Qatar Airways - First - Doha (DOH) / Paris (CDG) - Airbus A380-800
91%Note finale
Accueil aéroport et prise en charge du passager (Al Maha Services)100%
Salon Al Safwa (Doha)85%
Design de la cabine (A380)90%
État et propreté de la cabine (A380)100%
Full flat et full access (A380)100%
Accessoires de confort85%
Bedding90%
Offre de restauration75%
Vins et champagnes95%
Offre de divertissement100%
Wifi (A380)80%

 

Qatar Airways
QR041 – Airbus A380-800
Doha (DOH) / Paris (CDG)
Première classe (First) – Siège 1K

______________________________________

Qatar Airways est indiscutablement réputée pour avoir le meilleur produit Business du marché. En effet, la compagnie aérienne de Doha investit sans cesse, en temps et en argent, dans cette classe de voyage afin de perpétuellement innover et de toujours distancer ses concurrents pour le plus grand confort de ses clients. En revanche, son produit First est plus anecdotique. Ainsi, Qatar Airways ne propose son produit de Première classe sur le réseau long-courrier qu’à bord de ses Airbus A380. Seuls les passagers à destination ou au départ de Francfort, Londres, Melbourne, Paris, Perth, Sydney depuis ou vers Doha ont la possibilité de réserver un siège dans cette classe de voyage. Lors de mon dernier déplacement au Qatar pour le sommet aéropolitique co-organisé par Qatar Airways, j’ai eu le plaisir d’être surclassé en First sur le vol retour vers Paris Charles de Gaulle. L’occasion de redécouvrir un produit d’excellente facture.

Les passagers First ont accès à l’enregistrement Al Safwa de l’aéroport international Hamad. Celui-ci jouxte l’enregistrement Al Mourjan, dédié aux passagers Business.

Invité par Qatar Airways, je suis escorté par une hôtesse du Al Maha Services pendant l’intégralité de mon séjour à l’aéroport (rappelons également que les clients Platinum du Qatar Airways Privilege Club bénéficient gratuitement de ce service). À noter cependant : celui-ci n’est pas prévu pour les passagers First non fidélisés au plus haut niveau du programme de la compagnie aérienne.

Les voyageurs de Première classe accèdent ensuite au salon Al Safwa.

Vous pouvez redécouvrir en images le lounge en visionnant notre vidéo ci-dessous.

Les passagers du vol QR041 à destination de Paris Charles de Gaulle sont appelés en porte A3 vers minuit et demi. Le départ est prévu moins d’une heure après.

Les clients Business et First qui voyagent à bord de l’Airbus A380 de Qatar Airways, compte tenu de la configuration de l’appareil (deux ponts), ont accès à une salle d’attente séparée, située au niveau supérieur de la zone d’embarquement.

Difficile de ne pas en profiter pour admirer l’avion raccordé à son point de stationnement. C’est l’appareil immatriculé A7-APG, âgé de moins de 4 ans, qui nous ramènera cette nuit à Paris.

L’embarquement débute et les passagers Business et First entrent à bord de l’avion par la seule passerelle disponible au pont supérieur. Mon escorte Al Maha prend congé à la porte de l’appareil après m’avoir confié aux bons soins de l’équipage et leur avoir remis mes bagages à main.

Ainsi, l’accueil se fait au niveau du galley mais les clients sont escortés à leur siège par le (ou la) chef de cabine. La cabine First compte 8 sièges situés tout à l’avant de l’avion.

La cabine est configurée en 1 – 2 – 1 avec 2 rangs de 4 sièges chacun.

Au centre de la cabine, les duos de sièges permettent soit de voyager à deux soit séparément grâce à la paroi coulissante située dans la console centrale.

Les sièges latéraux, isolés des autres passagers, offrent une vue imprenable sur l’extérieur avec trois larges hublots disponibles par passager.

Je prends place au siège 1K situé à droite de l’avion.

La numérotation est très élégante.

Il s’agit du siège Oasis de l’équipementier Collins Aerospace (anciennement B/E Aerospace) personnalisé selon les inspirations de Qatar Airways. Celui-ci a la particularité d’offrir une assise particulièrement large.

