Actualité Brève

Ben Smith : bienvenue à bord d’Air France – KLM !

Publié par Tyler Birth

C’est officiel, Ben Smith a officiellement pris la tête d’Air FranceKLM ce matin. Le groupe franco-néerlandais était dans l’attente de l’entrée en fonction de son nouveau patron, après une période de régence assurée par Anne-Marie Idrac, qui avait alors succédé par intérim à Jean-Marc Janaillac.

 

Pour retracer l’histoire, Jean-Marc Janaillac avait été désavoué en mai 2018, lors de la période des grèves chez Air France, après consultation de ses employés. En effet, les salariés avaient majoritairement (soit 55,44% des votants avec un taux de participation supérieur à 80%) rejeté la proposition de l’ex-Président-directeur général du Groupe d’augmenter les salaires sans mettre en danger les comptes de la compagnie aérienne. Pour mémoire, Jean-Marc Janaillac était resté moins de deux ans à la tête de la compagnie, reprenant le flambeau laissé par Alexandre de Juniac.

Anne-Marie Idrac, dans un communiqué de pressé adressé en fin de semaine dernière, confirmait la prise de fonction imminente de Ben Smith, cet ancien d’Air Canada.

En effet, Benjamin Smith prend donc la direction du groupe aux multiples entités : Air France, KLM, HOP! Air France, Joon, Transavia, les filiales cargo mais également celles en charge de la maintenance.

Et son agenda était déjà bien rempli en ce premier jour dans son nouveau costume.

Un message.

Si l’on retient sa rencontre avec les équipes opérationnelles à Paris – Charles de Gaulle dès son premier jour …

 

… c’est surtout sa prise de parole qui marquera les esprits.

En effet, à l’occasion d’une vidéo enregistrée à l’intention des salariés d’Air France, Benjamin Smith s’est engagé sur un partenariat gagnant – gagnant, solide, basé sur le long terme, entre la Direction et le personnel de la compagnie.

« (…) Beaucoup (de compagnies, ndlr) ont réussi et se sont adaptées. Mais malheureusement, certaines comme Pan Am, Swissair, Sabena et Olympic ont disparu faute d’avoir su évoluer. Alitalia n’en est pas loin. (…) Je n’arrive pas ici avec une stratégie que je vous imposerais » – Ben Smith, Président-directeur général du Groupe Air France – KLM.

Une stratégie du dialogue et de la confiance mutuelle qui avait déjà été prônée par Jean-Marc Janaillac lors de son accession au poste et qui avait découlée sur le plan « Trust Together ».

Benjamin Smith a également évoqué le groupe face à la concurrence des « compagnies low cost bien sûr mais aussi les compagnies du Golfe, soutenues par leurs gouvernements ». Rétablir le dialogue entre la Direction et les syndicats (avec des rencontres déjà portées au calendrier selon Le Point) semble être une priorité pour éviter de perdre de nombreux clients.

« (…) les luttes internes offrent nos clients sur un plateau à nos concurrents (…) Nous ne pouvons pas nous permettre d’être arrogants et de croire que nous avons plus de droits sur nos clients que nos concurrents » – Ben Smith, Président-directeur général du Groupe Air France – KLM.

Un message plein de bon sens.

Une répartition de sa rémunération.

Monsieur Smith s’est également exprimé sur sa rémunération – qui avait soulevé de vives critiques cet été – et son engagement auprès d’Air FranceKLM.

En effet, outre son installation en France avec sa famille (où le Président-directeur général du groupe a son bureau), Ben Smith a décidé de réinvestir 50% de sa rémunération fixe en titre du groupe.

« J’ai déjà fait un investissement personnel en m’installant avec ma famille en France. Aujourd’hui, j’ai décidé d’en faire un autre en investissant la moitié de ma rémunération fixe dans le capital d’Air France-KLM (…)C’est une manière d’afficher ma confiance dans notre futur succès. » – Ben Smith, Président-directeur général du Groupe Air France – KLM.

 

Cette nouvelle semble avoir été bien reçue par le marché.

Jusqu’à présent, il avait été décidé que la rémunération de Ben Smith pourrait atteindre 4,25 millions d’euros par an maximum. Celle-ci serait composée d’une part fixe de 900 000 euros et d’une part variable de 150 % maximum de la rémunération fixe (soit 1,35 million d’euros). Cette part variable étant notamment conditionnée aux performances du groupe.

Désormais, 80% de la rémunération de Ben Smith sera directement soumise aux résultats du groupe Air France – KLM.

Le nouveau patron a tout intérêt à une réussite commune ! 😉

Tyler.

 

(Crédit photo de couverture : compte Twitter Air France – KLM)

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

Publier un Commentaire

x