Actualité

[ACTU COMPAGNIE] Air France – KLM : les caisses du groupe sont-elles désespérément vides au point de devoir vendre le choix du siège en Economy ?

Publié par Tyler Birth

La compagnie aérienne n’en finit pas de nous étonner. Engagée depuis un an et demi sur le chemin de l’amélioration de l’expérience client – avec notamment la montée en gamme à bord des appareils long et moyen-courriers de la flotte – c’est une nouveauté entrée aujourd’hui en vigueur qui vient nous surprendre. En effet, Air France tend désormais à faire payer ses passagers sur le choix à l’avance du siège en cabine Economy, à compter du 1er décembre 2015.

L’actualité de la compagnie nationale est pourtant déjà bien lourde ces dernières semaines. Avec entre autres les récents évènements sociaux désastreux en terme d’image repris par tous les médias internationaux, les préavis de grève à répétition déposés par les différents syndicats et l’anniversaire des 10 ans du programme de fidélité Flying Blue entaché par la dévaluation des billets (des primes) flexibles, Air France avait pourtant pour ambition de redorer son blason en rassemblant ses clients autour d’un seul et unique leitmotiv « Air France c’est ça, c’est nous, c’est pour vous ! ».

Dans un contexte économique délicat, marqué par le jeu concurrentiel parfois vicié, les compagnies aériennes cherchent toutes – ou presque – le mariage idéal entre rentabilité, profitabilité et qualité service.  « Air France, c’est vous offrir le meilleur » : telle est l’ambition assumée de la compagnie tricolore. Encore faut-il se donner les moyens de ses ambitions et offrir le meilleur n’est pas l’ambition la plus simple de toutes.

Ce qui change au 1er décembre 2015.

Hier, tous les clients des compagnies aériennes Air France et KLM, indépendamment de leur destination ou de leur statut au programme de fidélité Flying Blue, avaient la possibilité de choisir gratuitement leur siège à bord en cabine Economy, dès la réservation de leur billet d’avion à condition que celui-ci ne soit pas préférentiel (où un supplément s’applique).

Aujourd’hui, ces sièges standard de la classe Economy ne seront désormais plus accessibles gratuitement dès la réservation du billet d’avion : ces sièges sont considérés comme un service payant en amont de l’enregistrement. Ce que les deux compagnies aériennes font désormais payer, c’est la possibilité de choisir avant l’enregistrement son siège dans l’appareil. Un siège standard en classe Economy sera toujours disponible, gratuitement, à l’ouverture de l’enregistrement.

Y AF

Pour qui ?

Cette nouveauté concerne les clients voyageant en cabine Economy, non titulaires d’un statut Elite ou Elite Plus. Ainsi, les membres Silver, Gold ou Platinum conservent la possibilité de choisir gratuitement leur siège standard en cabine Economy dès l’achat du billet d’avion.

Par ailleurs, les passagers Club 2000, Skipper, Delta SkyMiles Elite et Elite Plus, ceux voyageant avec un billet flexible (classe tarifaire Economy Y-B-M) ou en groupe n’auront pas à s’acquitter du règlement de cette option. D’autres exceptions sont cependant prévues pour les passagers voyageant en famille avec des enfants ou ayant besoin d’assistance.

De plus, les passagers voyageant avec un billet prime et titulaires d’un statut Flying Blue Silver, Gold ou Platinum seront également dispensés du choix à l’avance payant du siège standard.

À noter, les membres Elites des autres programmes de fidélité de l’alliance Skyteam devront s’acquitter du règlement de cette option.

Le tableau ci-dessous reprend les gratuités proposées par les deux compagnies aériennes en fonction des différents sièges disponible en cabine Economy.

NJIComment ?

Plusieurs phases sont prévues.

La première phase du déploiement de cette option payante de choix des sièges standard en classe Economy entre en vigueur au 1er décembre 2015 pour des vols à compter du 26 janvier 2016.

D’autres suivront.

La date de réservation fait foi. Ainsi, pour un client non fidélisé ou au plus bas niveau du programme des deux compagnies aériennes (ou des autres compagnies aériennes, exception faite de Delta SkyMiles), qui réserve son siège avant le 1er décembre 2015 pour un vol à partir du 26 janvier 2016, le choix du siège sera gratuit. En revanche, un client réserve son siège le 1er décembre 2015 pour un vol partant à partir du 26 janvier 2016, le choix du siège standard sera payant.

Les destinations.

Toutes les destinations ne sont pas concernées pour le moment.

Les destinations concernées pendant la première phase sont des destinations en Asie, en Amérique Latine et Caraïbes-Océan Indien (COI).

Pour la compagnie KLM uniquement, sont concernées dans un premier temps : Kuala Lumpur, Jakarta, Singapore, Denpasar, Seoul, Chengdu, Paramaribo, Quito, Guayaquil, Curacao, Aruba, Hangzhou, Bonaire, Taipei, Buenos Aires, Manila et Xiamen.

Pour la compagnie Air France uniquement, sont concernées dans un premier temps : Guangzhou, Pointe a Pitre, Tokyo-Haneda, Cayenne, Wuhan, Fort de France, Ho Chi Minh City, Brasilia, Caracas, Antananarivo et La Reunion.

Pour les deux compagnies aériennes réunies, sont concernées dans un premier temps : Osaka, Lima, Tokyo-Narita, Sao Paulo, Bangkok, Rio de Janeiro, Hong Kong, Panama City, Beijing, Havana, Shanghai, Bogota, Saint Martin et Santiago.

Les compagnies Air France et KLM justifient par des raisons techniques la division du programme en phases successives : il n’est pas aujourd’hui techniquement possible de déployer le choix payant du siège standard sur l’ensemble du réseau long-courrier.

Il est précisé qu’en cas de combinaison sur un même routing de destinations concernées et non concernées par le déploiement de la première phase, seules les destinations où le choix payant du siège standard à l’avance feront l’objet d’une tarification spécifique. Prenons l’exemple d’un New York – Paris – Tokyo, le choix du siège standard sera gratuit sur le vol reliant New York et la capitale française et le choix sera quant à lui payant sur le vol entre Paris et la capitale nippone.

KB

KC

Choisir son siège standard en Economy oui, mais à quel prix ?

L’achat du siège standard en cabine Economy peut s’effectuer dès l’achat du billet d’avion et avant l’enregistrement où le choix du siège devient gratuit.

Les destinations européennes ne sont pas concernées pour le moment.

Ainsi, Air France et KLM commercialisent cette option au tarif de 20 EUR ou 6 500 Miles Flying Blue pour un vol intercontinental.

La tarif s’entend par vol, bien entendu. Pour un aller – retour, il conviendra de débourser 40 EUR ou 13 000 Miles !

Chez Flying Blue, cette nouvelle grille tarifaire s’appliquent exclusivement aux membres Ivory voyageant en cabine Economy qui ne bénéficient pas d’accélérateur de gain de miles du fait de leur statut. 6 500 miles représentent pour eux la bagatelle de quatre aller-retour Paris-New York. Dès lors, il paraît totalement indécent de leur réclamer une telle somme en miles pour, en plus, chacun des vols de leur routing.

Un membre Ivory réunionais, voyageant en cabine Economy entre La Réunion et le Japon devra s’acquitter de la modique somme de 80 EUR ou 26 000 miles pour son aller-retour. Une farce !

QA

QB

QCIl semblerait que quelqu’un chez Air France – KLM a oublié comment on cumule des miles …

Quid des dossiers de réservation déjà existant ?

Air France et KLM ne reconsidèrent pas l’attribution gratuite qui a été faite d’un siège standard pour les réservations antérieures au 1er décembre 2015 et ce, même si la destination est concernée par les modifications et que le voyage est postérieur au 26 janvier 2016.

Petit plus, il en fallait un, les passagers pourront tout de même changer gratuitement leur siège standard jusqu’au départ !

Conclusion.

Il n’est pas évident que cette mesure contribue à offrir aux clients d’Air France et de KLM « le meilleur ».

Si les deux compagnies aériennes se justifient en mettant en avant l’importance qu’elles accordent aux voyageurs fréquents qui n’auraient « pas toujours la possibilité de choisir leur siège selon leur préférence » sans oublier d’arguer le fait que « les familles ne sont pas toujours assises ensemble », il apparaît comme évident qu’il s’agit là surtout de la possibilité de faire rentrer des deniers dans les caisses du groupe, au détriment du voyageur occasionnel.

Que l’on se rassure, Air France et KLM ne sont pas les seules à se convertir à cette pratique. Seuls les membres dans le haut du programme de fidélité de sa consœur outre-Manche peuvent choisir sans frais leur siège à l’avance, y compris en cabine Business et les compagnies low-cost offrent la possibilité de monnayer le choix de son siège à l’avance depuis bien longtemps déjà.

