Nous l’avons longuement évoqué ces dernières heures : le Président Donald Trump a annoncé la suspension pour 30 jours à compter du 13 mars 2020 de tous les déplacements d’étrangers vers les États-Unis depuis l’Europe (y compris depuis le Royaume-Uni et l’Irlande) afin de juguler la propagation du coronavirus sur le territoire américain.

Face à cette importante restriction, les compagnies aériennes doivent adapter leur programme de vol afin de maintenir leurs opérations. C’est notamment le cas d’Air Tahiti Nui qui, pour desservir Papeete et Paris, effectue traditionnellement une escale à Los Angeles (dans les deux sens).

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Ainsi, la compagnie aérienne basée en Polynésie française a été contrainte d’apporter des modifications à son programme afin de se conformer à la nouvelle réglementation américaine.

« Par amendement, les autorités américaines ont décidé que toute personne ayant séjourné en République Populaire de Chine (à l’exclusion de Hong Kong et de Macao) et/ou en Iran, ou bien dans l’espace Schengen dans les 14 jours précédant la date de son entrée aux États-Unis se verra refuser l’entrée sur son territoire. Par voie de conséquence, ces passagers se verront refuser l’embarquement sur les vols d’Air Tahiti Nui à destination des Etats-Unis.

Exemptions :

Cette restriction ne s’applique pas aux : 1. citoyens américains titulaires d’un passeport américain 2. résidents permanents légaux des États-Unis titulaires d’une carte de résident permanent (carte verte) ou d’une lettre de libération conditionnelle ».

En conséquence, Air Tahiti Nui a modifié pour les jours à venir sa desserte PapeeteParisPapeete via Los Angeles.

Le vol TN64 du dimanche 15 mars 2020 positionné entre Papeete et Paris est donc atypique puisque la compagnie aérienne propose une liaison directe à ses passagers.

 

 

Air Tahiti Nui opère ainsi un vol commercial de 15 702 kilomètres soit moins de 300 kilomètres de moins que le vol le plus long du monde (le fameux New YorkSydney de Qantas).

Le vol TN64 a d’ores et déjà quitté Papeete.

Son arrivée est prévue demain à Paris – Charles de Gaulle après plus de 16 heures à bord.

C’est le Boeing 787-9 immatriculé F-OTOA qui opère cette liaison entre les deux villes.

Air Tahiti Nui utilise au maximum les spécificités techniques du Dreamliner avec cette liaison inhabituelle (soit un rayon d’action d’un peu moins de 16 000 km).

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Après avoir effectué un stop à Vancouver hier (avant les restrictions canadiennes), la compagnie polynésienne proposera temporairement un stop à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.

Vous pouvez suivre le vol TN64 en cliquant ici.

Tyler.

x
BoardingArea