, ou encore United, ont été contraintes de stocker de nombreux avions après avoir procédé à la réduction des plannings de vols.

 

 

En Europe.

Que ce soit SWISS en Suisse, British Airways qui stationne une partie de sa flotte à Glasgow ou encore TAP Air Portugal à Lisbonne, les avions restent au sol. Là encore, les programmes de vol ont été réduits en conséquence.

 

 

Au Moyen-Orient.

Il y a quelques heures, Emirates, FlyDubaï et Etihad ont, sur décision des Émirats Arabes Unis, stoppé leurs dessertes. Là encore, compte tenu de la taille de la flotte d’Emirates, les scènes à Dubaï sont impressionnantes.

 

 

De son côté, El Al, par exemple, a stocké ses avions à Tel Aviv.

 

 

En Asie.

Nous avons à plusieurs reprises évoqué la situation compliquée des compagnies aériennes asiatiques à l’instar de Korean Air. L’aéroport de Séoul Incheon est tout de bleu vêtu …

 

 

Conclusion.

Des images, à n’en pas douter, impressionnantes !

Ces scènes d’immobilisation vont se multiplier tant que la pandémie ne sera pas contenue et que l’activité aérienne ne sera pas de nouveau en ordre de marche.

Tyler.

x
BoardingArea