Lufthansa a annoncé aujourd’hui le retrait anticipé de ses premiers quadriréacteurs à double-ponts européens. En effet, la compagnie allemande, à l’instar d’autres opérateurs de ce type avion, a d’ores et déjà cloué au sol ses Airbus A380 qui composent sa flotte compte tenu de la baisse significative de la demande pendant la crise du coronavirus.

Retraits anticipés.

C’est désormais acté : Lufthansa procède immédiatement au retrait anticipé de 6 Airbus A380. La compagnie aérienne allemande considère en effet que la reprise de la demande sera lente et complexe et que ce type avion ne correspondra plus à ses besoins futurs.

Pour mémoire, sa sous-flotte de super-jumbo est composée de 14 appareils au total (avec une moyenne d’âge à peine supérieure à 8 ans).

Initialement, le retrait des premiers Airbus A380 était programmé pour 2022.

 

 

Par ailleurs, Lufthansa a également décidé de retirer les avions suivants en raison de leurs mauvaises performances opérationnelles :

  • 7 Airbus A340-600, la flotte étant composée de 17 appareils
  • 5 Boeing 747-400, la flotte étant composée de 13 appareils

De plus, compte tenu de ses commandes en cours (destinées au renouvellement de sa flotte moyen-courrier), la compagnie aérienne a décider de se passer de :

  • 11 Airbus A320

À noter également que Lufthansa CityLine, la filiale régionale de Lufthansa, met fin à la carrière de ses 3 Airbus A340-300 de sa flotte. Elle conservera ainsi une cinquantaine de monocouloirs : des Airbus A319, CRJ900 et Embraer 190/195.

 

 

D’autres opérateurs suivront-ils ?

Pour l’heure, seule Lufthansa a confirmé qu’elle procèderait au retrait anticipé d’une partie de sa flotte d’Airbus A380.

Il demeure cependant possible que d’autres acteurs du transport aérien accélèrent cette séparation. Parmi ces derniers, on peut citer :

Aujourd’hui, la quasi-totalité de la flotte mondiale d’Airbus A380 est clouée au sol.

Certaines compagnies poursuivent cependant une exploitation partielle du super jumbo à l’instar de :

  • Qatar Airways qui les positionne notamment vers l’Europe et l’Australie
  • China Southern vers Los Angeles et Amsterdam

Crédit : Planespotter.net / Akbarali Mastan

Conclusion.

Il est désormais très probable que la crise du coronavirus accélère le retrait de nombreux Airbus A380.

Maintenant que Lufthansa a annoncé sa décision de retirer près de la moitié de ses avions de ce type, d’autres compagnies aériennes devraient suivre.

Et vous, pensez-vous que d’autres compagnies aériennes annonceront des retraits anticipés d’avions ?

Tyler.

x
BoardingArea