Actualité Les Dossiers de Tyler Birth - Archives Reportages

La livraison du premier Airbus A350-1000 à Qatar Airways !

Publié par Tyler Birth

Prologue – La livraison du premier Airbus A350-1000 à Qatar Airways
Première partie – Le Monde au coeur des ambitions de Qatar Airways
Deuxième partie – Rencontre avec Morena Bronzetti, Directrice générale de Qatar Airways pour la France et le Benelux
Troisième partie – Le Premium Lounge de Qatar Airways à Charles de Gaulle : un salon signature d’exception !
Quatrième partie – La Qsuite de Qatar Airways : First in Business
Cinquième partie – À bord de l’Airbus A350 de Qatar Airways en Business
Sixième partie – Al Safwa, un salon de première classe !

Dans quelques jours, nous aurons le plaisir de proposer à nos lecteurs notre nouvelle édition des Dossiers de Tyler Birth.

C’est Qatar Airways qui sera présentée par The Travelers Club à l’occasion de ce nouveau dossier. Il a été cependant difficile pour nous d’attendre la parution du dossier dédié à la compagnie aérienne du Qatar pour parler de la livraison du premier Airbus A350-1000. Ce prologue est un avant-goût de ce que vous aurez l’occasion de découvrir à la lecture des six (une première pour un dossier !) articles dont nous vous dévoilons ici le sommaire.

La livraison du premier Airbus A350-1000 à Qatar Airways.

Nous étions conviés par Airbus et Qatar Airways à la livraison du premier Airbus A350-1000 de l’histoire. Compagnie de lancement des deux versions en service de l’avion, la compagnie aérienne du Qatar a commandé 37 appareils de ce type et 39 A350-900, la positionnant ainsi en tête des commandes (76) du programme A350, devant notamment Singapore Airlines (67), Etihad (62) et Cathay Pacific (46).

Au terme d’une cérémonie de livraison et d’un dîner de gala organisés d’une main de maître par l’avionneur européen, Qatar Airways a pris officiellement possession de son nouvel appareil.

Toulouse, Airbus Delivery Center.

À Toulouse, Airbus remet ses avions aux compagnies aériennes depuis le mythique Delivery Center.

Le départ étant prévu à 7 heures 30 (heure française) le 21 février 2018, les passagers conviés à rejoindre Doha depuis la ville rose avec ce nouvel avion se devaient d’être présents à 5 heures.

Les banques d’enregistrement sont ouvertes.

Mon siège : le 11E. De véritables boarding pass, aux couleurs d’Airbus, sont remis aux voyageurs.

La maquette du Delivery Center trône fièrement à côté des comptoirs d’enregistrement.

L’avion attend ses passagers à son point de stationnement. À droite de l’appareil, un A350-900 patiente également jusqu’à son départ pour Doha, le même jour. Particularité de ce -900 ? Il est le premier avion de ce type à être équipé de la Qsuite.

La livrée traditionnelle de Qatar Airways est superbe sur l’avion.

Les passagers sont prêts à l’embarquement.

Le vol.

L’accueil à bord se fait par la porte 1 gauche, où la chef de cabine principale salue ses passagers.

Face à la porte, au niveau du galley, on redécouvre un panneau très élégant sur lequel la compagnie aérienne a apposé son nom et son motif désormais reconnaissable.

Entre les portes 1 et 2, Qatar Airways a positionné une première cabine Business de 38 sièges de type Qsuite, le nouveau produit en classe Affaires de la compagnie aérienne. La seconde cabine, avant la classe Economy et après le galley de la porte 2, est plus intime. Elle peut accueillir jusqu’à 8 passagers. Au total ce sont 327 voyageurs qui peuvent prendre place à bord de cet avion.

La Qsuite, dont le déploiement est envisagé cette année sur l’ensemble de la flotte de Boeing 777 (15 appareils actuellement), équipera tous les Airbus A350-1000 et les futures livraisons des Airbus A350-900.

