Actualité Brève

Etihad peine à remplir son A380 au départ de Paris !

Publié par Tyler Birth

L’année 2018 a été particulièrement compliquée pour Etihad Airways. La compagnie traverse actuellement une zone de turbulences, où les problèmes financiers se succèdent, plongeant la compagnie dans une relative incertitude quant à son avenir. Il y a quelques jours, la compagnie a d’ailleurs été condamnée par le Tribunal Administratif de Berlin à payer la somme de 2 milliards d’euros (répartis entre les demandes formulées et les dommages-intérêts dûs) pour ne pas avoir répondu à ses obligations financières envers le transporteur allemand Air Berlin, dont la compagnie aérienne d’Abu Dhabi était l’actionnaire à hauteur de près de 30%.

L’Airbus A380 sur Paris.

Malgré une année difficile, la compagnie aérienne annonçait en juin 2018 que l’Airbus A380 serait désormais le seul appareil à opérer ses liaisons entre Paris et Abu Dhabi. En effet, Etihad Airways précisait avant l’été que la capitale française verrait l’arrivée d’un deuxième très gros porteur à partir du 1er octobre 2018 sur la ligne.

Cette décision intervenait plusieurs mois en amont de l’annonce de la fermeture du salon Business et First de la compagnie aérienne sur la plateforme de Paris Charles de Gaulle.

Le site internet d’Etihad Airways met en avant la présence du Super Jumbo de l’avionneur européen sur l’axe ParisAbu Dhabi afin d’attirer les clients. Rappelons qu’Airbus a toujours considéré l’A380 comme un formidable outil marketing pour les compagnies aériennes du fait de sa popularité auprès des voyageurs.

 

Il faut dire que la compagnie aérienne d’Abu Dhabi a de quoi être fière de son très gros porteur. En effet, l’appareil propose le meilleur de ce qu’Etihad a à offrir. Ainsi, l’avion embarque à la fois les nouvelles cabines Economy et Business

Crédit : The Travelers Club / Do not use without our consent

… mais également la First Apartement ou la Résidence d’Etihad Airways.

Actuellement, deux vols quotidiens relient Paris et Abu Dhabi : les vols EY32 et EY38 (dans le sens ParisAbu Dhabi) et les vols EY31 et EY37 (dans le sens Abu DhabiParis). Comme annoncé en juin, les deux vols sont commercialisés comme étant opérés en Airbus A380.

Mais la réalité est différente. En effet, et indépendamment de l’appareil positionné sur l’axe, Etihad Airways souffre d’importantes difficultés à remplir ses avions si bien qu’elle semble ajuster ponctuellement l’affectation de ses avions sur l’axe.

Ainsi, depuis le 1er octobre 2018, date à laquelle le vol EY38 (le vol du soir) est devenu quotidiennement opéré en Super Jumbo, Etihad Airways a modifié fréquemment l’appareil, en réduisant ainsi sa capacité.

Crédit : FlightRadar24

En effet, sur les 73 derniers vols effectués depuis le 1er octobre 2018, 15 ont été opérés en Boeing 777-300ER soit 20% des vols. Pour mémoire, l’Airbus A380 d’Etihad propose 494 sièges (dont 70 sièges Business) tandis que les Boeing 777-300ER tri-classe offrent quant à eux une capacité d’accueil de 330 passagers (dont 40 sièges Business) : un delta de près de 170 sièges tout de même !

Crédit : The Travelers Club / Tyler Birth / Do not use without our consent

Il se murmure au sol à Charles de Gaulle que plusieurs vols, opérés en Boeing 777-300ER, n’ont embarqué qu’une petite dizaine de passagers Business … creusant ainsi la distance avec la capacité offerte dans cette classe de voyage à bord de l’A380 chez Etihad.

Crédit : SeatGuru

La compagnie aérienne souffre indéniablement de ses nombreuses actions de cost cutting – malgré ses 5 étoiles au controversé classement Skytrax – impactant lourdement son image. D’autant plus qu’elle fait face à une concurrence agressive au départ de la plateforme de Paris Charles de Gaulle (sur les vols en correspondance), avec notamment sa rivale Qatar Airways toujours aussi puissante qui propose jusqu’à 3 vols quotidiens ou Emirates et ses 3 fréquences quotidiennes en A380 ! Par ailleurs, le positionnement tarifaire d’Etihad n’est pas des plus compétitif au départ de Paris à la différence d’Oman Air, par exemple.

Conclusion.

Avec l’arrivée des vacances de Noël, on constate un retour aux prévisions : deux A380 d’Etihad desservent bien quotidiennement l’axe ParisAbu Dhabi. Mais pour combien de temps encore ?

Difficile à dire ! 😉

Tyler.

(Crédit photo de couverture : The Travelers Club / Tyler Birth / Do not use without our consent)

A propos de l'auteur

Tyler Birth

Tyler Birth est blogueur, consultant et accro aux programmes de fidélité des compagnies aériennes et des chaînes hôtelières. Il parcourt les quatre coins du globe, à raison d'une centaine de vols par an en classes "avant" afin de proposer à ses lecteurs des reportages axés sur le secteur du transport aérien et de l'hôtellerie haut de gamme et ainsi en présenter les nouveautés !

4 Commentaire

  • Je trouve que l’économie française n’est pas aussi robuste qu’on ne nous le laisse penser.

    Ainsi il n’y a pas tant de business men qui ont besoin de faire des affaires en France et du business pour les français à l’étranger.

    Sinon tous ces vols se rempliraient facilement.

    • Du business, pourtant, il y en a (je passe beaucoup de temps dans les avions, mais pas autant que Tyler !), mais beaucoup d’entreprises françaises rechignent désormais à payer la business à leurs collaborateurs (la mienne en tout cas, que je ne nommerai pas). Auparavant, au delà de 8h, c’était la business automatique. Maintenant, il faut pleurer pour avoir de la premium pour des vols de plus de 10h, et si l’on arrive à justifier une réunion dans la foulée, et un séjour sur place de moins de 3 jours… 🙁

  • Bonjour
    J’ai réservé deux billets business sur Etihad
    Sydney Paris tout en a380, sinon je passais par une autre compagnie, c’est pour le mois de juin aller retour
    J’ai les sièges réservés, Etihad prévient les clients combien de temps avant du changement d’avion ? Parce que a330 et 777, abu Dhabi Paris c’est beaucoup moins bien et pas très correct de vendre des prestations non assurées
    Merci
    Pascal

Publier un Commentaire

x
BoardingArea