C’était symbolique mais fin juillet 2019, Air France disait adieu au dernier Airbus A340 peint à ses couleurs. En effet, F-GLZJ, le dernier vestige de cette sous flotte arborant l’éternel « code barre » tricolore, s’était envolé vers sa dernière demeure. Hier, c’est le tout dernier Airbus A340 de la flotte d’Air France qui a quitté Charles de Gaulle. Celui-ci avait porté les couleurs de Joon, ancienne filiale du groupe, l’une des pires erreurs de la compagnie aérienne française.

Au revoir, F-GLZK.

Depuis que Benjamin Smith a définitivement tourné la page de JoonAir France a procédé à la réintégration des Airbus A340 loués à sa jeune filiale (ainsi que de son personnel commercial embauché pour l’occasion). Mais avec l’arrivée des Airbus A350-900 au sein de la flotte d’Air France et compte tenu de la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus, la compagnie aérienne qui avait cloué au sol ses A340 vient d’achever leur mise à la retraite définitive.

Jusqu’à hier, seul un appareil demeurait encore présent en flotte.

Immatriculé F-GLZK, l’Airbus A340-300 avait intégré la flotte d’Air France pour la première fois en janvier 1998 puis en juin 2019 après 14 mois passés chez Joon.

Crédit : AirFleets

Le vol de convoyage AF340V a quitté Paris Charles de Gaulle pour un vol de près de 3 heures à destination d’Istanbul Atatürk.

Crédit : FlightRadar24

Outre sa livrée, cet appareil était également équipé des cabines de voyage de Joon.

Crédit : Twitter

Conclusion.

On regrette l’absence totale de communication de la part d’Air France concernant ce dernier voyage.

Désormais, la flotte de la compagnie aérienne tricolore est résolument bi-moteurs !

Tyler.

x
BoardingArea