La première impression en cabine est très agréable. Le moodlighting est actif dès l’embarquement.

L’absence de coffres à bagages, au centre de la cabine, offre une véritable impression d’espace bien plus importante que sur le Boeing 777-300ER équipé de ce produit.

Je prends place à mon siège, le 11E. Celui-ci est orienté vers l’arrière (il fait dos au poste de pilotage / à l’avant de l’appareil).

Celui-ci n’a pas de hublot car il est au centre de la cabine. Par ailleurs, il est l’un des 6 sièges qui peut se transformer en lit double (conjointement avec le 11F) et l’un des sièges en suites quadruples.

Concept inventé (breveté et déposé) par Qatar Airways, au centre de la cabine sont positionnés les « suite quadruples ». Celles-ci, séparées les unes des autres, peuvent se réunir par un système de parois coulissantes pour former une suite familiale ou propice au travail de groupe.

Avec le hublot, le siège orienté vers l’arrière fait également belle impression.

Orientées vers l’avant, les sièges Qsuite disposent de l’ottoman latéral positionné au niveau du hublot.

Dès l’embarquement, tout le nécessaire de confort était déjà positionné en cabine, comme sur un vol commercial. Chez The Travelers Club, nous avons eu le plaisir de faire de nombreux vols de livraison toujours très bien organisés mais sur celui-ci Qatar Airways avait fait le choix d’emporter l’ensemble de son service signature : oreillers, couette, surmatelas, couverts, vaisselles, catering, …

Je découvre ainsi installés dans ma suite l’oreiller à emporter, la couette et une trousse de confort.

La trousse de confort est exclusive, en édition limitée, produite pour ce vol.

Son contenu est simple mais suffisant sur ce vol de jour : paire de chaussettes, masque occultant, kit dentaire et baume à lèvres de la marque Castello Monte Vibiano Vecchio. À ne pas oublier, les kits dentaire (Business) et de rasage étaient présents dans les sanitaires pendant tout le vol.

Les passagers se voient également remettre un pyjama de la marque The White Company.

Le steward en charge de ma rangée est venu se présenter et m’a proposé une boisson d’accueil et un oshibori, froid ou chaud, encore une fois comme sur un vol commercial traditionnel.

Le menu a également été distribué, ainsi que la carte des boissons. Nous les découvrirons (ainsi que les surprises qu’ils renferment) un peu plus loin.

Embarquement terminé, push back à l’heure, nous quittons le Delivery Center d’Airbus à Toulouse. Malgré l’heure matinale, les équipes de l’avionneur s’étaient données rendez-vous sur le balcon du centre de livraison pour dire au revoir à l’avion.

Pendant le roulage, les consignes de sécurité ont été présentées sur les IFE individuels.

Le roulage vers la piste est court. Pour les passagers qui n’ont pas de hublot, il est toujours possible de suivre tout le vol, depuis le roulage jusqu’à l’atterrissage sur l’IFE grâce aux caméras de l’appareil.

Vous pouvez revivre le décollage de ce vol de livraison en visionnant notre vidéo YouTube.

À la différence de l’Airbus A350-900, et en raison de son poids, le train d’atterrissage de l’A35K comporte 12 roues : deux boggies de deux fois trois roues. Cette photo du décollage de l’appareil immatriculé A7-ANA par Paul Marais-Hayer est tout simplement superbe.  On aperçoit également les deux moteurs Rolls Royce Trent XWB 97, très silencieux.

Nous nous envolons à destination de Doha. Le temps de vol depuis Toulouse est 6 heures et 48 minutes.

À 10 000 pieds, la connectivité WiFi est activée. Akbar Al Baker passera en personne vérifier que tout le monde est en mesure de se connecter efficacement au réseau. L’occasion pour lui également de nous confier que 80% des passagers de l’appareil (lorsque celui-ci est plein soit 262 passagers) peuvent se connecter en même temps et conserver un débit internet rapide.

