Airbus a dévoilé aujourd’hui le premier A330neo destiné au groupe AirAsia au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIA). Cet avion sera exploité par la filiale long-courrier d’AirAsia, AirAsia X Thailand et devrait être livré cet été (courant juillet, très certainement). Un deuxième appareil suivra avant la fin de cette année (sachant que la commande globale du groupe s’élève à 66 unités). L’avionneur européen, sur demande de la compagnie aérienne, a sorti ce premier avion du circuit de livraison afin de le présenter au Salon du Bourget. The Travelers Club a ainsi eu le plaisir de le découvrir en avant-première !

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

L’avion.

AirAsia X (Malaisie, Indonésie, Thaïlande) exploite actuellement une flotte de 36 Airbus A330-300 (24 + 2 + 10). La compagnie aérienne est, par ailleurs, le plus gros client de l’A330neo avec 66 appareils en commande. Nous savons que les deux premiers avions iront rejoindre les rangs de la filiale thaïlandaise du groupe. Ainsi, fin 2019, 2 Airbus A330-900 seront basés à l’aéroport de Don Mueang ; la seconde plateforme aéroportuaire de Bangkok, sur les terres d’AirAsia.

Pour mémoire, ces deux avions sont loués à Avolon.

Du nez de l’appareil (qui porte fièrement le type avion) à sa dérive, l’A330neo de Thai AirAsia X est facilement identifiable.

En effet, à l’instar de l’Airbus A350, cet appareil porte un masque noir au niveau des hublots du cockpit. Par ailleurs, le fuselage rouge vif de l’avion porte l’inscription AirAsia.com sans oublier, bien entendu, l’empennage tout de rouge vêtu également.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Now everyone can fly Xtra long : telle est la promesse du groupe AirAsia.

En effet, avec un rayon d’action de 6 550 nm (soit environ 12 000 kilomètres), l’Airbus A330neo peut relier l’Europe ou les États-Unis depuis l’Asie, ce qui permettra à AirAsia X de considérablement étendre et diversifier son réseau.

L’A330-900 est équipé de 2 moteurs Rolls Royce Trent 7000.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

À bord.

Nous sommes merveilleusement accueillis à bord par des navigants commerciaux de la compagnie aérienne, détachés pour l’occasion.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

L’Airbus A330neo d’AirAsia X est en mesure d’embarquer à son bord jusqu’à 377 passagers :

  • 12 en « Business« 
  • 365 en Economy

Cet avion de dernière génération est équipé du Airspace by Airbus. On reconnaît la touche du produit de l’avionneur européen au niveau des portes 2 notamment.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

« Business ».

Après la porte 1, le groupe AirAsia a décidé d’incrémenter un produit premium, une nouveauté pour cette compagnie low cost.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Configurée en 2 – 2 – 2, cette cabine avant en 6 de front est équipée du très bon siège Aura Lite de Safran Seats (ex-Zodiac Aerospace) …

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

… siège qui n’est malheureusement pas ici tel que nous le connaissons habituellement. En effet, la promesse d’AirAsia s’est envolée et le full flat espéré a disparu pour laisser place à un siège Business hybride.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

En l’absence d’ottoman face à l’assise (ce qui permet traditionnellement de transformer ce siège en véritable lit plat), le pitch est réduit (soit 152 centimètres) et AirAsia X gagne inévitablement en places à bord. En revanche, le siège demeure suffisamment large pour être confortable (soit 50 centimètres).

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Par ailleurs, afin d’alléger le poids de l’appareil (low cost oblige), la compagnie aérienne a décidé de ne fournir aucun IFE embarqué, quelque soit la classe de voyage.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Economy.

La machine AirAsia X se met ici en marche.

La classe Economy de l’A330neo est configurée en 3 – 3 – 3 en 9 de front. La compagnie aérienne a retenu le siège Piuma AQ de l’équipementier italien Geven.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Le confort est spartiate, le pitch de 76 centimètres est juste, la largeur du siège d’à peine 43 centimètres rend les longs vols complexes. L’inclinaison, quant à elle, est très limitée.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Les premiers sièges de la cabine Economy sont nommés hot seat, en raison de leur proximité avec l’avant de l’appareil et un pitch amélioré.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Là non plus, pas d’IFE embarqué. Néanmoins, la compagnie aérienne propose à chaque siège un port USB et une prise internationale permettant de recharger les appareils électronique énergivores.

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec les équipes dirigeantes de la compagnie aérienne qui prévoit l’arrivée du BYOD (Bring Your Own Device, ndlr) pour le divertissement sous 2 ans. D’ici là, la compagnie aérienne étudie les différentes possibilités d’intégration de Netflix, par exemple, dans sa future offre.

La visite a été immortalisée par de nombreuses photos de groupe des navigants ! 😉

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

Conclusion.

Le confort est globalement spartiate, on ne va pas se mentir. Mais AirAsia X est une compagnie aérienne low cost, on aurait tort de l’oublier. Que cette dernière se dote d’appareils de dernière génération est un véritable plus pour le confort à bord. Avec 66 avions de ce type, le groupe est indéniablement un excellent client d’Airbus.

On regrette toutefois l’absence de full flat en « Business » et on déplore également l’étroitesse du siège Economy – bien trop juste pour les vols longs courriers.

Dans l’ensemble, l’appareil est esthétiquement réussi. Les harmonies cabines sont simples mais efficaces : du blanc, du noir, du rouge ; une palette de couleurs maisons.

Et les navigants commerciaux, ici basés en Thaïlande, demeurent fidèles à eux même ….

… très accueillants ! 😉

Tyler.

x
BoardingArea