En pleine période de pandémie de coronavirus, nombreux sont les pays qui ont décidé de fermer aux étrangers leurs frontières à l’instar des États-Unis, de la Chine ou du Japon.

La Thaïlande, qui demeure relativement ouverte, permet toujours à ses ressortissants de rejoindre le territoire national depuis le reste du monde (à noter que les étrangers ne sont plus les bienvenus depuis le 25 mars 2020). Cependant, depuis le samedi 4 avril 2020, le pays a décidé d’interdire tous les vols commerciaux pendant 3 jours.

Interdiction prolongée.

Depuis bientôt 72 heures, la Thaïlande a décidé d’interdire l’accès à tous les vols commerciaux.

Cette interdiction a été édictée le 4 avril 2020 en raison de l’indiscipline de certains passagers thaïlandais qui ont refusé de se soumettre, la veille, à l’ordre de mise en quarantaine d’État à leur arrivée sur le territoire national.

« La Thaïlande interdit temporairement à tous les vols commerciaux d’atterrir dans le pays afin de freiner l’épidémie du nouveau coronavirus (…). L’interdiction des vols en provenance du reste du monde est entrée en vigueur samedi matin et se poursuivra jusqu’à lundi soir (…). »

La suspension des vols internationaux devait prendre fin aujourd’hui, en fin de journée.

Mais la Thaïlande vient de prolonger l’interdiction jusqu’au 18 avril 2020 à 17h.

« Prolongation de l’interdiction temporaire de tous les vols internationaux vers la Thaïlande.

1. Selon la dernière notification de l’Autorité de l’Aviation Civile de Thaïlande, l’interdiction des vols commerciaux internationaux vers la Thaïlande sera prolongée du 6 avril 2020 à 17 heures UTC au 18 avril 2020 à 17 heures UTC. Tous les permis de vol accordés pour cette période seront annulés.

2. L’interdiction ne s’applique pas aux aéronefs d’État ou militaires, aux atterrissages d’urgence, aux atterrissages techniques sans débarquement, aux vols humanitaires, médicaux ou de secours, aux vols de rapatriement et aux vols de fret.

3. Les passagers à bord de l’avion quittant l’aéroport de départ avant l’entrée en vigueur de la notification seront soumis à une quarantaine de 14 jours en vertu de la loi sur les maladies contagieuses et du règlement d’application du décret d’urgence portant sur les mesures d’état d’urgence. »

L’ordonnance signée par le gouvernement thaïlandais interdit essentiellement tous les avions civils entrants sur le territoire pendant près de 2 semaines supplémentaires. Quelques exceptions demeurent à l’instar des avions d’État ou militaires, des atterrissages d’urgence, de l’aide humanitaire, des vols médicaux et de secours, des vols de rapatriement et du transport de fret.

Les vols réguliers sont ainsi suspendus même si rares sont les compagnies aériennes à poursuivre leurs opérations vers la Thaïlande, exception faite de Qatar Airways ou de Lufthansa.

Conclusion.

Initialement, la période de 3 jours devait permettre aux autorités thaïlandaises de s’organiser afin d’éviter tout débordement ou contestation de la part des ressortissants rejoignant le pays.

Il semblerait que la Thaïlande souhaite en réalité freiner la propagation du coronavirus sur le territoire national.

Tyler.

x
BoardingArea