7   +   9   =  

La crise liée à la pandémie de coronavirus est difficile pour l’ensemble du secteur aérien. Les compagnies aériennes américaines, à l’instar de celles du monde entier, sont fortement touchées par la baisse de la demande et les différentes mesures étatiques qui interdisent aux ressortissants de voyager (sauf exception). Ainsi, United a annoncé hier en fin de journée (quelques jours après Delta Air Lines) les mesures qu’elle entendait prendre pour limiter la casse.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Un réseau international lourdement amputé.

United vient d’annoncer sa décision de réduire son programme de vols internationaux de 95% à compter du dimanche 22 mas 2020. Par ailleurs, la compagnie aérienne prévoit d’informer ses passagers de ses futures opérations à compter de cette même date via son site internet.

Les vols transatlantiques. 

United est en train de retirer ses opérations transatlantiques restantes.

Les derniers retours vers les États-Unis auront lieu le 25 mars 2020, à l’exception de son service Cape TownNewark qui fonctionnera comme prévu jusqu’au dernier vol prévu au départ de Cape Town le 28 mars 2020.

Vers le Pacifique.

United réduira ses opérations transpacifiques restantes à partir du 22 mars 2020, avec des derniers départs prévus le 25 mars 2020, à l’exception du service entre San Francisco et Tahiti et San Francisco et Sydney, qui retournera à San Francisco le 28 mars 2020.

En revanche, United maintiendra certains vols depuis et vers Guam ainsi qu’une partie de son service inter-îles appelé « Island Hopper« .

Vers l’Amérique latine.

United réduira ses opérations au Mexique au cours des 5 prochains jours. Après le 24 mars 2020, elle ne maintiendra qu’un petit nombre de vols quotidiens vers certaines destinations mexicaines.

De plus, la compagnie aérienne va retirer ses opérations restantes en Amérique centrale et en Amérique du sud. Les derniers départs auront lieu le 24 mars 2020.

Vers le Canada. 

United suspendra temporairement tous ses vols vers le Canada à compter du 1er avril 2020.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

La compagnie aérienne précise qu’elle recherche actuellement le moyen de rapatrier les ressortissants américains vers les États-Unis depuis les zones géographiques où les mesures gouvernementales l’empêchent actuellement de se poser. United mettra en place des services spéciaux dès l’instant où elle sera autorisée à le faire.

« Dans les destinations où les mesures gouvernementales nous ont empêché de voler, nous recherchons activement des moyens de ramener aux États-Unis les clients qui ont été touchés par les restrictions de voyage. Cela comprend la collaboration avec le Département d’État américain et les gouvernements locaux pour obtenir l’autorisation d’exploiter le service. »

À noter que United continuera de proposer à ses clients des vols sur le territoire américain mais qu’elle réduira fortement les fréquences et stoppera certaines dessertes. Pour l’heure, les détails n’ont pas encore été communiqués par la compagnie aérienne américaine.

Conclusion.

United fait le triste choix de stopper la quasi-totalité de ses liaisons internationales.

Confrontée, comme les autres, à la baisse de la demande et aux différentes mesures gouvernementales des États, la compagnie aérienne cherche à juguler ses pertes.

Certaines liaisons n’ont pas encore été évoquées par United, comme sa desserte de Tokyo par exemple. Il est ainsi possible qu’elle maintienne davantage de vols.

Quoi qu’il en soit, le calendrier est évolutif puisqu’il est corrélé avec la propagation du virus. Nous en saurons plus au jour le jour.

Tyler.

 

 

x
BoardingArea