Un ottoman, sur lequel il est également possible de s’asseoir (lorsque l’on souhaite partager un repas à deux), est positionné en face du siège. L’ottoman est surmonté d’un grand écran.

Un coussin, un oreiller ainsi qu’une couverture (déplacée par mon hôtesse sur l’ottoman) sont disposés sur l’assise du siège dès l’embarquement.

Les harmonies cabine sont superbes. Si le burgundy prédomine naturellement, on y trouve aussi des éléments gris (dont le siège) et sable (à l’instar des cuirs). La First de Qatar Airways est élégante jusque dans les finitions des éléments qui la composent : lampe de chevet, liseuse individuelle,  …

Tous les passagers First ont accès à une penderie individuelle située derrière l’écran de télévision. Il est notamment possible d’y stocker une veste et un costume sur cintre.

La télécommande qui permet de contrôler les fonctionnalités du siège est située sous l’accoudoir latéral gauche (pour les sièges à droite de l’avion). Cette dernière offre, en outre, la possibilité de gérer les lumières individuelles du voyageur.

À noter que le système est disponible en anglais ou en arabe.

Les fonctionnalités principales (full flat, position restauration ou décollage, …) sont toutefois accessibles au niveau de l’accoudoir directement.

De l’autre côté, à droite sous l’accoudoir, on retrouve la télécommande contrôlant le système de divertissement …

… ainsi que les boutons permettant d’ajuster la luminosité de la liseuse individuelle une fois le siège en position full flat ou de redresser immédiatement le siège en position décollage.

La littérature de bord (limitée désormais à la safety card et au sachet en papier) dispose de son rangement dédié au niveau de l’armature du siège.

Le client peut faire le choix de maximiser son intimité en remontant la paroi latérale qui le sépare du reste de la cabine.

Nous sommes deux passagers First sur ce vol à destination de Paris. Dès l’embarquement, l’équipage est donc entièrement disponible et attentionné.

Le protocole prévoit le service d’un verre d’accueil.

Je demande une flûte de champagne brut. Il s’agit d’un excellent Krug cuvée 2004. Il est servi avec un assortiment d’olives et de fromages et avec un oshibori chaud ou froid. À noter que Qatar Airways offre l’intégralité de la carte des boissons dès l’accueil à bord en Première classe.

Champagne.

Oshibori froid.

Les Airbus A380 de Qatar Airways sont, à l’instar des autres appareils de la flotte long-courrier, équipés du wifi à bord. La compagnie aérienne offre à ses clients First un voucher de gratuité.

Une sélection de presse quotidienne est proposée.

Comme à mon habitude, je retiens le Qatar Tribune, où le sommet aéropolitique en présence de Son Excellence Akbar Al Baker (la raison de ma venue à Doha) est évoqué.

Service du café arabe et de dattes.

Qatar Airways a longtemps appliqué ce service à son protocole Business. Néanmoins, il ne concerne plus désormais que les passagers voyageant en Première classe.

Les consignes de sécurité sont présentées sur les écrans individuels. Il s’agit de la nouvelle vidéo réalisée en partenariat avec les clubs de football dont Qatar Airways est sponsor.

La cabine se prépare ensuite pour le décollage. L’intensité lumineuse est réduite.

À l’extérieur, on aperçoit au loin la skyline de Doha quelques secondes avant l’alignement.

Décollage.

La vue sur les réacteurs est limitée depuis l’avant du pont supérieur de l’Airbus A380.

Une fois l’altitude de croisière atteinte, les menus sont distribués. On y trouve à la fois l’offre de restauration mais également la carte des vins et champagnes.

Qatar Airways sert deux champagnes d’exception à ses clients First : un brut (ici un Krug cuvée 2004) et un rosé (Bollinger rosé 2006).

L’apéritif est servi. Je me contente d’un verre d’eau gazeuse qui est accompagné par un assortiment de noix salées chaudes.

Ma commande est prise pour les deux prestations mais le vol étant relativement court je sollicite un service rapide avec seulement quelques éléments de la carte afin de maximiser mon temps de repos.

Pendant ce temps, je rejoins l’un des deux toilettes du pont supérieur afin de me préparer pour la nuit. Comme nous ne sommes que deux passagers, nous disposons chacun du nôtre. Les commodités sont vastes et bien agencés. À noter que les toilettes sont couverts.

