Actualité Brève

Le CS300 d’Air Baltic s’est posé au Salon du Bourget !

Publié par Tyler Birth

À l’occasion de la 52ème édition du Salon du Bourget, Bombardier exposait sur le statique le cinquième CSeries 300 tout juste livré à la compagnie lettone airBaltic. En effet, l’avion n’avait effectué qu’une rotation commerciale avant de se poser pour la première fois sur la piste de l’aéroport parisien. Souvenez-vous, il y a tout juste deux ans, le constructeur canadien avait déjà fait du Paris Air Show le lieu de démonstration du CSeries 100 aux couleurs de SWISS, compagnie de lancement de cette version.

The Travelers Club en a donc profité pour visiter ce nouvel appareil et ainsi vous faire découvrir ses spécificités.

airBaltic est le premier opérateur du CS300 avant SWISS.

Cet appareil est la plus grande variante de la famille CSeries, celui-ci étant conçu pour un transport de 130 (configuration mixte) à 160 (configuration « haute densité ») passagers. De plus, la compagnie aérienne lettone a commandé 20 CS300 (seconde plus grosse commande ferme, derrière Air Canada et devant SWISS) qu’elle a choisi de configurer avec 145 sièges.

Les appareils serviront à remplacer et étendre la flotte de Boeing 737-300 et -500 plus anciens. airBaltic effectue ainsi une transition vers une flotte « tout Bombardier ». Elle exploite déjà douze turbopropulseurs Q400.

La visite commence donc au pied de cet avion flambant neuf.

Les CSeries sont équipés du moteur PW1500G de Pratt & Whitney.

Montons à bord de l’appareil ! Pour mémoire, le CS300 propose une longueur supérieure de 3,7 mètres par rapport au CS100.

L’appareil est configuré en 2-3. La largeur du couloir est appréciable.

Différence avec SWISS, airBaltic a prévu un rideau pour séparer ses deux cabines de voyage.

De plus, on apprécie tout particulièrement le moodlighting dirigé depuis le panneau de contrôle

Même si la compagnie lettone possède un positionnement à bas coûts, elle propose une classe Affaires avec le siège central neutralisé pour le trio de droite et un siège laissé libre pour le duo de gauche. La configuration se transforme en 1-2.

C’est le siège Slim Plus de l’équipementier français Zodiac Aerospace qui a été choisi.

De petits écrans affichent les consignes de sécurité et la géovision. Bombardier les propose en option. Delta et Korean Air ne proposeront pas ces écrans mais équiperont les avions du wifi.

La largeur de l’assise des sièges est agréable puisqu’elle est de 19 pouces. En comparaison, elle est de 18 pouces chez Airbus et de 17 pouces chez Boeing soit 2 pouces supplémentaires !

Le pitch est quant à lui de 29 pouces dans l’ensemble de l’avion.

Appréciables, ces coffres à bagages ! Ils permettent un stockage amélioré et plus efficace.

Autre point appréciable sur les CSeries : les très grands hublots !

Pour terminer, visite du poste de pilotage, très moderne. À l’instar du Dreamliner visité au Salon du Bourget, les grands écrans permettent de diffuser l’intégralité des informations et données de pilotage. La conception du poste de pilotage a été confié à Rockwell Collins.

À l’instar d’Airbus, on retrouve le side-stick pour le contrôle des commande de vol.

Conclusion.

Le CS300 d’airBaltic s’envole vers Paris, Amsterdam, Munich, Stockholm, Helsinki, Barcelone, Londres Gatwick et Francfort.

Difficile de reprocher quoi que ce soit à ce bel appareil ! 😉

Tyler et Augustin.

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire