Depuis le début de la crise du coronavirus, les compagnies aériennes ont été contraintes de s’adapter rapidement. Que ce soit en matière de gestion de flottes, de calendriers de vols, de mesures commerciales ou de programmes de fidélité, toutes, sans exception, ont été forcées de trouver des solutions afin de s’accommoder de la baisse significative de la demande et des directives gouvernementales limitant dans un premier temps puis interdisant ensuite les déplacements. S’il était plus sage pour certaines de stopper l’intégralité des liaisons aériennes (parfois sous la pression étatique), d’autres ont décidé de maintenir une activité afin de pouvoir ramener chez eux les passagers bloqués aux quatre coins du monde. Ainsi, Qatar Airways est parvenue à adapter son programme de vols, la gestion de sa flotte et a mis en place de généreuses et efficaces politiques commerciales lui permettant aujourd’hui de s’en sortir haut la main.

Crédit : William Verguet / Flickr

Politiques commerciales.

Qatar Airways est incontestablement la compagnie aérienne qui a mis en place les politiques commerciales les plus généreuses depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Si, à l’instar de beaucoup d’autres, la compagnie aérienne de Doha a offert à ses clients les frais de modification de leurs billets, y compris sur les tarifs les moins flexibles (à savoir, les tarifs non modifiables, non remboursables), Qatar Airways révèle aujourd’hui les mesures qu’elle entend prendre immédiatement afin de permettre ses clients d’être remboursés rapidement.

Ainsi, quand certaines compagnies aériennes octroient un voucher pour les vols annulés en raison du coronavirus, Qatar Airways va bien au delà.

Les passagers pourront soit :

  • demander le remboursement (en monnaie sonnante et trébuchante) de leur titre de transport
  • échanger gratuitement leur titre de transport
  • demander l’émission un voucher

Pour ceux qui feront le choix de solliciter un avoir, Qatar Airways est généreuse : elle ajoute 10% de la valeur du billet sur le voucher.

Cette mesure commerciale permet à la compagnie aérienne de Doha de conserver sa trésorerie en évitant autant que possible les remboursements. Mais c’est une offre « gagnant-gagnant » : en ne sollicitant pas le remboursement, les clients voient leur avoir bonifié de 10%.

Tout le monde y gagne.

Maintien de nombreuses dessertes et gestion de sa flotte.

Qatar Airways, soutenue par l’État du Qatar, maintien autant de destinations que possible afin de permettre le retour des voyageurs dans leurs pays d’origine. La compagnie aérienne affirme avoir mis en place de nouvelles procédures sanitaires afin de garantir l’intégrité physique de son personnel de bord.

« Notre flotte d’avions ultra-modernes, dotés de filtres à air de dernière génération, associée à un contrôle strict de procédures sanitaires, nous permettent de continuer à exploiter un nombre important de vols pour permettre aux passagers bloqués de rejoindre leurs proches ».

C’est pourquoi, depuis le 24 mars 2020, Qatar Airways a fait le choix de renforcer son programme de vol et d’ajuster la répartition de sa flotte vers une sélection de destinations. La compagnie aérienne de Doha a également décidé de repenser son réseau cargo afin d’assister les États dans le besoin.

Ainsi, Qatar Airways a :

  • ajouté 10 000 sièges supplémentaires à son réseau ;
  • affrété des avions cargo vers l’Europe et les États-Unis depuis l’Asie pour les besoins en matériel ;
  • ajouté des vols supplémentaires vers des destinations clefs telles que Paris, Perth et Dublin au départ de Doha ;
  • déployé ses Airbus A380 vers Francfort, Londres et Perth.

 

 

Qatar Airways constate que la demande en transport existe bien notamment vers certaines destinations majeures du réseau.

« Les chiffres des sept derniers jours montrent des taux de remplissage de plus de 80% pour les vols vers le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, avec une baisse de 36% pour les vols au départ de ces pays. Qatar Airways a ramené plus de 100 000 passagers chez eux au cours des sept derniers jours alors que 72% des passagers transportés le 24 mars étaient des ressortissants volant vers leur pays d’origine. »

Enfin, la compagnie de Doha a été sollicitée par de nombreux États pour effectuer des vols de rapatriement, vers l’Europe notamment (avec une courte escale technique au Qatar, sans que les passagers concernés aient pu sortir de l’avion).

« En collaboration avec les ambassades du monde entier, la compagnie aérienne a exploité des services ponctuels à partir de destinations telles que Phnom Penh, Denpasar, Manille et Kuala Lumpur vers l’Europe. Plus de 5 000 passagers ont volé vers chez eux la semaine dernière grâce à ces services spéciaux, un nombre qui devrait plus que tripler au cours de la semaine prochaine. »

Qatar Airways maintien actuellement un réseau de 75 destinations, susceptible cependant être révisé en fonction des décisions gouvernementales.

Les clients peuvent suivre l’état du réseau de la compagnie aérienne en cliquant ici.

Conclusion.

Qatar Airways fait figure d’exemple pendant cette crise sanitaire internationale.

En maintenant autant de destinations que possible, elle permet aux ressortissants de nombreux pays de rejoindre rapidement le leur, et en toute sécurité. En effet, la compagnie aérienne a accentué ses procédures sanitaires afin de d’assurer de la préservation de l’intégrité physique des voyageurs et de son personnel de bord.

Par ailleurs, Qatar Airways collabore efficacement avec les États afin de contribuer aux rapatriements de leurs ressortissants.

Enfin, avec des mesures commerciales généreuses et efficaces, la compagnie à l’oryx réduit ses risques financiers.

Tyler.

x
BoardingArea