Actualité Brève

Quid de la situation de Qatar Airways depuis le début du blocage du Qatar ?

Publié par Tyler Birth

En marge de la trente-et-unième conférence IATA dédiée à l’assistance au sol (Ground Handling) où les représentants et délégués de l’Association Internationale du Transport Aérien du monde entier s’étaient donnés rendez-vous à Doha (accompagnés d’une poignée de médias internationaux), le Président-directeur général du Groupe Qatar Airways, Son Excellence Akbar Al Baker, s’est brièvement exprimé sur le blocage illégal du Qatar.

Les origines du conflit diplomatique.

Début juin 2017, tout s’est accéléré pour le Qatar.

L’Arabie Saoudite, le Yémen, les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn, et l’Égypte ont stoppé les relations diplomatiques qu’ils entretenaient entre leurs États et le Qatar induisant notamment pour Qatar Airways, la compagnie aérienne nationale, l’impossibilité d’emprunter les couloirs aériens survolant leurs territoires.

Si l’État du Qatar a conservé d’excellentes relations avec certains partenaires salutaires, à l’instar de l’Iran, de la Turquie et du Sultanat d’Oman, ce sont 18 vols régionaux qui ont été immédiatement suspendus par la compagnie à l’oryx.

Outre les relations diplomatiques complexes et l’arrêt des dessertes entre Doha et les plateformes aéroportuaires des pays anciennement alliés (également pour Etihad, Emirates, …), la compagnie nationale a par exemple été contrainte d’organiser des vols charter de retour pour les ressortissants du Qatar qui ont été confrontés à une obligation de quitter les cinq territoires concernés sous 14 jours.

Crédit : The Travelers Club / Tyler Birth

Un point sur la situation.

Mais le Qatar a résisté. C’est en tout cas ce que Qatar Airways a décidé d’expliquer aux délégués IATA et médias internationaux présents sur place hier à Doha.

Akbar Al Baker, Président-directeur général du Groupe Qatar Airways, a fréquemment défendu la position de son pays (dont il s’est fait le porte-parole à de multiples reprises) sur la scène internationale afin d’en souligner l’extrême résilience. Plus encore, la compagnie nationale n’a eu de cesse, depuis le début du blocage, de montrer à quel point elle était en mesure de résister à la pression de ses anciens alliés.

Crédit : The Travelers Club / Tyler Birth

Si la fin du conflit diplomatique ne semble malheureusement pas être proche, Qatar Airways a parcouru un long chemin depuis les premières heures de celui-ci.

 

Plus encore, la compagnie aérienne nationale a su prouver que son quotidien ne serait pas affecté plus que de raison et qu’elle poursuivrait ses opérations. En effet, celle-ci a procédé, dans un premier temps, au redéploiement de sa flotte en effectuant des ajustements en fonction des routes affectées par le blocage.

De nombreuses nouvelles destinations ont ainsi été inaugurées.

À la fin de l’été 2017, Qatar Airways avait procédé à l’ouverture de 6 routes :

  • Doha – Dublin
  • Doha – Nice
  • Doha – Skopje (capitale de la Macédoine)
  • Doha – Sohar (Sultanat d’Oman)
  • Doha – Kiev
  • Doha – Prague

Ensuite, la compagnie aérienne n’a eu de cesse d’ouvrir de nouvelles routes depuis Doha afin de rejoindre par exemple :

  • Sarajevo 
  • Adana
  • Chiang Mai
  • Saint Petersbourg 

À noter que les ouvertures ne se sont pas arrêtées en 2017. Depuis le début de l’année, Qatar Airways a ouvert pour l’instant les routes suivantes :

  • Doha – Pattaya
  • Doha – Canberra
  • Doha – Penang
  • Doha – Thessalonique

Comme Qatar Airways sait si bien le faire, la communication autour de ses ouvertures est spectaculaire et donne envie.

Par ailleurs, la compagnie aérienne nationale s’est fait le soutien de l’État du Qatar depuis le début du blocage. En effet, la filiale cargo de Qatar Airways a contribué à alimenter le pays en vivres et matériel. Par exemple, l’Iran s’est trouvé être un partenaire remarquable, permettant à l’État d’importer des produits locaux depuis ses terres.

Mais ce n’est pas tout.

En effet, la compagnie à l’oryx a également dévoilé des nouveautés en matière d’expérience client, positionnant son produit Business en tête de l’offre actuelle du marché. La Qsuite a ainsi été présentée aux médias du monde entier lors de l’édition 2017 du Salon du Bourget.

C’est d’ailleurs à l’occasion du Paris Airshow que Qatar Airways s’est vue remettre de nombreux prix Skytrax avec, en tête, celui de compagnie aérienne de l’année, pour la quatrième fois.

 

Afin de plaider sa cause, la compagnie aérienne a diffusé une campagne publicitaire intitulée « No borders, only horizons ». Devenue virale sur les réseaux sociaux en raison de la situation diplomatique du pays, la vidéo a été vue à de très nombreuses reprises.

En terme de flotte, Qatar Airways n’a pas cessé les acquisitions et les livraisons d’appareil en raison du blocage. En effet, la compagnie nationale :

De quoi montrer que la compagnie est solide !

Conclusion.

Akbar Al Baker, bien que Président-directeur général de la compagnie aérienne nationale, s’est exprimé à de très nombreuses reprises sur le blocage du Qatar et la situation de ses ressortissants. Récemment, c’est au salon ITB à Berlin que le CEO a tenté d’expliquer la situation avant de réitérer hier à la conférence IATA IGHC.

La compagnie aérienne nationale est un formidable outil diplomatique pour Doha.

En effet, elle permet de montrer que l’État du Qatar résiste à la situation et semble le faire bien.

Néanmoins, celle-ci n’est pas optimale et certains pensaient qu’elle ne durerait pas. Force est de constater que nous atteindrons prochainement l’année de blocage …

… alors le ciel permet pourtant de rapprocher les êtres !

Tyler.

 

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x