10MB (à consommer en 30 minutes maximum) sont offerts à tous les clients.

Pour ce vol, un code de 200 MB nous est octroyé par Qatar Airways.

Le système permettra par exemple d’envoyer des tweets ou des iMessages pendant le vol.

Peu de temps après le décollage, un apéritif est proposé aux passagers.

Servi avec un assortiment de noix chaudes.

Particularité (et belle surprise pour les amateurs) : c’est le champagne de la First de Qatar Airways qui est à la carte de ce vol.

On y trouve deux champagnes :

  • Comtes de champagne 2006 de Taittinger
  • Billecart-Salmon rosé

 

Le menu de ce vol (de type petit-déjeuner) est à la carte. Les passagers peuvent également se restaurer à leur convenance avec la sélection de light options.

À la carte.

En outre, plusieurs snacks à partager sont disponibles.

Ce vol avait la particularité d’être extrêmement convivial. Son Excellence Akbar Al Baker, le Président-directeur général du Groupe Qatar Airways, a tenu à passer du temps avec chacun de nous afin de nous expliquer notamment les particularités de son produit. J’ai également eu la chance d’obtenir de sa main quelques mots en souvenir sur mon menu ! 😉

Le service débute pour moi au dessus d‘Istanbul. En effet, en raison de la particularité de ce vol, les passagers fréquemment debout ont ralenti le service.

La tablette est située sous l’IFE. Celle-ci doit être extraite pour être dépliée.

La table est dressée. On y trouve les nouveaux éléments de vaisselle de Qatar Airways. Plus design, les assiettes et les couverts ont été repensés …

… sans oublier la salière et le poivrier …

… le verre à eau (à noter que l’on mange désormais à la bougie !) …

… et la panière. Par ailleurs, les viennoiseries étaient excellentes.

Yaourt à la grecque.

Assiette de charcuteries et saumon fumé.

Omelette au fromage cheddar et asperges grillées.

Tout était très bon !

Après un petit-déjeuner agréable et convivial, il est temps de découvrir le confort de la Qsuite et de son lit entièrement plat. Le turn down service est fait rapidement, sur simple demande. Le siège peut se transformer en véritable lit double, mais il est aussi possible de laisser le séparateur relevé si l’on ne souhaite pas partager son lit avec son co-passager.

Les deux coussins sont confortables. L’hôtesse retire la housse du coussin disponible depuis l’embarquement pour lui enfiler une véritable taie d’oreiller.

La question du lit double ne se pose pas pour les deux autres sièges du quatuor puisque les ottomans les séparent.

Par ailleurs, une cloison de séparation est également disponible.

La porte latéral se referme et permet de privatiser entièrement la suite.

L’environnement de la cabine se contrôle depuis le panneau dédié, situé sous la console latéral. On y trouve l’intégralité des positions du siège mais également le bouton DND (pour Do Not Disturb) qui informe l’équipage de la volonté du passager d’être tranquille, visible depuis l’extérieur de la suite.

Prise internationale, port USB et prise pour le casque d’écoute. La safety card et les instructions de la Qsuite sont situées dans le rangement dédié.

La liseuse, à l’intensité lumineuse réglable, s’ajuste à la convenance du passager. Par ailleurs, on note les superbes finitions de la suite. De plus, on note la présence d’un crochet pour les vestiaires des voyageurs.

Le coffre latéral, large, peut servir d’accoudoir. En effet, sa position s’adapte et il est possible de le remonter.

Il contient le casque d’écoute anti-bruit Oryx One, la littérature de bord (duty free et magazine) et une bouteille d’eau.

Pour rejoindre Doha, le temps de vol est assez court ; le temps tout de même d’apprécier le confort de la Qsuite.

L’IFE, produit par Thales, est de bonne taille puisqu’il mesure 20 pouces. Qatar Airways offre à ses passagers le plus grand écran en classe Affaires sur le marché.

L’interface Oryx One est disponible en 11 langues dont le français.