Des produits pour le visage sont disponibles. Ils sont de la marque Rituals. Ils viennent compléter les différents accessoires laissés en libre service dans les commodités (kit dentaire, bain de bouche, kit de rasage, …) ainsi que la trousse de confort.

La trousse de confort distribuée aux passagers First est signée Bric’s et est assortie de produits Castello Monte Vibiano. On y trouve un masque occultant, une paire de bouchons d’oreilles, une paire de chaussettes, un utilitaire Bric’s, quatre produits de la marque italienne de cosmétiques (un anti-âge, une crème hydratante pour les mains, une crème hydratante pour le visage et un baume à lèvres).

Les voyageurs reçoivent également un pyjama et une paire de chaussons de la marque anglaise The White Company.

Si le design ressemble fortement à celui du pyjama Business, il se démarque par le liseré burgundy au niveau de l’encolure et de l’étiquette ornée d’un oryx  à la taille.

À mon retour au siège, le repas m’est suggéré.

La table est située sous la console latérale.

Elle est ensuite rapidement dressée.

Champagne brut.

Assiette de saumon balik et caviar.

Le caviar est servi avec une corbeille de toast et de blinis.

Salade verte composée.

Salière, poivrier, beurrier et corbeille de pains. Comme en Business, on dîne à lueur de la bougie (électronique). La présentation est élégante et ce, même s’il s’agit d’un beurre d’Isigny en barquette en aluminium ! 😉

Je termine ce frugal repas par une assiette de fruits frais et une coupe de champagne rosé.

En fin de prestation, l’équipage propose des boissons chaudes et des digestifs. Mon choix se porte sur un thé à la menthe (avec de vraies feuilles de menthe).

L’Airbus A380 permet aux compagnies aériennes des aménagements d’exception.

Qatar Airways a conçu pour ses passagers Business et First un bar situé au fond du pont supérieur (avant la petite cabine Economy). Cet espace convivial est un détour obligé lorsque l’on vole à bord du super jumbo. On y trouve des alcools forts, le champagne brut et rosé de la Business, ainsi que de nombreux snacks et verrines salées et sucrées.

Sur les vols de nuit, le bar est très peu fréquenté.

Lorsque les très gros porteurs d’Airbus disparaîtront des flottes des compagnies aériennes, un manque se fera très certainement sentir en matière d’aménagements … et de rêves.

Je rejoins la cabine First où mon lit a été préparé au siège 2K.

On y retrouve un surmatelas, un véritable oreiller, un coussin et une couverture très agréable. On regrette toutefois l’absence d’une véritable couette.

Une bouteille d’eau Evian est accessible pour la nuit …

… ainsi qu’un bar à l’avant de la cabine.

Je parcours le système de divertissement OryxOne avant de m’endormir. Complet, on y trouve une sélection intéressante de films, de séries, d’oeuvres musicales et littéraires.

Je suis réveillé par l’hôtesse une heure avant l’atterrissage à Paris Charles de Gaulle. Un oshibori est aussitôt apporté.

J’avais demandé qu’un second service de caviar et des fruits frais me soient apportés pour le petit-déjeuner. Un véritable réveil en douceur !

Très vite, le commandant de bord annonce l’approche sur Paris.

Il me reste encore quelques minutes pour me préparer, et profiter d’une dernière boisson fraiche, servie dans un verre … en verre.

Nous nous posons en avance à Paris et roulons en direction du Terminal 1.

Point de stationnement.

L’équipage commercial (accompagné du Chef de Cabine) vient prendre congé de ses passagers First quelques minutes avant l’ouverture des portes de l’appareil.

En somme, un excellent vol avec Qatar Airways … de seulement 6 heures et 30 minutes.

Conclusion.

Qatar Airways propose un solide produit de Première classe à bord de ses Airbus A380.

Bien entendu, et compte tenu de l’excellence de son produit en classe Affaires, l’écart entre la Business la First est limité.

Néanmoins, en voyageant en Première classe, on ne regrette pas l’accès au salon Al Safwa, l’intimité de la cabine lorsque son taux de remplissage est faible, la largeur du siège, le service du caviar ou encore la superbe carte des vins et champagnes.

Un produit qui vaut le détour !

Tyler.

x
BoardingArea