La demande en transport aérien demeure faible eu égard aux nombreuses fermetures de frontières. Les États-Unis sont toujours isolés du reste du monde et n’acceptent pas les voyageurs pour l’instant (exception faite des citoyens américains et des résidents permanents pour lesquels les déplacements sont autorisés). Cet isolement relatif impose aux compagnies aériennes présentes sur l’axe EuropeAmérique du nord de réviser leur positions.

Crédit : TPG UK

5 mois sans First.

La période est complexe pour toute l’industrie du transport aérien.

Lufthansa propose à ses clients un programme de vols considérablement réduit en raison de la pandémie de coronavirus et de la baisse intrinsèque de la demande en transport aérien qui en découle. Vers les États-Unis, compte tenu des fermetures de frontières, seules Chicago et Los Angeles se voient, pour l’heure, offrir de la First.

La compagnie aérienne allemande a positionné ses Boeing 747-8 sur les routes FrancfortChicago et FrancfortLos Angeles.

Crédit : FlightRadar24

Crédit : FlightRadar24

À compter du mois prochain, Chicago et Los Angeles se verront retirer le produit First de Lufthansa. En effet, du 1er novembre 2020 au 27 mars 2021, la compagnie aérienne allemande prévoit de retirer ses Boeing 747-8 de ces deux liaisons.

Pour l’instant, il s’agit toujours du même type appareil sur les axes FrancfortChicago et FrancfortLos Angeles mais la Première classe n’est plus commercialisée. Si l’on souhaite rejoindre ces deux villes américaines dans cette classe de voyage, le site de Lufthansa propose des vols opérés par SWISS.

Les vols concernés sont :

  • LH430
  • LH431
  • LH456
  • LH457

Crédit : Lufthansa

Plusieurs raisons pourraient expliquer cette décision. Ainsi, comme nous l’avons déjà évoqué, les frontières sont encore fermées et les conditions d’accès sur le sol américain sont extrêmement réduites pour les voyageurs venus d’Europe.

Par ailleurs, peu nombreux sont les voyages d’affaires en cette période économiquement compliquées.

L’utilisation de Boeing 747-8 vers les États-Unis parait ainsi disproportionnée.

Seule la demande en cargo pourrait justifier l’utilisation de ce type avion. Mais la compagnie aérienne semble pouvoir se satisfaire d’autres appareils pour ses besoins en fret.

Ainsi, Lufthansa pourrait déployer soit ses Airbus A330-300 et A340-300 vers Chicago et Los Angeles comme elle le fait pour ses autres routes nord-américaines au départ de Francfort. Ses Airbus A350-900 pourraient également être une option considérant cependant qu’ils desservent les États-Unis depuis Munich uniquement pour toute la saison hiver IATA.

Crédit : WikiCommons

Conclusion.

Si les Boeing 747-8 seront visiblement absents de l’axe EuropeAmérique du nord pendant la saison hiver IATA, Lufthansa poursuit la desserte de Bangkok, Johannesburg et Sao Paulo avec ce type avion.

La Première classe sera donc bien présente dans les mois à venir mais sur une sélection très restreinte de destinations.

Crédit : TPG

Tyler.

(HT : OMAAT)

x
BoardingArea