On le sait, les temps sont durs pour Etihad Airways.

En effet, la compagnie aérienne d’Abu Dhabi n’a eu de cesse de réévaluer sa stratégie pour ne pas sombrer. Compte tenu du non-intérêt qu’elle suscite à sa consoeur des Émirats Arabes Unis, EmiratesEtihad n’a pas d’autre choix que de de sortir seule du bourbier dans lequel elle s’est empêtrée. Ainsi, nous avons dernièrement pu assister à une série d’annonce en provenance d’Abu Dhabi quant à la nouvelle gestion de la compagnie aérienne : licenciement de la surpopulation de pilotesfermetures de routes jugées à pertes, réduction de certaines activités cargo, vente de son immobilier (avec, par exemple, la fermeture des salons de Paris Charles de Gaulle et Londres Heathrow). Il ne faut pas oublier que depuis, a minima, l’année écoulée, Etihad Airways a surtout renié sur la qualité afin de réduire ses pertes abyssales.

Avec la catastrophe de Jet Airways (qui semble désormais avoir trouvé désormais sa fin), on comprends que les compagnies en difficulté tente de rationaliser les coûts, coûte que coûte, même si le prix à payer n’est autre que l’insatisfaction des passagers.

Mais entre réduire les dépenses là où l’excès a trop longtemps régné ou tailler dans le gras jusqu’à frôler la pâle imitation des low cost, il n’y a qu’un pas ; un pas qu’Etihad Airways semble tristement vouloir franchir.

Ce sont nos confrères autrichiens de Simply Aviation qui ont témoigné les premiers de leur vive déception lors d’un déplacement avec la compagnie d’Abu Dhabi.

 

Près de 16 heures de vol séparent Los Angeles d’Abu Dhabi.

Copyright © 1996-2019 Karl L. Swartz. All rights reserved.

Sur un vol comme celui-ci particulièrement long, les passagers (y compris en cabine Economy) s’attendent, au pire, à se restaurer convenablement.

Mais voilà, Etihad Airways a décidé de limiter à deux honteuses prestations son offre de restauration à bord – comme il est possible de le voir sur la story Instagram du site autrichien.

Crédit : Simply Aviation

Crédit : Simply Aviation

Pas d’entrée, pas de dessert, pas même de beurre ?

L’offre est incontestablement décevante. Seuls quelques sandwichs semblent avoir été proposés pendant le vol (snacking).

Mais si on pourrait espérer qu’il s’agisse d’une exception, un vol de nos confrères entre Abu Dhabi (le hub d’Etihad Airways) et Singapour

Crédit : Simply Aviation

… confirmera la piètre qualité de l’offre de restauration.

Crédit : Simply Aviation

Crédit : Simply Aviation

Le point de non retour ? Servir un sachet de snack salé avec un verre d’eau en guise de seconde prestation sur un vol de 7 heures !

**********************

EDIT 22/04/19

**********************

Il s’agit de la nouvelle offre d’Etihad Airways en cabine Economy, déployée progressivement depuis le 15 avril 2019.

Selon nos informations, des desserts semblent également être proposés avec le service du café et du thé ; malheureusement absents des deux vols incriminés.

**********************

Conclusion.

Etihad Airways semble toucher le fond.

Espérons que toutes ces économies réalisées lui permettent véritablement de remonter la pente.

Le plus gros du travail, ensuite, sera d’aller reconquérir ses clients déçus ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea