1   +   5   =  

En pleine période de pandémie de coronavirus, nombreux sont les pays qui ont décidé de fermer aux étrangers leurs frontières à l’instar des États-Unis, de la Chine ou du Japon. La Thaïlande demeure également relativement ouverte puisqu’elle permet toujours à ses ressortissants de rejoindre le territoire nationale depuis le reste du monde (à noter que les étrangers ne sont plus les bienvenus depuis le 25 mars 2020). Cependant, la Thaïlande vient de décider d’interdire tous les vols commerciaux pendant 3 jours.

3 jours d’interdiction.

La Thaïlande vient de prendre la décision d’interdire tous les vols commerciaux pendant 3 jours à compter d’aujourd’hui, le 4 avril 2020. Cette interdiction a été édictée immédiatement en raison de l’indiscipline de certains passagers thaïlandais qui ont refusé de se soumettre vendredi à l’ordre de mise en quarantaine à leur arrivée sur le territoire.

En effet, en sortant de l’avion, les ressortissants sont confinés pendant 14 jours dans des installations gérées par le gouvernement thaïlandais. Théoriquement emmenés par bus sur le lieu de mise en quarantaine, des thaïlandais se sont hier révoltés puis enfuis. Dépassé par la situation, l’agent en charge de la gestion de ce confinement a fini par autoriser une mise en quarantaine au domicile des autres ressortissants.

Selon le Bangkok Post :

« La Thaïlande interdit temporairement à tous les vols commerciaux d’atterrir dans le pays afin de freiner l’épidémie du nouveau coronavirus (…). L’interdiction des vols en provenance du reste du monde est entrée en vigueur samedi matin et se poursuivra jusqu’à lundi soir (…). Cela s’est produit quelques heures seulement après une agitation à l’aéroport de Suvarnabhumi, lorsque plus de 100 ressortissants thaïlandais, arrivés sur différents vols vendredi, se sont révoltés (…) Un agent de santé publique leur a permis de se mettre en quarantaine au domicile. Il y a eu cette agitation parce que les ressortissants ne savaient pas qu’ils devaient être placés en quarantaine d’État ».

 

L’ordonnance signée par le gouvernement thaïlandais interdit essentiellement tous les avions civils entrants sur le territoire jusqu’à lundi soir. Quelques exceptions demeurent à l’instar des avions d’État ou militaires, des atterrissages d’urgence, de l’aide humanitaire, des vols médicaux et de secours, des vols de rapatriement et du transport de fret.

Les vols réguliers sont ainsi suspendus même si rares sont les compagnies aériennes à poursuivre leurs opérations vers la Thaïlande, exception faite de Qatar Airways ou de Lufthansa.

Ces 3 jours d’interdiction permettront aux autorités de prévoir un circuit restreint dans l’aéroport aux arrivées afin d’éviter que les ressortissants qui rejoindront la Thaïlande ne puissent s’enfuir et ainsi éviter la mise en quarantaine d’État.

Conclusion.

En toute logique, il est normal que l’idée de passer deux semaines confinés dans un bâtiment d’État n’enthousiasme pas les ressortissants rentrés au pays. Le fait que ces passagers n’aient pas été prévenus en amont de ce confinement a également contribué à leur colère.

D’ici 3 jours, l’aéroport sera préparé pour les accueillir et éviter ainsi les éventuelles contestations.

Tyler.

(HT : LoyaltyLobby)

x
BoardingArea