La situation économique et la santé financière de WOW Air s’étaient empirées ces derniers mois au point de décourager – en dernière ligne droite – sa rivale Icelandair d’investir. Il y a quelques heures encore, la compagnie aérienne low cost tentait le tout pour le tout auprès de ses investisseurs avant de finalement jeter l’éponge et cesser définitivement ses opérations très tôt ce matin (à la différence de Jet Airways, pourtant dans la même situation, qui est parvenue à sortir in extremis la tête de l’eau). L’intégralité des vols de WOW Air sont désormais annulés.

 

Fin de partie pour WOW Air.

WOW Air représentait (avec Norwegian sans aucun doute) l’avènement des vols transatlantiques à (très) bas prix mais aussi et surtout la possibilité de rejoindre New York depuis Paris (par exemple) pour 140 EUR l’aller – simple.

Malgré un modèle économique bien rodé (où les passagers sont invités à payer pour chaque option ajoutée à la réservation), WOW Air a accumulé les dettes au point de pas parvenir à trouver un accord avec ses investisseurs ces dernières heures. Comme le montre les difficultés rencontrées par Norwegian ou les faillites récentes comme celle de Primera Air, le low cost long courrier a du plomb dans l’aile. Finalement, la concurrence toujours plus féroce dans ce secteur et l’augmentation du coût du carburant auront eu raison de cette relativement jeune compagnie aérienne, née en 2012 sous l’impulsion de Skuli Mogensena.

La fin des opérations de WOW Air a été communiquée sur son site internet de la compagnie aérienne dès ce matin.

Les passagers détenteurs d’un billet émis par la compagnie low cost sont invités à se retourner auprès de leurs banques, organismes émetteurs de cartes bancaires ou assurances afin d’obtenir un remboursement éventuel de leur titre de transport. Ces clients peuvent également, s’ils le souhaitent, formuler une demande d’indemnisation auprès du liquidateur de WOW Air (encore faut-il que les actifs récupérés soient suffisants pour permettre de payer les créanciers de la compagnie puis de verser une indemnisation).

Certaines compagnies aériennes, à l’instar de XL Airways sur l’axe ParisNew York, proposent des rescue fare. Ces tarifs avantageux et exceptionnels permettent aux clients impactés par l’arrêt brutal des opérations de WOW Air de rentrer chez eux sans la contrainte de payer un billet aller simple au dernier moment à un tarif astronomique.

C’est donc tout le réseau de WOW Air qui disparaît avec elle. Pour mémoire, la compagnie aérienne avait déjà été confrontée à la nécessité de réduire la voilure ces dernières semaines et mettre un terme à certaines destinations du réseau.

Enfin, les appareils de WOW Air seront cloués au sol.

Quant à la livraison de l’Airbus A330neo chez WOW Air … celle-ci demeurera l’aventure du passé !

Conclusion.

Que les temps sont difficiles pour les compagnies aériennes confrontées à un marché de plus en plus concurrentiel.

Ce nouvel arrêt des opérations nous rappelle que trop bien la déclaration d’Alexandre de Juniac, désormais à la tête de IATA : « Aucune compagnie aérienne n’est éternelle » !

Tyler.

x
BoardingArea