Mais en définitive, la comparaison avec un produit low-cost met à mal le concept même du « meilleur à offrir » !

Tyler.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

11 Commentaire

  • Ce système existe déjà chez les compagnies comparables crois-je savoir.
    Chez IAG en particulier, qui, à mon humble connaissance, n’est pas dans une mauvaise passe financière.; il fonctionne parfaitement donc à moins que j’ai mal compris, je ne vois aucune raison de pousser des cris d’ orfraies ou de s’abonner one more time au french bashing .

    Bien amicalement.

    • Que le système de facturation des produits annexes fonctionne, cela ne fait aucun doute. Que les grandes majors s’alignent par le bas sur la vente de prestations « en option » sur le schéma low cost, c’est autre chose.
      Chez IAG ils ont en effet tout compris : le résultat net bat des records mais le groupe continue de saborder les avantages clients. C’est lamentable et le dire n’est pas du bashing, il s’agit plutôt de regretter la low-costisation généralisée qu’AF ne pourra désormais plus nier.

  • Au moins, on aura plus a se sentir coupable de refuser de changer de place pour faire plaisir un couple, une bande de potes ou une mere et son enfant pour qu’ils puissent faire le voyage ensemble 🙂

  • Je peux comprendre l’alignement d’un business model qui fonctionne sur d’autres compagnies, je suis curieux de connaître le prix chez ces dernières ? 40e pour un A/R de 800€ c’est tout de même un moyen d’augmenter le prix de 5%…et sans service supplémentaire

    Quant au non impact pour les FB elite et elite plus, je sens que l’on va nous vendre cette modification comme un nouvel « avantage » après la réforme du FFP début 2016

  • Mouais,

    Je ne vois pas l’intérêt d’un tel article sur des pratiques répandues et qui deviennent la norme.
    La seule chose vraiment choquante c’est le ration € / miles 80€/ 23’000 miles.

    A part ça rien de nouveau sous le soleil.

  • Ahah, elle me fait trop rire, l’excuse de la « norme » vous travaillez chez air France, c’est ça ?
    Pour résumer, un service gratuit depuis toujours et qui n’est pas une charge financiere pour la compagnie devient payant ( très cher en plus). Pratique directement issue du modèle low cost, appliqué à une compagnie qui se dit « upscale ». La bonne blague. Bientôt, chez air France, le seul truc upscale qui restera, c’est le prix.
    Et on devrait se réjouir ?
    Pour info, des compagnies comme AA ou latam laissent le choix gratuit du siège ( même si c’est compliqué chez la tam).
    Qu’on facture des sièges plus confortables, OK, mais là c’est du n’importe quoi. Le pire c’est de nous annoncer que ce sont les clients qui ont réclamé que ce soit payant. aHAhah.

    • Vous avez bien résumé la situation et les arguments de « com » qui sont déployés sont souvent comiques !

  • bonjour
    je voyage beaucoup et je suis un client fidèle d’AF et là c’est trop : en dehors des grèves , les prix qui ne sont pas donnés non plus , et là faire faire payer 40 euros A/R un long courrier , il fallait oser .et du coup pour mon prochain voyage je suis allé voir ailleurs et j’ai trouvé moins des billets moins chèrs » paris -bangkok « et dans le top 10 des compagnies et ce n’est pas le cas d’Af . le patriotisme a des limites ,AF nous prend pour des v***** à lait. bonne journée

  • trop trop trop fort.
    j’ai découvert ce nouveau service cette semaine.
    alors attention :
    – vous voyagez en famille.
    – en long courrier
    – pour le check in online – 30 heures avant de nouvelles catégories de sieges eco: en avant de cabine (eco), duo – en plus des sièges avec plus d’espace pour les pieds (anciennement exit). payants.
    – les sieges eco qui restent se remplissent vite: la solution, ben voyons, c’est prévu. réserver un siège avant les 30 heures – en payant en plus.
    – pour une personne voyangeant seule, attendre l’aéroport pour le checkin, ils finissent par donner ces nouveaux sièges »plus » gratuitement, en commençant par l’arrière.
    – pour les familles ,(surtout avec enfants en bas age), euuh, bon, va falloir payer encore – vous avez bien réussi à acheter 4-5 billets déjà, quelques euros en plus…pf…

Publier un Commentaire