Depuis ce soir, les portes d’Orly sont closes. En effet, le deuxième aéroport parisien vient d’éteindre ses lumières jusqu’à nouvel ordre. Compte tenu de la baisse significative de la demande et des différentes mesures gouvernementales venues limiter puis interdire les déplacement depuis la propagation du coronavirus, la plateforme aéroportuaire parisienne se met temporairement en sommeil. Les opérations maintenues par les compagnies aériennes sont quant à elles déplacées à compter de demain.

Crédit : Paris Aeroport

À bientôt, Orly.

Quelques mois après l’inauguration officielle des 80 000 mètres carrés de nouvelles installations et le rebranding des Terminaux (Orly 1, 2, 3 et 4 venus remplacer l’immuable duo Orly Ouest et Sud), la plateforme aéroportuaire du Val-de-Marne est contrainte de fermer ses portes jusqu’à nouvel ordre en conséquence de la crise du coronavirus.

Déserté par les compagnies aériennes, avec un trafic européen amputé de près de 80%, les aéroports parisiens permettent aujourd’hui de stocker des avions dans l’attente de la reprise (aujourd’hui, plus de 80 appareils sont stockés à Paris Orly).

 

 

Ainsi, à compter de ce soir, Orly cesse d’opérer. Les vols maintenus par les compagnies aériennes sont quant à eux transférés vers Charles de Gaulle.

« À compter du 31 mars 2020 à 23h30 et jusqu’à nouvel ordre, l’ensemble des vols opérés à Paris-Orly seront transférés à Paris-CDG. Si vous avez un vol prévu à Paris-Orly à partir du 1er avril 2020, nous vous invitons à consulter les horaires des vols et à contacter votre compagnie aérienne pour obtenir des informations sur l’actualité de votre vol. »

En revanche, la tour de contrôle restera active en raison notamment d’éventuels déroutements sur la plateforme ou le positionnement de vols sanitaires.

À noter que depuis hier, les Terminaux 1, 2C, 2D, 2G et 3 de Paris Charles de Gaulle sont également fermés. Les vols sont reportés sur les Terminaux 2A, 2E et 2F comme suit :

  • Air France / Air France HOP et les autres compagnies membres de l’alliance Skyteam : les vols sont opérés depuis le Terminal 2F et 2E ;
  • les autres compagnies aériennes : les vols sont opérés depuis le Terminal 2A (à l’instar, par exemple, de Qatar Airways).

À la différence de l’an passé, privé de plusieurs semaines voir mois d’opérations, Orly ne connaîtra pas d’affluence record en 2020. Néanmoins, les équipes de Paris Aeroport, mobilisées depuis les premières heures de la crise, espèrent, comme nous tous, un retour rapide à la normale.

 

 

Qui part en dernier ?

En fin de journée, Air France a fermé la marche des départs long-courriers. Ainsi, le vol AF792 s’est envolé pour Pointe-à-Pitre à 15h32. L’avion a été dignement salué par les pompiers de Paris Aeroport.

 

 

Ensuite, le dernier appareil a avoir quitté la plateforme aéroportuaire du Val-de-Marne était un Airbus A321 d’Iberia reliant Orly à Madrid. Ainsi, le vol IB3445 s’est envolé à 18h37 laissant derrière lui un aéroport désormais désert …

Crédit : FlightRadar24

Conclusion.

Maintenir deux aéroports en région parisienne n’était pas nécessaire compte tenu de la très forte diminution du trafic aérien.

Espérons néanmoins que les opérations puissent reprendre rapidement …

Tyler.

x
BoardingArea