Airbus avait fixé, dès l’été 2021, la date de son premier sommet dédié à « l’avenir durable » du secteur du transport aérien. Et l’avionneur européen a eu raison d’être optimiste ! En effet, le 21 septembre 2021, ce dernier accueillait sur ses terres plus de 100 journalistes et représentants des médias, venus du monde entier, afin d’échanger sur le futur propre et durable de l’aviation. De plus, le coup d’envoi digital de l’événement a été suivi par plus de 30 000 visiteurs sur la toile démontrant ainsi l’enthousiasme des participants pour ces questions environnementales. Et parce qu’un vol vaut mieux que mille mots, Airbus, Air France et la Direction des services de la Navigation Aérienne (DSNA), ont lancé ce sommet par le premier vol savamment pensé pour être plus économe en énergie entre Paris et Toulouse : un début plus que prometteur !

ALBATROSS : un pari pour l’avenir.

L’avionneur européen, Air France et la DSNA, ont lancé ce matin le développement des vols les plus économes en énergie avec une rotation inaugurale de démonstration entre Paris et Toulouse (AF7518), en amont de l’Airbus Summit. Ainsi, un Airbus A320 Sharklets, aux couleurs de la compagnie aérienne nationale, a effectué un vol à la trajectoire optimisée, marquant le premier d’une série de vols prévus en 2021 et 2022 dans le cadre du projet surnommé ALBATROSS du programme commun de ciel unique européen SESAR JU (Single European Sky Air Traffic Management Research).

Lancé il y a seulement quelques mois, en février 2021, ALBATROSS est une initiative à grande échelle des principaux acteurs de l’aviation européenne, et coordonnée par Airbus. Pour mémoire, les partenaires ALBATROSS ne sont autres qu’Air France, Austro Control, DLR, DSNA, Eurocontrol, LFV, Lufthansa, Novair, Schiphol, Smart Airport Systems, SWEDAVIA, SWISS, Thales AVS France and WIZZ AIR UK et, bien sûr, Airbus.

Ce projet vise à démontrer, par une série de vols à travers l’Europe, la faisabilité à court terme de vols plus efficaces sur le plan énergétique, en combinant notamment plusieurs innovations techniques et opérationnelles.

Ainsi, ce projet ALBATROSS suit une approche globale couvrant toutes les phases du vol et implique directement tous les acteurs concernés tels que les compagnies aériennes, les services de navigation aérienne, les gestionnaires de réseaux, les aéroports et les industriels, tout en abordant les aspects opérationnels et technologiques de l’aviation et de la gestion du trafic aérien (ATM). À titre d’exemple, aux pieds du Delivery Center d’Airbus, était présent TaxiBot, une solution novatrice permettant un taxiing au sol repensé pour une réduction de la consommation en carburant et des émissions de CO2.

En effet, de nombreuses solutions seront mises en pratique lors des différents vols, qu’il s’agisse de nouvelles procédures d’approche de précision, de la montée et de la descente continues, d’une gestion plus dynamique des contraintes nécessaires dans l’espace aérien, du roulage aéroportuaire durable ou de l’utilisation de carburants d’aviation durables (SAF).

Les données graphiques du vol de ce matin, en comparaison avec un vol « traditionnel », parlent d’elles même !

Grâce à la transmission de données de trajectoire en quatre dimensions, la gestion du trafic aérien sera en mesure d’optimiser et, a fortiori, de mieux prédire la trajectoire d’un avion, ce qui permettra de réduire immédiatement et concrètement l’empreinte environnementale d’un vol.

À compter de septembre 2021, environ 1 000 vols seront effectués, présentant des solutions opérationnelles matures avec des économies de carburant et d’émissions de CO2 à la clef. Nous pouvons néanmoins d’ores et déjà prévoir que cette approche combinée permettra d’économiser 5 à 10% de kérosène par an soit près de 10 000 tonnes, rien que pour Air France.

D’autres résultats devraient être disponibles en 2022.

Conclusion.

Entre Paris et Toulouse, Airbus et ses partenaires inauguraient ce matin le premier vol du projet ALBATROSS. À court terme, l’avionneur européen et les acteurs du secteur engagés pour une aviation décarbonnée promettent une meilleure efficacité sur le plan énergétique des vols.

Tyler.   

x
BoardingArea