Oryx One est divisé en quatre catégories : voyage, divertissement, enfants et connecté.

La catégorie divertissement regroupe plusieurs catégories dont les films, la télévision, l’audio

Les films sont regroupés par genre (Hollywood, Arabe, Bollywood, …) ou par thème.

De nombreuses nouveautés cinématographiques sont incluses dans le chargement de l’IFE.

Il est tout à fait possible de connecter ses propres appareils avec l’IFE. Un port USB dédié, situé au niveau de l’écran, permet par exemple de raccorder ses équipements personnels à celui-ci.

Bien que tactile, la télécommande contrôle l’IFE est de dernière génération ; celle-ci est produite par Thales.

Le casque de Qatar Airways est de bonne facture : confortable et anti-bruit.

À ma demande, la table est dressée pour une seconde prestation.

Salière, poivrier (aux couleurs de la compagnie à l’oryx) et bougie sont disposés de nouveau sur la table.

Macaronis au fromage et au homard. 

Tout simplement : excellent !

Mini burgers.

Là encore, la présentation soignée se fait dans la nouvelle vaisselle Qatar Airways.

Doha approche : il est temps de faire coulisser les parois de la Qsuite pour profiter des quelques minutes restantes avec nos confrères et ainsi partager quelques snacks à la carte.

Doha.

L’airshow de Thales est très bien conçu.

Les équipes de Qatar Airways avaient prévu un superbe fly-by au dessus de Doha pour saluer l’arrivée de ce nouvel avion. Nous avons pu profiter de très belles vues sur la ville et sur l’aéroport.

Quel winglet !

L’une des trois caméras, fixée sur l’empennage, permet d’admirer la vue.

Il n’y a qu’à voir le tracé de l’appareil pour comprendre que nous avons salué comme il se doit l’État du Qatar.

Arrivé à l’Aéroport International Hamad à Doha, l’Airbus A350-1000 a été accueilli par les pompiers par le célèbre water salute (dès 14 min 47 sur notre vidéo).

À notre arrivée, une cérémonie était organisée aux pieds de l’avion, en présence de Son Excellence Akbar Al Baker.

Pour les passagers, c’était l’heure de dire au revoir à ce nouvel appareil, désormais arrivé sur ses terres !

Quant au produit en classe Economy, celui-ci sera présenté à l’occasion d’un article dédié.

Conclusion.

Quel vol !

Il faut se rendre à l’évidence, Qatar Airways sait faire les choses bien, très bien. Il est difficile de trouver des axes d’amélioration puisque tout a été pensé pour rendre l’expérience passager la plus agréable possible.

En effet, la compagnie aérienne à l’oryx avait fait le choix de présenter aux passagers de ce vol de livraison son nouveau produit Business Qsuite et le protocole de service qui y est associé. Chose plutôt rare sur un vol de livraison, tout à bord était signé par Qatar Airways.

La Qsuite sera déployée sur l’ensemble de la flotte long courrier de la compagnie aérienne du Qatar, exception faite des Boeing 787 destinés à Air Italy.

L’A350-900 livré par Airbus le même jour est équipé de ce produit révolutionnaire. Actuellement la flotte Qsuite est composée de 15 Boeing 777-300ER, 1 Airbus A350-900 et 1 A350-1000.

L’A350-1000 est une véritable réussite pour l’avionneur européen. En tête des commandes : Qatar Airways avec 37 appareils, Etihad avec 22 avions, Cathay Pacific avec 20, le groupe IAG avec 18, Japan Airlines avec ses 13 appareils

Airbus est au tout début de son histoire avec le programme A350 qui réserve encore ses lots d’améliorations pour le rendre plus performant encore.

Félicitations aux deux équipes ! 😉

Tyler.

 

Notre vidéo

Vol réalisé avec la participation d’Airbus et de Qatar Airways.

À suivre > Le Monde au coeur des ambitions de Qatar Airways

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

1 Commentaire

Publier un Commentaire

x