Hier, Qatar Airways publiait ses résultats pour la période 20182019. Si le groupe qatari a, en effet, enregistré des pertes records, presque 10 fois supérieures à celles connues lors de la période précédente, il n’en demeure pas moins que 20182019 n’est pas à marquer d’une pierre noire ; bien au contraire. Robuste, Qatar Airways, dirigée par l’émérite Akbar Al Baker, tente de résister à la pression exercée par le blocage illégal de la petite péninsule du golfe Persique depuis maintenant deux ans. Et rien ne semble vouloir freiner les ambitions du groupe qatari.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Des pertes ? Oui, mais …

Sur la période 20172018, Qatar Airways avait déjà enregistré d’importantes pertes. Qualifiée d’année difficile à cette époque, le groupe aérien, mené par Son Excellence Akbar Al Baker, avait en effet dû accuser des pertes chiffrées à près de 69 millions de dollars (USD). Hier, à l’occasion de la présentation des résultats consolidés pour la période 20182019 par le groupe qatari, les pertes enregistrées s’élèvent désormais à 639 millions de dollars (USD), près de 10 fois supérieures à celles de la période précédente.

Le rapport complet est disponible ci-dessous.

Qatar Airways FS 31 March 2019 (EN)

On connait l’excellence de l’offre globale proposée par Qatar Airways. Plébiscitée par ses clients, les chiffres parlent d’eux-même. En effet, pour la période 20182019, la compagnie aérienne enregistre les (très) bons scores suivants :

  • les recettes de l’activité de transport de personnes ont augmenté de 14,3% 
  • la capacité de transport de passagers connait une croissance de 13,5%
  • les recettes de l’activité cargo ont augmenté de 16,8% 
  • la capacité de transport cargo connait une croissance de 11,8% 
  • les recettes de l’activité des jets d’affaires (Qatar Executive) ont augmenté de 18,4% 

En outre, Qatar Airways affiche un chiffre d’affaires de 13,2 milliards de dollars (USD) pour la période 20182019.

« 2018 – 2019 a été une année de succès face à l’adversité pour Qatar Airways. Malgré des défis sans précédent dans le secteur du transport aérien, je suis très fier de la croissance de notre flotte, de l’extension de notre réseau et de la progression de notre chiffre d’affaires global à hauteur de 48 milliards QAR (soit 13,2 milliards USD), soit une hausse de 14%. Le nombre de passagers est en hausse, la capacité mesurée avec le ratio kilomètre – sièges disponibles a augmenté et notre activité cargo est désormais la plus importante au monde. » – Akbar Al  Baker, Président-directeur général du groupe Qatar Airways.

Alors pourquoi la compagnie aérienne qatarie perd-elle de l’argent ?

« 2018-2019 a néanmoins été une année difficile et s’il est décevant que le groupe enregistre une perte nette de 2,3 milliards de QAR (soit 639 millions USD), celle-ci est surtout imputable à la perte de routes matures, à la hausse des coûts de carburant et aux fluctuations des taux de change, les fondamentaux sous-jacents de notre activité restent extrêmement robustes. » – Akbar Al  Baker, Président-directeur général du groupe Qatar Airways.

Depuis deux ans, Qatar Airways doit faire face à une situation inédite : le blocage du Qatar par une coalition de pays alliés. Le ciel voisin s’est fermé aux avions de la compagnie aérienne basée à Doha depuis le début des hostilités.

Le blocage a eu deux conséquences importantes pour Qatar Airways :

  • la fermeture de routes matures dans les pays voisins à l’instar des liaisons vers l’Arabie Saoudite ou les Émirats Arabes Unis. Il s’agissait de routes extrêmement rentables pour la compagnie aérienne.
  • le rallongement des temps de vol (lié aux fermetures de plusieurs espaces aériens) induisant, de fait, une consommation accrue en carburant et une utilisation moins optimale de ses avions.

Par ailleurs, la compagnie aérienne basée à Doha doit également faire face à une augmentation du prix du pétrole mais également aux fluctuations des taux de change.

De quoi plomber l’addition.

Crédit : Reuters

Pour autant, Qatar Airways marque d’autres succès sur la période 20182019. Ainsi, on note par exemple :

Crédit : The Travelers Club

De quoi permettre à Qatar Airways de poursuivre ses ambitions puisque la compagnie aérienne n’entend stopper son développement pour autant.

Conclusion.

Il suffit de rentrer dans les détails des résultats consolidés pour comprendre que ce n’est pas l’activité de Qatar Airways qui est à l’origine des pertes enregistrées. La compagnie aérienne s’en sort plutôt bien malgré sa situation atypique.

Pour l’heure, Qatar Airways ne semble pas modifier sa stratégie de croissance et entend poursuivre son développement autant en matière de flotte que de réseau.

Néanmoins, il est impossible de nier que le blocage du Qatar affecte nettement les comptes de la compagnie aérienne. Ainsi, la situation ne semble pas s’améliorer et les perspectives d’un retour rapide à la normale, deux ans après, s’amenuisent.

Tant que le blocage persistera, le futur financier de Qatar Airways demeurera fragile … sans que cela ne devienne véritablement alarmant pour le moment ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea