Les Dossiers de Tyler Birth Reportages

[LES DOSSIERS DE TYLER BIRTH] Jet Airways, ambassadrice de l’hospitalité indienne ! (Troisième partie)

Publié par Tyler Birth

Première partie – Flotte et réseau au coeur des ambitions de Jet Airways
Deuxième partie – Rencontre avec Michel Simiaut, Directeur général de Jet Airways pour la France
Troisième partie – Voyage en classe Première à bord d’un Boeing 777-300ER de Jet Airways
Quatrième partie – À la découverte du produit de Première classe

Voyage en classe Première à bord d’un Boeing 777-300ER de Jet Airways

Les opérations de Jet Airways sont situées au Terminal 2C sur la plateforme aéroportuaire parisienne Charles de Gaulle. La compagnie aérienne propose des vols en direct vers Bombay (Mumbai) et Chennai depuis Paris. C’est vers Bombay que nous nous sommes envolés afin de découvrir le produit Business – nommé Première – de Jet Airways, installé à bord des Boeing 777-300ER de la compagnie aérienne.

L’enregistrement des passagers Première se fait à un comptoir dédié à Charles de Gaulle. La compagnie aérienne permet également aux passagers encartés JetPrivilege (au niveau Platinum, et Gold) d’y effectuer leur propre enregistrement.

Pour mémoire, Jet Airways invite ses passagers éligibles à profiter avant leur vol du salon Etihad à Paris.

Le vol 9W123 à destination de Bombay quitte Paris Charles de Gaulle à 11h35. L’embarquement est prévu une heure avant le départ. Il s’agit d’un vol quotidien, aux couleurs de Jet Airways. Le vol retour (9W124) est, quant à lui, un vol de nuit (voir vidéo en fin d’article).

L’embarquement à bord est efficace. Celui-ci se fait pour tous les passagers (First, Business et Economy) en porte 2.

La cabine.

En effet, l’appareil est tri-classe et peut accueillir jusqu’à 346 passagers au total répartis comme suit :

  • 8 en First (Première classe)
  • 30 en Première (classe Affaires)
  • 308 en Economy

La classe Première est située entre les portes 2 et 3 de l’appareil (bien qu’une petite cabine Economy de 4 rangs coexiste avec la Première avant la porte 3).

La porte 2 gauche offre dès l’embarquement une pleine vue sur le siège (8D) de la cabine Première.

La cabine est configurée en 1 – 2 – 1. Cette configuration « en épi », adoptée par Jet Airways, n’est pas commune dans le sens où aucun des sièges n’est orienté vers le hublot. En effet, tous les sièges sont dirigés vers les allées avec, à droite et à gauche de l’avion, le hublot dans le dos.

Au centre de la cabine, les sièges sont dos à dos ; ce qui ne facilite pas les voyages à deux.

Pour profiter de son voisin au maximum, mieux vaut choisir un siège de chaque côté du couloir (permettant de lui faire face plus facilement).

Le siège retenu par Jet Airways pour équiper sa Première à bord du Boeing 777-300ER (et des Airbus A330-200) était produit par Contour Aerospace (racheté par Zodiac Aerospace en 2012). Il s’agit du Solar Eclipse (que l’on retrouve par exemple sur certains appareils de Delta Air Lines).

L’éclairage bleu au niveau des sièges est visuellement agréable.

Le repose-pieds (permettant de transformer le siège en véritable lit full flat) est situé en face du siège, au niveau de la rangée.

Mon siège pour ce vol est le 14K.

Un véritable oreiller et une couette sont disposés sur l’assise du siège dès l’embarquement.

L’IFE est stocké dans son habitacle pendant l’embarquement. Celui-ci est conçu par Panasonic.

La télécommande est disponible à proximité de l’écran (en dessous). Il ne s’agit cependant pas de la dernière génération avec un large écran tactile.

L’IFE quitte aisément son socle pour faire face au passager.

Néanmoins, des écrans centraux sont également positionnés sur les parois de la cabine.

La tablette est située sous l’écran ; de bonne taille une fois dépliée, elle permet de se restaurer et de travailler. Nous y reviendrons au moment de la prestation.

Les différentes fonctionnalités du siège sont disponibles sur le panneau de contrôle latéral. On y trouve par exemple une fonction massage. Par ailleurs, il est possible d’ajuster le positionnement de son siège pour se restaurer ou se reposer.

Le siège se transforme en siège entièrement horizontal pour dormir ou se reposer à bord.

Astuce : en utilisant une seconde couette comme surmatelas et un second oreiller le confort est optimal !

Le rendu est agréable.

Sans aller jusqu’à allonger le siège entièrement à plat, déplier le repose-pieds permet de se relaxer confortablement pendant le vol.

Un bouton DND (pour « Do Not Disturb » / « Ne pas déranger ») a été installé sur le panneau de contrôle des fonctionnalités du siège. Il permet au client de signifier à l’équipage qu’il ne souhaite pas, en toute logique, être dérangé.

Appuyer sur ce bouton revient à illuminer le crochet situé sur l’armature du siège.

Mais sa fonction principale demeure bien entendu de permettre au voyageur d’accrocher une veste ou un manteau.

Une liseuse individuelle, à l’intensité ajustable, permet au passager de poursuivre par exemple sa lecture ou de se restaurer en lumière pendant les phases de vol où la cabine est éteinte.

Une lumière (verte) permet à l’équipage de s’assurer que le siège est en position adéquate au décollage ou à l’atterrissage.

Même si l’orientation n’est pas optimale pour le voyageur loisirs, celle-ci est plébiscité, selon Jet Airways, par les voyageurs d’affaires. Il est tout de même tout à fait possible de profiter de quelques vues sur l’extérieur pendant le vol (moyennant quelques contorsions) ! 😉

Prestations.

Dès l’embarquement, une boisson d’accueil est proposée au passager. Celle-ci est élégamment présentée sur un plateau. Jet Airways offre un choix sans alcool : jus d’orange, jus de pomme ou eau.

Jus d’orange.

Un oshibori froid est ensuite proposé.

Jet Airways ne prévoit ni de trousse de confort ni de pyjama sur les vols de jour. Néanmoins, sur simple demande à l’équipage, il est possible d’obtenir un kit. Celui-ci est proposé en collaboration avec Chopard et contient deux produits de la marque de luxe (une lotion pour le corps et un baume à lèvre), ainsi qu’un peigne-brosse et un kit dentaire. En revanche, un masque occultant, et une paire de chaussettes sont distribués.

Une sélection de quotidiens et de mensuels, présentée sur un chariot, est offert au client. On y trouve, au départ de Paris Charles de Gaulle, de la presse anglophone ou hindi.

Travel + Leisure (édition indienne).

Pendant le roulage au sol, la prise de commande est effectuée.

Au menu du jour.

La carte des vins et champagne.

Enfin, la carte des thés.

L’apéritif est servi dès l’altitude de croisière atteinte. Jet Airways propose un très bon Billecart-Salmon à bord, en champagne.

Le service se fait devant le passager, au verre.

Champagne et noix chaudes.

La table est ensuite dressée avec l’aide d’une nappe blanche. Ni chariot, ni plateau en Première sur ce vol de jour ! La démarche est plus chronophage pour l’équipage mais tellement plus élégante.

Sur la table dressée sont disposés : salière, poivrier, beurrier, couverts et assiette pour le pain.

On apprécie tout particulièrement le vrai beurrier (sans aluminium) et le poivre à moudre.

Soupe. 

Soupe aux brocolis, fromage et pain naan. 

Les couverts sont en métal …

… et portent l’inscription Jet Airways.

La soupe était délicieuse !

Entrée.

Salade de quinoa, carambole, olive kalamata, et sauce aux poivrons rouges et oignons. 

La présentation est élégante !

Très bien, gustativement.

Plat chaud. 

Barre d’agneau « Sous Vide » et pommes de terre gratinées au fromage / ratatouille. 

Là encore, la présentation est aussi agréable visuellement que le goût est bon.

Fromages et dessert. 

Le fromage est présenté sur une planche à découper. Original.

Jet Airways propose une sélection de trois fromages différents : camembert, chèvre et bleu.

Un bon point pour les amateurs. Par ailleurs, les fromages sont accompagnés de légumes à croquer, de noix et d’abricots secs. Les puristes regretteront l’absence de pain, remplacé par des crackers.

Opéra au chocolat.   

Là encore, le catering de Jet Airways en Première met l’accent sur la présentation.

La première prestation est un sans faute !

Un peu plus d’une heure avant l’atterrissage, l’équipage propose aux passagers éveillés la seconde prestation. Là encore, la commande se fait à l’oral mais elle présentée au plateau. La table est cependant dressée.

Sur le plateau : des légumes accompagnés de pains naan, Chettinad Prawns Masala, et fruits frais.

Il s’agit ici d’une spécialité de crevettes braisées avec des échalotes rouges, de la noix de coco, et poivre écrasé.

Il est également possible de demander une option de la carte du déjeuner. Le plateau de fromage ici par exemple.

La seconde prestation est qualitativement un cran en dessous de la première. À noter cependant, la présence d’une option chaude pour cette seconde prestation.

Système de divertissement.

Les IFE individuels permettent à Jet Airways de diffuser, dans un premier temps, les consignes de sécurité à bord.

Consignes.

Casque d’écoute.

Le système de divertissement JetScreen n’est pas disponible en français malheureusement. Plusieurs catégories sont disponibles dont le divertissement (composé des sous programmes : films, programmes courts, musique, et jeux) et la géovision.

On retrouve une sélection de films recommandés par la compagnie aérienne …

… mais également des films hollywoodiens, des films bollywoodiens, …

Certains films sont d’ailleurs « récents ».

Ici, « Mr. Wolff » avec Ben Affleck, sorti en novembre 2016. Mais également Cars 3 (sorti en août 2017), Moi Moche et Méchant 3 (sorti en juillet 2017), …

Si l’interface n’est pas disponible dans la langue de Molière, on note que de nombreux programmes sont quant à eux disponibles en français (mais aussi en anglais ou en allemand). Bon point pour la clientèle au départ de Paris Charles de Gaulle.

L’indispensable géovision. Celle-ci souffrirait toutefois d’une mise à niveau.

On y trouve aussi bien la route théorique …

… que la route suivie par l’appareil.

On constate aisément qu’il s’agit d’une version datée de la géovision. La définition de l’image n’est pas bonne et l’airshow n’est pas personnalisable. Aujourd’hui, avec les nouvelles versions proposées par Panasonic (ou même Thales), Jet Airways gagnerait à proposer un système de divertissement rajeuni et repensé.

Conclusion intermédiaire.

Sur ce vol de jour entre Paris et Bombay, Jet Airways propose un solide produit Business. Avec un vol de près de 9 heures, les passagers peuvent profiter d’un siège confortable entièrement plat, d’une restauration plutôt qualitative et d’un système de divertissement correct malgré les signes de l’âge qu’il renvoi.

Vous pouvez découvrir la prestation en vol sur le vol retour, de nuit, entre Bombay et Paris.

À suivre > À la découverte du produit de Première classe

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x