Depuis l’été dernier, nous savons qu’Air France mettra un terme à la carrière de l’ensemble de ses Airbus A380. L’information avait été révélée sur The Travelers Club à la mi-juillet tandis que la compagnie aérienne tricolore avait le choix d’en différer l’annonce officielle. Si un calendrier a été fixé par Air France pour une sortie de flotte achevée à l’horizon 2022, la crise économique liée à la propagation du coronavirus aura eu pour conséquence d’immobiliser l’ensemble de ses Airbus A380. Que sont-ils devenus ?

Crédit : Paul Marais-Hayer / Do not use without his consent

Un premier avion a déjà quitté la flotte.

Il y a tout juste 10 ans, l’Airbus A380 immatriculé F-HPJB intégrait la flotte d’Air France.

Mais cet avion, arrivé second, a été le premier à la quitter.

Pour mémoire, F-HPJB avait effectué sa dernière rotation commerciale vers Shanghai les 29 et 31 décembre 2019 avant qu’il ne sorte définitivement de la flotte d’Air France.

Déjà, l’appareil avait perdu de sa superbe entre novembre et décembre 2019 puisqu’Air France lui avait retiré ses couleurs. L’Airbus A380 avait, pour cette raison notamment, été immobilisé à Luqa du 23 novembre au 13 décembre 2019 à Malte avant qu’il ne reprenne du service pour quelques jours (avec un première vol sans livrée vers Miami le 14 décembre 2019).

Aujourd’hui, l’avion est immobilisé sur le tarmac de sa dernière demeure, en Irlande.

Immobilisation et stockage.

Depuis le 16 mars 2020, nous savons qu’Air France, à l’instar de bon nombre de ses consoeurs, a décidé d’immobiliser la totalité des Airbus A380 que compte sa flotte. Progressivement et en toute logique, la compagnie aérienne française a remplacé ses très gros porteurs par des avions de moins grande capacité sur les lignes encore ouvertes de son réseau (Los Angeles, par exemple, a été basculée totalement en Boeing 777).

 

 

La flotte d’Air France compte encore 9 Airbus A380 :

  • F-HPJA âgé de 11 ans et 2 mois
  • F-HPJC âgé de 10 ans et 8 mois
  • F-HPJD âgé de 10 ans et 2 mois
  • F-HPJE âgé de 9 ans et 9 mois
  • F-HPJF âgé de 9 ans et 7 mois
  • F-HPJG âgé de 8 ans et 6 mois
  • F-HPJH âgé de 8 ans et 5 mois
  • F-HPJI âgé de 7 ans et 1 mois
  • F-HPJJ âgé de 6 ans et 3 mois

F-HPJE – Crédit : Paul Marais-Hayer / Do not use without his consent

Mais que va faire Air France de ses 9 avions imposants pendant le temps que durera les réductions d’exploitation, a minima ?

F-HPJC, F-HPJA et F-HPJE stockés à Tarbes.

Après une visite de maintenance de près de 2 mois à Abu Dhabi, le troisième Airbus A380 à avoir intégré la flotte d’Air France a rejoint cette nuit la plateforme aéroportuaire de Tarbes où il est d’ores et déjà stocké.

À leur tour, les appareils immatriculés F-HPJA et F-HPJE seront très prochainement immobilisés chez Tarmac Aerosave pour une durée indéterminée.

 

 

F-HPJF et F-HPJG stockés en Espagne.

Air France a fait le choix d’immobilisé les Airbus A380 immatriculé F-HPJF et F-HPJG en Espagne, sur la plateforme aéroportuaire de Teruel. Les vols, initialement prévus le 22 avril 2020 ont été repoussés à aujourd’hui ou demain, en raison des conditions météorologiques.

 

 

Là encore, le stockage sera géré par Tarmac Aerosave pour une durée indéterminée.

Quel avenir pour F-HPJD, F-HPJH, F-HPJI, F-HPJJ ?

Pour l’heure, nous ne connaissons pas les intentions d’Air France vis à vis de ces 4 appareils. Pour l’heure, c’est à Paris Charles de Gaulle qu’ils sont progressivement immobilisés depuis le 20 mars 2020 en attendant de reprendre, peut-être, un jour les airs.

Conclusion.

Air France est toujours très secrète quant aux plans qu’elle entend mettre en oeuvre. La gestion de sa flotte de très gros porteurs demeure pour l’heure encore assez floue : avions stockés jusqu’à nouvel ordre à Tarbes, à Teruel, à Charles de Gaulle. Heureusement, la compagnie aérienne est une passoire. Les informations filtrent fréquemment en amont de leur révélation officielle. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Quoi qu’il en soit, il est possible que la compagnie aérienne accélère son plan de sortie de flotte de ses Airbus A380, initialement prévu à l’horizon 2022, compte tenu notamment des conséquences de la crise du coronavirus.

Tyler.

 

x
BoardingArea